Fiche consultée 26559 fois.

Partager

Calculer le coût de la ration journalière d'un cheval/de mon écurie

Niveau de technicité : 

Auteurs : L. Marnay, C. Trillaud Geyl

Mars 2014

 

Sur le plan économique, les charges opérationnelles liées à l’alimentation des chevaux (achat de fourrages et concentrés) représentent 20 à 50 % des charges totales des structures d'élevage et établissements équestres (S.Boyer, REFErences 2011).
L'alimentation doit être raisonnée chez le cheval en tenant compte de son âge, son stade physiologique et son activité. L'objectif est de trouver l'équilibre qui garantit à la fois des coûts raisonnables et les performances animales souhaitées. Il s'avère alors intéressant de calculer le coût alimentaire soit pour un cheval ou pour une écurie.

Définition de la ration

 

La ration journalière d'un cheval se compose très souvent :

  • d'un fourrage : en général du foin, parfois de l'enrubanné, distribué soit en libre service, soit en 1 ou plusieurs repas dans la journée
  • d'un concentré : céréales, granulé ou floconné
  • d'éventuels compléments alimentaires (aliment minéral et vitaminé ou autre)
  • de la paille consommée au box


Avec un peu de méthode, et après avoir équilibré la ration de chaque cheval en fonction de ses besoins journaliers (voir fiche "élaborer une ration alimentaire"), il est possible d'en évaluer (et de comparer) le coût journalier pour un cheval, une écurie, en fonction du type de ration choisi, de l'évolution du coût des aliments utilisés, pour optimiser ses coûts de revient.

 

Mesurer ce que je distribue

Le concentré

En général, on utilise une dose de 2 litres, ce qui rend les calculs assez simples... mais de multiples "gamelles" peuvent être trouvées dans les écuries. L'important est de savoir quel poids (en kg) de chaque aliment elle contient. Pour cela, rien de plus facile : il suffit de verser le contenu d'une gamelle dans un sac et de le peser sur une balance de cuisine. Cette technique peut être répétée pour chacun des aliments composant votre ration, ou pour votre mélange s'il est homogène.

Densité des aliments courants utilisés

Aliment 2 litres pèsent environ... Soit pour 1 litre...
Avoine entière 1 kg 0,500 kg
Avoine aplatie 0,440 kg 0,220 kg
Orge entière 1,2 kg 0,600 kg
Orge aplatie 0,6 à 0,8 kg 0,300 à 0,400 kg
Orge floconnée 0,9 kg 0,450 kg
Granulé de luzerne 1,2 kg 0,600 kg
Maïs concassé 1,2 kg 0,600 kg
Tourteau de soja 1,2 kg 0,600 kg
Granulé du commerce 1 à 1,2 kg 0,500 à 0,600 kg
Floconné du commerce 0,700 à 1 kg 0,350 à 0,500 kg
Votre aliment ? ?

 

Ensuite il  faut compter le nombre de litres/gamelle distribués par jour à votre cheval (ou à votre effectif) et en déduire le nombre de kilos

Exemple :

  • Ration cheval A :  2(matin) 2(midi) 2(soir) = 6 litres soit ....... kilos
  • Ration cheval B : 4(matin) 3(midi) 4(soir) = 11 litres soit ....... kilos

Le fourrage

  • Si  le foin est distribué en libre service, il  faut compter le temps mis à consommer une unité de stockage (une botte de 20 kg, un round de 300 kg...) : vous n'aurez pas la quantité consommée mais la quantité consommée + gaspillée. Il faut savoir que selon le mode de distribution (type de râtelier utilisé), la quantité gaspillée varie de 6% à presque 60% (sans râtelier) de la quantité distribuée. L'achat d'un râtelier s'amortit souvent rapidement par l'économie de fourrage et de main d’œuvre réalisée.
     
