Estimer l'état corporel

Niveau de technicité : niveau de technicité

Auteurs : P. Guérin, M. Le Verger, J. Mos, G. Arnaud, N. Baudoin, L. Marnay, P. Doligez

Mise à jour : Février 2016

L'estimation de l'état corporel est indispensable pour ajuster la ration d'un cheval. Il est aussi important de comprendre cette notion pour bien gérer le poids de son cheval, et donc sa bonne santé.

A vous de jouer !

simulation note état corporel


simulation poids


Pourquoi estimer l'état corporel ?

L’estimation de l’état corporel de votre cheval permet de compléter et d’affiner le calcul de sa ration. Il permet aussi de gérer les surfaces fourragères mis à disposition des chevaux en pâture. Il faudra tenir compte des variations observées et des besoins alimentaires (entre individus, suivant la race, le sexe, le tempérament et le comportement alimentaire individuel).


Estimer l’état corporel de votre cheval, c’est évaluer ses réserves en graisses (dépôts adipeux). Cela permet de vérifier si sa ration journalière est adaptée à ses besoins et d’intervenir au bon moment si besoin est. Un état d’engraissement trop faible ou inversement trop important nuit au bien être et à la santé de votre cheval.


Certains critères visuels et manuels permettent d’évaluer, suivant une grille de notation, l’importance de l’état d’engraissement des chevaux.

Critères visuels

Observer votre cheval est la première étape vers l’adaptation de la ration, ce qui est à la portée de chacun. Pour cela, 7 sites anatomiques sont utilisés :

  •  le chignon (bord supérieur de l’encolure)
  •  le garrot
  •  la ligne du dos (ligne des apophyses épineuses)
  •  la croupe
  •  l’attache de queue
  •  l’arrière de l’épaule
  •  les côtes

Les critères visuels ne suffisent pas pour apprécier l’état corporel d’un cheval. Ils seront complétés par des critères manuels, ce qui permettra d’éviter toute confusion possible entre muscle et graisse.

Critères manuels

 

 

Plus fiables mais plus délicats à effectuer sur des chevaux en liberté, le maniement du cheval permet d’apprécier, par palpation, l’importance, la consistance et la forme des dépôts adipeux sous-cutanés.


Six sites sont retenus : ils correspondent aux sites examinés visuellement, à l’exception de la croupe.

Récapitulatif des examens

Sites Visuel Manuel
Chignon (bord supérieur de l'encolure) Oui Oui
Garrot Oui Oui
Ligne du dos Oui Oui
Croupe Oui Non
Attache de la queue Peu Oui
Arrière de l'épaule Peu Oui
Côtes Oui Oui

En pratique

 

La pratique de l’exploration manuelle nécessite que le cheval soit calme et décontracté pour apprécier l’étendue, l’épaisseur (réaction à la poussée de la main) et la mobilité de ces dépôts sous la peau.

Mesures de sécurité :

  • Le cheval sera licolé et maintenu dans une zone isolée des autres chevaux.
  • Le cheval sera bien positionné (tête et corps droits) sur un terrain plat et tenu par un aide.
  • L'aide et le manipulateur se tiendront toujours du même côté du cheval.

 

Chaque site est palpé, sont appréciées :

  • l’étendue du dépôt adipeux sous-cutané,
  • son épaisseur en exerçant des pressions,
  • sa consistance en effectuant un mouvement circulaire à l’endroit où le dépôt est le plus épais.

En pratique, le cheval est palpé avec la main au niveau de l’emplacement des quartiers de la selle, soit entre les 10ème et 14ème côtes. Le maniement peut être affiné par la palpation du chignon, du garrot, de la ligne des apophyses épineuses (ligne du dessus), de la croupe et de l’attache de queue.


Le but de cette manipulation est de se rendre compte de l’épaisseur de graisse entre la peau et l’os en ces différents points anatomiques. La palpation donne des indications plus précises que la simple observation visuelle:

7 sites anatomiques sont appréciés :

