Fiche consultée 10790 fois.

Partager

Le datura, plante toxique

Niveau de technicité : niveau de technicité

Auteur : L. Marnay, Ifce

MàJ : Décembre 2016

Le datura est une plante herbacée annuelle toxique pour les humains mais aussi pour les animaux (dont le cheval) et certains insectes.

Caractéristiques de la plante

 

Le datura est une plante herbacée annuelle, mesurant jusqu’à 1 m, à fleurs dressées. La floraison s’étale de juin jusqu’aux gelées. Les fruits produits sont des capsules recouvertes d’épines pouvant contenir jusqu’à 500 graines chacune.

Originaire d’Amérique du Sud et d’Asie tropicale, il est parfois utilisé comme plante ornementale en France. On le trouve également à l’état sauvage, adventice des cultures annuelles (tournesol, maïs, luzerne) ou plante des remblais et sols sableux.

 

Toxicité

Riche en alcaloïdes (atropine, scopolamine) dans tous ses organes, le datura est une plante toxique pour les humains, animaux (dont le cheval) et certains insectes.

Il a des propriétés psychotropes connues depuis l’Antiquité avec néanmoins une action spécifique, induisant un état de conscience proche du delirium tremens…

Intoxication

 

Il n’y a normalement pas de consommation spontanée de datura par le cheval, l’odeur de la plante fraîche étant assez désagréable.

 

La contamination se fait par ingestion accidentelle au cours d’une promenade ou de foin ou d’aliment contaminé par la plante ou des graines de celle-ci, particulièrement toxiques.

 

 

Symptômes de l'intoxication

Les signes cliniques consécutifs à une intoxication sont :

 

  • une sécheresse des muqueuses
  • une tachycardie
  • une mydriase :dilatation anormale de la pupille
  • des coliques de « stase » : le contenu digestif est desséché. Il ne progresse plus dans le tube digestif. Cela peut aboutir parfois à la mort de l’animal.
  • une alternance prostration-excitation notamment, à des degrés divers en fonction de la quantité consommée.

Dans certains cas, les premiers signes cliniques apparaissent plusieurs jours après l’introduction d’un foin contaminé par exemple.


La dose létale ne semble pas clairement établie.

Traitement

 

Le traitement est symptomatique, visant à éliminer/diluer le poison et gérer les désordres induits. L’antidote serait la phytostigmine.

Centres nationaux d'information toxicologique vétérinaires

 

D’une manière générale, en cas de suspicion d’intoxication, pensez que les CNITV (centres nationaux d’information toxicologique vétérinaires) répertorient les cas d’intoxication des animaux domestiques et peuvent fournir des renseignements notamment sur les traitements à entreprendre.

Références bibliographiques

  • ML Schulman, Lorna A Bolton. Datura seed intoxication in two horses. S. Afr.vet.Ass (1998), p27-29

  • JP Samaille, 1999, Les intoxications végétales chez le cheval, Cheval Santé, p 66-70

  • TW Naudé, R Gerger, RJ Smith CJ Botha, 2005. Datura contamination of hay as the suspected cause of an extensive outbreak of impaction colic in horses : S. Afr.vet.Ass p 107-112

  • F Soler-Rodriguez, A Martin, JP Garcia Cambero, AL Oropesa, M Perez-Lopez, 2006. Datura stramonium poisoning in horses : a risk factor for colic. The veterinary record January 28, 2006, p132-133

Voir aussi

Liens vers un thème proche

Disponibles à la librairie

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"