équi-vod

Fiche consultée 5797 fois.

Partager

Attelage

Niveau de technicité : niveau de technicité

 

Auteurs :  M. Lhote, C. Bénezet, R. Vinck  Ifce ;  G. Azéma, LIRDEF
MàJ Juillet 2017

 

En attelage, le meneur est dans une voiture tirée par un ou des chevaux qu’il dirige. Cette discipline, issue de l’utilisation des chevaux comme moyen de transport, est aujourd’hui un sport à part entière.

La discipline

Dans cette discipline, le (ou les) équidé(s) tire(nt) une voiture hippomobile. L’attelage se compose :

  • D’1, 2 ou 4 équidés en général.
  • D’un meneur : il indique aux chevaux les allures, donne la direction, contrôle l’attitude et le fonctionnement,…
  • D’un ou plusieurs grooms qui doivent maintenir l’équilibre de l’attelage si besoin (particulièrement pour le marathon), être prêts à intervenir si besoin (pente, dévers mais aussi intervention sur les chevaux, les harnais, la voiture,…) et assurer l’immobilité des chevaux lorsque le meneur monte et descend.
  • D’une voiture à 2 ou 4 roues.


Autrefois utilisé comme moyen de transport, l’attelage est une discipline traditionnelle devenue aujourd’hui un sport à part entière.

Logique interne de l’équitation attelée

La notion théorique de logique interne est particulière au champ de l’éducation physique et sportive. Elle a pour but de caractériser une activité physique, sportive ou artistique et ses spécificités.

Les activités d’attelage (de sport, de loisir, de travail, en voiture, etc.) sont d’abord des activités de pilotage. En tant que telles elles visent, dans un environnement dynamique, la réalisation optimale de parcours ou de circuits, dans le respect de l’équipage, du milieu et de ses usagers.

Ces activités s’inscrivent dans les fondamentaux de l’équitation montée :
s’équilibrer, avancer, diriger.

Le déplacement de l’équipage résulte de l’énergie fournie par un ou plusieurs chevaux. Sa sécurité et qualité des tracés produits sont largement liées à la disponibilité de ces derniers et à la qualité de leur locomotion. Le meneur recherche donc en permanence la coopération ainsi qu’une communication étroite et très précise avec ses chevaux.

Ses préoccupations fondamentales et ses intentions cruciales sont en particulier :

  • La sécurité et la manœuvrabilité de l’équipage.
  • L’intégrité physique et mentale du cheval.

Pour cela il recherche :

  • A établir et maintenir une communication vertueuse meneur/cheval, par le moyen des guides (lien entre les mains et la bouche du cheval). Ceci :
  1. en interprétant et en agissant, selon la situation, sur les niveaux et les types de leurs tensions ou encore leurs timings et leurs durées (corrélat de l'interaction cheval/son environnement, meneur/son environnement) - problématique du "contact".
  2. en utilisant les autres aides que sont la voix, le fouet, le frein et « l’assise ».
  • A optimiser le système dynamique cheval/harnachement/voiture : en réduisant au maximum les perturbations possibles du harnachement et/ou de la voiture sur la locomotion du cheval. Le meneur souhaite, en mouvement, tendre vers une « continuité de la traction ». Ceci est une de ses préoccupations permanentes, tout comme le contact, afin de maîtriser son tracé. Sa tension (intensité) peut différer.
  • A garantir la disponibilité du cheval, et la qualité des tracés produits (qui sont souvent des courbes), par la construction et le soutien de son équilibre et de son mouvement en avant. Le mouvement en avant ne se confond pas avec la précipitation. Il ne s’agit pas d’avancer n’importe comment et à n’importe quel prix mais plutôt d’un engagement mental et moteur du cheval impliquant une envie de se porter vers l’avant en engageant les postérieurs, en se rassemblant dans un équilibre antéropostérieur et latéral.
  • A garantir l’intégrité physique du cheval, par une attention particulière portée à sa locomotion et au fonctionnement de ses chaînes musculaires.
  • A optimiser le fonctionnement du collectif de chevaux dans le cas d’attelages multiples.
Exemples de logiques internes par activité

Rugby

Jeu collectif de combat. Confrontation de 2 équipes qui luttent et se déplacent dans un espace délimité et en respectant des règles définies, pour atteindre la cible par l’intermédiaire d’un ballon.