  • Encolure : le bord supérieur de l'encolure est le siège d'un dépôt adipeux potentiel important appelé "chignon" que l'on palpera en le pinçant entre le pouce et les doigts de la main.
  • Garrot : ce point anatomique facile à repérer (visuellement et manuellement) permet une évaluation aisée du volume de tissu adipeux sous-cutané mais toujours objective. Attention un cheval avec un garrot naturellement très "sorti" (noté bas) peut fausser l'appréciation d'un état d'embonpoint général élevé.
  • Arrière de l'épaule : Appréciée surtout manuellement, l'arrière de l'épaule se situe au dessus du coude et de l'avant -bras, soit légèrement en avant du passage de sangle au niveau du milieu du quartier de la selle. Il est palpé par pression de la main à plat en faisant rouler la peau sous les doigts et en estimant le rebond suite à une pression de la main.
  • Ligne du dos : (au niveau du siège de la selle: vertèbres dorsales et des reins: vertèbres lombaires) De façon visuelle uniquement, on apprécie si la ligne des vertèbres est marquée ou noyée dans la masse. Attention cette zone n'est pas facile à noter car on pourra confondre une dos musclé avec un dos à fort dépôt adipeux tendu. On réservera la notation de ce site plutôt lorsque la ligne du dos est marquée (note < 2).
  • Les côtes : le point précis de palpation est l'endroit où vient se poser le quartier de la selle (10 à 14ème côte). C'est le site majeur d'appréciation de la Note d'état Corporel. En passant la main à plat, on fait rouler la peau sur les côtes pour apprécier si elles sont palpables ou recouvertes un amas de graisse.
  • La croupe : appréciée visuellement, son aspect peut aller du pointu au rebondi, voire "double". On observera s'il y a un sillon entre les deux masses musculaires et si les pointes des hanches et des fesses sont noyées ou pas dans le muscle.
  • L'attache de queue : appréciée manuellement; l'attache de queue peut présenter un volume adipeux épais de chaque côté de la base de la queue (coussins) formant même un rond autour (note > 4). La queue se détache nettement de la croupe avec un creux de chaque côté (note 2).

 

Robe et état du poil :

Certaines robes peuvent présenter des couleurs ou reflets qui sont trompeurs si l’on ne palpe pas.
Les notes « basses » (0-1-2) sont souvent associées à un poil piqué, terne.


A partir de ces observations, pour chaque cheval dans sa catégorie, on réalise la moyenne des notes des sites observés pour classer le cheval dans une grille de notes allant de 1 à 5 (Arnaud et al 1997). La moyenne des notes donne la note globale qui peut varier du 0,25 au 0,5 point près.

 

Nota: Un autre système de notation de l'état corporel a aussi été développé par Henneke (1985). Il est échelonné de 1 à 9, la note 1 étant attribué au cheval émacié et la note 9 au cheval extrêmement gras.

Sites Note 1 Note 2 Note 3 Note 4 Note 5
Encolure, chignon Inapparent Chignon visible Chignon légèrement bombé Chignon ferme à pleine main Chignon très bombé, noyé dans la masse
Garrot Saillant Marqué, sec Sorti légèrement Noyé Noyé et enveloppé dans la masse
Arrière de l'épaule Creux Légèrement concave Plat Légèrement bombée, épais et mou Bombé, épaule noyée
Ligne du dos Très apparente Ligne du dos marquée Apparente Noyée Noyée
Côtes Apparentes Légers creux intercostaux Invisibles Impalpables Epais "matelas" roulant sous la main
Croupe Pointue Pointes des fesses et des hanches discernables Ronde Pointes des hanches et fesses noyées Double
Attache de queue Saillante Détachée Enrobée se détache peu Noyée formant un "coussin" en rond

Quelle note pour votre cheval ?

 

A chaque type de cheval correspond une note d’état corporel moyen « idéale », adaptée selon son activité.

Types d'équidés Note échelonnée de 1 à 5
Poney 3
Poulinières 3 à 3,5
Etalons 3
Chevaux de courses (trotteurs, galopeurs) 2 à 2,5
Chevaux de complet et d'endurance 2 à 2,5
Chevaux de dressage 3 à 3,5
Chevaux d'obstacles 3 à 3,5
Chevaux en pleine croissance 2 à 3

Regardez votre cheval et palpez-le pour estimer son état corporel. Ajustez les quantités d’aliment distribuées ou surfaces herbagères mises à disposition.

Appliquez cette méthode tous les mois pour les chevaux au travail et tous les deux mois pour les chevaux d’élevage.

 

Cas de l'embonpoint :

L'état d'embonpoint (note proche 4,5- 5) est souvent la conjonction entre une suralimentation et un manque d'exercice en relation avec les apports alimentaires fournis au cheval.

Cet état peut entraîner l'apparition de pathologies, comme la fourbure, pouvant s'avérer irréversible et fatale.

De même, l'obésité est une caractéristique de la majorité des chevaux atteints du Syndrome Métabolique équin (SME). Dans ce cas, des dépôts adipeux sont souvent localisés au niveau de l'encolure, de la base de la queue, en arrière de l'épaule, ou encore dans la région du fourreau (ou des mamelles). Le cheval atteint d'hyperinsulinémie, présente aussi des crises de fourbure.

Références bibliographiques

  • Notation de l'état corporel des chevaux de selle et de sport, Guide pratique, Institut de l'élevage, INRA, Institut du Cheval, octobre 1997.

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Disponibles à la librairie

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"