Fiche consultée 11076 fois.

Partager

Appréciation d'un cheval

Niveau de technicité :

Auteurs : N. Baudoin, B. Viaque, F. Grosbois, J.P. Cosnuau, L. Marnay

Màj Janvier 2011
 

Faire l’acquisition d’un cheval ou d’un poney est un acte délicat. Les activités équestres auxquelles on le destine sont prépondérantes pour son choix. Même si vous avez le « coup de foudre », il est raisonnable de bien détailler et observer votre futur compagnon. Si l'âge, le sexe, la race peuvent être des éléments de choix personnels, les qualités d’ordre physique et comportemental doivent être indéniables.

Critères de comportement et d’éducation


Prendre le temps nécessaire pour examiner le comportement, la morphologie et  les aptitudes physiques de votre futur cheval.

Bien sûr chaque race a ses critères qu’il faut prendre en considération pour bien apprécier si le sujet présenté s’inscrit dans le standard considéré. Ainsi, certains critères d’appréciation du modèle peuvent être considérés comme un défaut dans une race mais pas dans une autre.

Le signalement du cheval

Demander le document d’identification du cheval et comparer le signalement descriptif et graphique à celui ci.

Faire lire transpondeur (« la puce ») par une personne agréée (vétérinaire, agent HN), le cas échéant.

Le caractère du cheval : quelques tests faciles

> Approche du cheval au box ou au pré

Manutentions nécessaires pour apprécier son éducation

Critères morphologiques : examen du cheval à l’arrêt

La présentation du cheval à l’arrêt permet de constater certaines particularités difficiles à voir sur le cheval en mouvement, de découvrir les défauts d’aplombs et surtout de voir le cheval dans son ensemble (qualités, expression, tissu, étendue, points de force).

Les masses musculaires sont appréciées mais au delà, le squelette du cheval qui en est la base.

De profil

Se placer à 6 ou 7 mètres, bien perpendiculairement au cheval, sur un terrain plat et de préférence à l’extérieur des bâtiments (= meilleur champ de vision)


> Observer tout d’abord le cheval dans son ensemble (apprécier son état corporel et grossièrement ses proportions).


> Détailler les différentes parties du profil



Les bases osseuses servent à apprécier la morphologie.
Pour l’épaule, la longueur de la scapula, son inclinaison, son angle fait avec l’humérus, pour rechercher une épaule longue et oblique.

Des études menées ont démontrées que la morphologie est très liée à l’aptitude physique pour une discipline (morphométrie).



Pour bien apprécier le modèle d’un cheval il faut être capable de voir «à travers lui» son ossature. C’est elle qui permet de déterminer  si le cheval aura ou non un bon modèle. La musculature c’est «l’enrobage», qui varie avec l’âge, le sexe, le travail.

De face


Se mettre devant le cheval à 3 – 4 mètres
 

De derrière


Se mettre derrière le cheval à 3 – 4 mètres
 


Il faudra compléter cet examen psychique et morphologique par un test en mouvement (en main, en liberté, en longe, monté ou attelé) suivant le degré de dressage du cheval et sa destination.

D’autres critères pour le choix d’un cheval sont pris en compte tels que le niveau des indices génétiques, l’intégrité physique (visite vétérinaire), le prix ainsi que que tous les autres critères personnels (race, robe, taille, sexe, tempérament,…)

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Disponibles à la librairie

  • Ouvrage Appréciation des chevaux et des poneys
  • DVD-ROM Les allures des chevaux et des poneys

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"