Principes de base de l'entraînement du cheval

Niveau de technicité : 

Auteur : ISES (International Society for Equitation Science)

Décembre 2016

Le respect de ces principes est essentiel pour garantir un bien-être optimal du cheval et une efficacité optimale de l’entrainement. Ils s’appliquent à tous les chevaux quel que soit leur âge, leur race, leur niveau d’entrainement ou leur discipline.Votre méthode respecte-t-elle chacun de ces principes ?

Travaillez en respectant le comportement et les capacités cognitives du cheval

Au cours de l’évolution, les chevaux ont acquis une perception de l’environnement et une gestion de l’information qui leur sont propres.

  • Ils ont besoin de la compagnie d’autres chevaux, de bouger et de manger continuellement.

=> Ne les punissez pas pour des comportements déjà passés car ils ne sont probablement pas capables de s’en rappeler comme le font les humains.

Appliquez correctement la théorie de l'apprentissage

La théorie de l’apprentissage décrit les procédés par lesquels les chevaux apprennent.

Votre boite à outils de la théorie de l’apprentissage contient :

L'habituation

Utilisez l’habituation pour aider votre cheval à ne plus réagir à des évènements ou des stimuli.

  • Les techniques d’habituation incluent la désensibilisation progressive, l’éclipse, la superposition de stimuli, le contre-conditionnement et le conditionnement de l’approche.

Le conditionnement classique

Utilisez des signaux pour déclencher des comportements. Lorsque vous instaurez des nouveaux signaux, vous devez être très précis et les délivrer instantanément dès le début du comportement désiré.

  • Les signaux instaurés par conditionnement classique incluent les principales aides du cavalier : l’assiette, la voix, la position du corps et les gestes.

Le conditionnement opérant

Utilisation de récompenses et conséquences.

  • Utilisez aussi bien le renforcement positif que le renforcement négatif. Utilisées correctement, ces formes de conditionnement opérant sont très efficaces et peuvent être appliquées d’une façon éthique.

  • Le timing est essentiel. Pour tous les signaux basés sur la pression, l’objectif est d’aboutir rapidement à une pression la plus légère possible.

=> Evitez les punitions pour maintenir un bien-être optimal.

 

 

Instaurez des signaux faciles à distinguer

  • Chaque signal doit être unique.

  • Les signaux pour chaque réponse doivent être clairement distincts (en particulier pour les signaux d’accélération et de décélération).

  • Cela s’applique à toutes les actions de rênes ou de jambes, ainsi qu’à l’utilisation de la voix, de l’assiette, et de la posture.

Travaillez les réponses une par une

  • Demandez une seule chose à la fois.

  • Soyez précis dans le temps afin de bien déclencher les mouvements souhaités.

  • Lorsque chaque réponse est consolidée, les signaux peuvent être rapprochés.

=> L’utilisation simultanée de plusieurs signaux, ou de signaux opposés, les annule ou les rend incompréhensibles et conduit à la désensibilisation du cheval.

Façonnez progressivement les réponses et mouvements

  • Commencez par renforcer toute ébauche de la réponse désirée.

  • Améliorez ensuite la réponse par étapes successives.

Recherchez la persistance des réponses

  • Le cheval doit maintenir son rythme, son allure et rester droit sans maintien constant des aides du cavalier.

=> L’utilisation permanente des signaux (vouloir ‘soutenir’ ou ‘encourager’) peut entraîner une habituation du cheval aux signaux du cavalier.

Travaillez lorsque le cheval est calme

  • Le cheval doit rester aussi calme que possible durant le travail.

=> Lorsqu’un certain niveau de stress est atteint, sa capacité d’apprentissage et son bien-être sont compromis.

Apprenez-lui une réponse par signal

  • Chaque signal doit déclencher une seule et unique réponse.

  • Les actions des rênes, utilisées pour ralentir et tourner, doivent être clairement différentes des actions de jambes, utilisées pour accélérer.

=> Le cheval ne peut pas distinguer les signaux s’ils sont utilisés pour une multitude de réponses.

Instaurez des habitudes

Lorsque vous instaurez une nouvelle réponse, visez à toujours :

  • Maintenir le même contexte ou environnement (celui ci peut être graduellement modifié une fois que la réponse du cheval est consolidée).

  • Appliquer les signaux toujours au même endroit sur le corps du cheval, ou par rapport au corps du cheval.

  • Façonner les transitions d’allures afin qu’elles aient toujours la même structure et la même durée, à chaque tentative.

Evitez et dissociez les réactions de fuite

  • Evitez à tout prix les réactions de fuite.

Le saviez-vous ? Les réactions de fuite sont résistantes à l’extinction, peuvent réapparaitre spontanément, et sont souvent accompagnées de nombreux problèmes physiques et comportementaux. Elles peuvent entrainer un stress aigu et chronique.

En conclusion

Ceci est un court aperçu des principes d’entrainement du cheval. Ils ont été simplifiés afin de faciliter leur application. La reproduction dans le but d’une diffusion publique est autorisée à la condition que le format original soit respecté. Une description complète de chaque principe est disponible sur le site de l’ISES :

Liens vers des pages sur un thème proche

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"