  • Au box, il est difficile d'évaluer la quantité distribuée chaque jour et souvent, de grosses erreurs d'appréciation sont faites. La solution : soit diviser le poids du conditionnement par le nombre de parts faites (éventuellement sur plusieurs jours)... soit peser une ou deux fois la quantité journalière de foin donnée (ce qui revient à étalonner un « contenant » (poubelle de 80 l par exemple)
     

Lorsqu'il est donné seul et à volonté, la consommation de foin est d'environ 2 à 2,8 kg brut de foin pour 100 kilos de poids vif soit entre 10 et 14 kg pour un cheval de 500 à 600 kg à l'entretien. Bien sûr, dès qu'on donne un complément en concentré, la consommation de foin diminue mais le cheval est toujours capable de manger plus qu'il ne faudrait pour couvrir ses besoins, et ce, d'autant plus que le foin est de bonne qualité.

Cas de la paille

La paille est en général utilisée comme litière, mais elle est également consommée par le cheval. Lorsqu'il a suffisamment de (bon) foin, la consommation de paille s'élève rarement au-dessus de 2-3 kg par jour. Au-delà, le cheval court potentiellement des risques digestifs à moins de la distribuer hachée (coliques de stase par excès de lest, surpoids).

 
Néanmoins, dans des conditions classiques de gestion d'écuries, si l'on prend en compte la litière, la quantité journalière utilisée est environ de 8 à 15 kg/ jour selon le mode de curage.

Connaître le prix au kilo des aliments

 

Nota : On s'attachera dans la pratique à comparer soit des prix TTC entre eux ou des prix HT entre eux.

Le concentré

Il suffit de diviser le prix d'achat par le nombre de kilogrammes du conditionnement :

Exemple : mon sac de granulé coûte 14,5 € pour 25 kg : il coûte donc 14,5/25 soit 0,58 €/kg.

     
NB : Pour les céréales, le prix est souvent mentionné également à la tonne (1000 kg) ou au quintal (100 kg).

Comment comparer  le coût de 2 concentrés : le concentré est en général donné pour apporter une source d'énergie au cheval de sport. ATTENTION tous les aliments du commerce n'ont pas la même valeur énergétique. La teneur en Unité Fourragère Cheval (UFC) peut varier de 0,65 à 1,1.
C'est-à-dire qu'il faudrait distribuer 1,7 fois plus du premier aliment que du second pour faire le même apport en énergie. D'où l'intérêt de connaître la valeur énergétique de l'aliment et de calculer son prix à l'UFC :

Exemple : 

  • 1 granulé à 0,54€ au kilo apportant 0,8 UFC/kg coûte 0,54/0,8 = 0,675€ à l'UFC
  • 1 granulé à 0,72 € au kilo mais apportant 1,1 UFC/kg coûte  0,72/1,1 =0,65 € à l'UFC


De la même manière, pour un aliment destiné aux reproducteurs (notamment juments et poulains), on peut comparer le coût au g de MADC (matière azotée digestible cheval) à même teneur UFC de kg d'aliment, en vérifiant néanmoins l'apport qualitatif en acides aminés. (voir fiche : Les besoins : généralités)

Le foin

Une tonne (1000 Kg) de foin coûte entre 60 € et 200 € en moyenne, parfois jusqu'à 300 € pour le foin de Crau (AOP Appellation d'Origine Protégée). Le prix varie selon les années, la période d'achat, le conditionnement, la distance de livraison...
 
Un kilo de foin coûte donc entre 0,06 € et 0,2 € voire 0,3 €.
Soit, pour une consommation journalière de 7 kg, cela représente de 0,42 € à 2,1 € !!! On notera ainsi également le coût du fourrage gaspillé : sans râtelier, avec 60 % de perte, ce coût journalier peut atteindre aisément 4,2 € (entre gaspillage et surconsommation).
 