Boxe pieds-poings

Rapport de force entre 2 opposants qui s’affrontent dans un espace ne permettant pas d’échappatoire et essaient, en évitant la charge adverse, de porter des touches avec contrôle, à l’aide de coups de poing et de coups de pied.

Hockey

Rapport de forces entre 2 groupes qui s’affrontent dans un espace interpénétré et essaient, en évitant la perte de l’engin roulant (balle) d’atteindre la cible adverse (but) située à une extrémité du terrain de jeu.

Attelage

Activité de pilotage qui vise, dans un environnement dynamique, la réalisation optimale de parcours ou de circuits, dans le respect de l’équipage, du milieu et de ses usagers.

La compétition

Le concours d’attelage comprend jusqu’à 3 tests (selon le niveau d’épreuve) :

  • le dressage, qui se fait sur le même principe que l’épreuve de dressage monté, mais dans un rectangle plus grand (80 ou 100m x 40m). Chaque figure (cercle, diagonale,…) est notée et la présentation de l’attelage contribue à la note finale. A l’issue de cette épreuve, les pénalités pour l’attelage sont calculées.

  • le marathon consiste à passer au travers d’obstacles, en terrain varié et souvent dénivelé. Chaque passage d’obstacle est chronométré. Après une phase d’échauffement au trot à une vitesse imposée puis une phase de récupération au pas à une vitesse imposée, le meneur part sur un circuit au cours duquel il rencontre un certain nombre d’obstacles. L’obstacle est une zone délimitée à l’intérieur de laquelle sont matérialisés des portes identifiées par des fanions de couleurs avec des lettres (A, B, C, D, E, F). Les portes doivent être franchies dans l’ordre alphabétique et le plus rapidement possible.

  • la maniabilité, qui consiste à passer dans des portes, matérialisées par des cônes oranges rehaussés d’une balle posée en équilibre, avec le maximum de précision. En cas de dépassement de temps, ou de chute d’une des balles, l’attelage reçoit des pénalités.


A l’issue des épreuves, toutes les pénalités sont additionnées, et le classement se fait de la pénalité la plus faible à la plus élevée.

Autre variante du concours d’attelage : le Concours d’Attelage de Tradition (CAT). Réservé aux voitures anciennes, ce concours donne une place importante à la présentation : chevaux, voiture, harnais, tenue de l’équipage. Les concurrents sont aussi notés lors d’une maniabilité et d’un routier (parcours chronométré de plusieurs kilomètres, jalonné de difficultés à franchir). A l’issue des trois épreuves, la note de chaque attelage est calculée et un classement est établi.



Il existe par ailleurs des épreuves de TREC attelé, comportant un parcours d’orientation et un parcours en terrain varié, ainsi que des épreuves d’endurance en attelage.

L’attelage est aujourd’hui une discipline qui tend à se développer et conquiert davantage de meneurs chaque année.

Les types d’attelages

L’attelage se pratique avec un ou plusieurs équidés. Leur nombre et la position des équidés est variable. On rencontre ainsi par exemple :

 

  • l’attelage solo, à 1 cheval
  • l’attelage en paire : la voiture est tirée par 2 chevaux côte à côte
  • l’attelage en tandem : composé de 2 chevaux situés l’un devant l’autre.
  • l’attelage en team : l’attelage est composé de 4 chevaux, associés deux par deux. Dans ce cas, les 2 chevaux les plus proches de la voiture sont appelés « timoniers », alors que ceux situés plus à l’avant sont les chevaux « de volée ».
  • l’attelage à 3 ou 5 chevaux
  • l’attelage à trois ou quatre paires, voir plus.


Classiquement en compétition, les attelages présentés sont simples, en paire ou à 4 équidés, excepté en compétition d’attelage de Tradition qui accepte tous les équipages traditionnels.

Il est toutefois possible d’atteler un nombre très variable de chevaux, de différentes manières, selon le matériel, le savoir faire de l’équipage et l’éducation des équidés.

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Disponible à la librairie

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"