A télécharger :

Fiche consultée 1998 fois.

Partager

Apports de matières organiques - Amendements pour la prairie

Niveau de technicité : 

Auteurs :  P. Doligez, Ifce et Chambres d'Agriculture

Novembre 2016

 

L'apport de matière organique permet le recyclage des déjections animales (fumier, lisier) et/ou végétales vers un retour au sol tout en limitant l'usage d'engrais chimiques et produits de synthèse.
L'automne est la période propice pour apporter les amendements organiques sur les prairies. L'humidité de l'hiver va favoriser la pénétration dans le sol de la matière épandue. L'amendement organique améliore la structure du sol et fournit des éléments fertilisants pour le développement futur des plantes. 

Définition de l'amendement organique

Qu'est ce que la matière organique ?

La matière organique est constituée de molécules carbonés (C : Carbone) associées le plus souvent aux éléments chimiques : H (Hydrogène), O (Oxygène), N (azote) . Fabriquée par les animaux et les végétaux, la matière organique est constituée de résidus de végétaux et d'animaux en cours de décomposition ou de matières évoluées structurées en macro-molécules comme l'humus. 

Qu'est ce qu'un amendement organique ?

L'amendement organique est un produit stable issu du compostage ou du mélange de déchets verts  et/ou de produits frais moins stabilisés tels que les effluents d'élevage (fumier, lisier...).


Amendement = fertilisant destiné au sol

Engrais = fertilisant destiné à la plante

Pourquoi apporter un amendement organique ?

Il a une triple action :

  • en tant qu'amendement : il a un effet « structurant » pour le sol, en augmentant la CEC (capacité en échange en cations : voir  fiche : comment interpréter une analyse de sol ?) et la réserve utile (capacité du sol à retenir de l'eau). Il contribue à maintenir une bonne fertilité du sol.

  • en tant que fertilisant : il apporte les éléments N, P et K ainsi que des oligo-éléments nécessaires à la croissance et au développement des plantes.

  • en tant que matière vivante : il est composé de micro-organismes (bactéries, champignons, …) qui vont « minéraliser » la matière organique, c'est à dire la transformer en ions nutritifs (NO3-, HPO42- ) pour la plante. 

Les apports de fumier sont à réaliser en priorité sur les prairies fauchées car les fourrages exportent les éléments minéraux tandis qu'au pâturage il y a davantage de restitutions de matière organique par les animaux (crottin, urine).

Quels types d'amendements apporter ?

Les principaux amendements humifères épandables sur prairie sont le fumier et le compost de fumier. 

Les amendements à base de déjections animales ou végétales sont plus ou moins décomposés. Une analyse chimique en laboratoire (~30 à 50 €) est conseillée pour connaître la valeur agronomique du produit qui sera épandu. 

Epandre du fumier ?

Le fumier est un composé hétérogène de crottins et de paille plus ou moins imbibée d'urine. La composition en valeur fertilisante varie selon le type de litière, la proportion de paille, le mode de logement et de stockage en fumière.

L'épandage de fumier procure moins de travail que la réalisation d'un chantier de compostage, cependant il présente davantage d'inconvénients :

  • Le produit n'est pas désodorisé et il peut être porteur d'agents pathogènes (œufs de parasites digestifs).

  • Des pertes d'ammoniac à l'épandage sont plus importantes avec du fumier comparées à l'épandage de compost.

  • Il est difficile d'émietter le fumier de façon homogène à l'épandage et la paille se dégrade lentement au sol. Une dégradation du couvert végétal et un problème d'appétence des animaux peuvent être observés. La distance d'épandage est réglementée à 50 m par rapport aux habitations de tiers

 

Epandre du compost

  • Le compost est un amendement composé d'humus stable et d'éléments fertilisants  (N, P, K, Ca, Mg)

  • Il est désodorisé et ne présente pas de problème d'appétence de la prairie pour les animaux (retour des animaux 3 semaines après l'épandage)

  • Il est indemne d'agents pathogènes (comme Parascaris et Rhodococcus) et de graines d'adventices grâce à l'hygiènisation procurée par la montée en température et la fermentation (voir hygiènisation du fumier de cheval au cours du compostage).

  • Il a une granulométrie fine favorisant une régularité d'épandage et une pénétration rapide dans le sol. Le produit est moins volumineux et plus rapide à épandre que le fumier.

Valorisation de la matière organique par le compostage

Type de fumier de cheval approprié pour composter


Le fumier de cheval seul est approprié à la technique de compostage s'il est suffisamment pourvu en matières fécales (fumier «  fait  », imbibé d'urine et de crottin). 

Si le fumier est très pailleux, il faudra soit l'arroser ou/et le mélanger à d'autres matières plus fermentescibles (tonte de gazon, lisier, …) avant compostage afin d'obtenir le taux C/N et l'humidité nécessaires pour une transformation efficace par le compostage.

Exemples de valeurs agronomiques de fumier et compost de fumier de cheval

Exemple de valorisation de compost sur prairie

Pour les besoins d'une Prairie naturelle moyenne, produisant 6 tonnes de Matières Sèches, en apportant 15 à 20 tonnes/ha de fumier  ou compost, on couvre les besoins en entretien de la prairie.

Pour un compost à base de fumier de cheval, dont les valeurs agronomiques sont (kg par tonne de produit brut) :

  • N : 5.2
  • P : 3.7
  • K : 7.9
  • Ca : 12.1
  • Mg : 1.6

Si on épand 15 tonnes par hectare, les apports en  Unités agronomiques sont de  :

Références

Doligez P., 2007. Guide pratique du compostage du fumier de cheval- édition Haras nationaux.

La Matière organique :  www.supagro.fr

L'amendement organique : www.actu-environnement.com

Les amendements humifères : http://www.ecosociosystemes.fr

Martin-Rosset W., Vermorel M., Fleurance G., Doligez P., 2013. Evaluation et prévision de différentes sources de pollution issues de l'élevage et de l'utilisation du cheval- 39ème Journée de la Recherche Equine, Jeudi 28 février 2013, Ifce.

Le compostage de fumier de cheval, Les prairiales, juin 2015

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Disponibles à la librairie

  • Alimentation des chevaux
  • Nutrition et alimentation des chevaux
  • Le cheval, techniques d'élevage

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"