Évidemment, un foin de bonne valeur alimentaire permet, pour une même quantité distribuée, de couvrir une plus grande partie des besoins journaliers : savoir estimer cette valeur permet de faire des économies substantielles en concentrés.

voir la fiche "estimer la qualité des fourrages destinés aux chevaux"
voir la fiche "l'analyse chimique des fourrages"

La paille

Une tonne de paille coûte entre 50 € et 150 € en moyenne. Le prix varie aussi selon les années, la période d'achat, le conditionnement, la distance de livraison...
 
Un kilo de paille coûte donc entre 0,05 et 0,15 €.
Soit, pour une utilisation journalière de 8 kg, une dépense de 0,40 € à 1,2 €.

Calculer le coût alimentaire journalier

Exemple pratique : pour un cheval

Aliments composant la ration Quantité journalière distribuée en kg Coût au kg Coût journalier
Granulé X 8 litres soit 4kg 0,58 € 2,32 €
Foin 90 € la tonne 7 kg 0,09 € 0,63 €
Paille 70 € la tonne 8kg incluant litière 0,07 € 0,56 €
TOTAL     3,51 €
Total annuel (= x 365)                                           1281,15 €
Total mensuel moyen ( = annuel / 12)             106,76 €

Mise en application : Calcul du coût journalier de votre ration/de votre écurie

Aliments composant la ration Quantité (Q) journalière distribuée en kg Coût au kg (C) Coût journalier = Q x C
Concentré 1      
Concentré 2* (facultatif)      
Concentré 3*(facultatif)      
fourrage      
paille      
Complément alimentaire éventuel* (CMV ou autre)      
Complément alimentaire éventuel 2*      
TOTAL (1)    
       
Total annuel ((1) X 365j)    
Total mensuel moyen (annuel / 12mois)    
Total annuel ((1) X 365j) €     
Total mensuel moyen (annuel / 12mois) €          

Selon les aliments utilisés, pour un même équilibre alimentaire, le coût de ration par cheval peut ainsi varier du simple au quadruple, ce qui n'est pas négligeable !! On notera également la différence de coût souvent importante entre un granulé et un floconné (plus cher) de même valeur alimentaire.


Remarque : Un CMV ou certains autres compléments se distribuent à hauteur de 50-100 g/j, soit 0,05 à 0,1 kg. Attention lors du calcul de son coût journalier !

 

Conclusion

 

Calculer le coût de ration permet de  piloter le poste «alimentation» en :

  • Comparant le prix de rations équilibrées pour aiguiller ses choix
  • Suivre l'évolution du coût d'une ration d'une année sur l'autre avec celle du coût des matières premières.

Ce qu'il faut retenir

  • Pour les concentrés : comparer toujours le coût en € de l'UFC/Kg entre deux concentrés et non en €/Kg uniquement. Estimer le coût en € de MADC/Kg pour un aliment destiné à l'élevage.

 

  • Pour les fourrages :

    • Bien estimer la consommation de fourrages et paille/litière en comptabilisant la quantité distribuée par période de temps (gestion des stocks en moins de fourrages à la semaine, au mois).

    • Gérer le gaspillage et la surconsommation, sources de dépenses inutiles et potentiellement néfastes à la santé de votre cheval.

    • Estimer la qualité du foin (estimation qualitative : aller voir le foin avant de l'acheter).

    • Connaître la valeur alimentaire du fourrage que vous achetez (analyse chimique) : un foin récolté dans de bonnes conditions produit localement, peut tout à fait rivaliser avec le foin dit « de Crau » !

 
 
Attention !! Le calcul du coût de ration est différent du  coût d'entretien du cheval ou pour une écurie.
En effet, s'ajoutent aux charges d'alimentation pour calculer le coût d'entretien, des charges suivantes :

  • achat de litière (si autre que paille)
  • soins vétérinaires & maréchalerie
  • main-d'oeuvre d'écurie/de support (secrétaire, comptable...)
  • eau + électricité
  • amortissement installations et matériel
  • assurances
  • charges diverses (MSA...)

 

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Disponibles à la librairie

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"