Fiche consultée 2702 fois.

Partager

Acheter son cheval, cela se prépare !

Niveau de technicité : Niveau de technicité

Auteure : C. Geyl - Oesc

 Mai 2017

Acheter son cheval n’est jamais un acte anodin. C’est un engagement sur plusieurs années voire dizaines d’années. Pour que cet achat se passe le mieux possible et qu’il n’y ait aucun regret, plusieurs conseils sont à suivre.

Comment choisir et où trouver son cheval ?

Le niveau du cavalier

La première question à soulever concerne le niveau réel du cavalier. Est-il expérimenté ou novice ? Dans le cas d’un cavalier expérimenté, il va pouvoir travailler seul son cheval dans des conditions optimales de sécurité. Un cavalier novice doit pouvoir être encadré par des enseignants qualifiés pour évoluer avec son animal.

 
Les récentes études portant sur le comportement du cheval ont montré que des chevaux peu émotifs sont plutôt adaptés aux cavaliers débutants et à l’équitation de loisir. Au contraire, les chevaux les plus émotifs sont plus recherchés par des cavaliers confirmés et pour la pratique de l’équitation sportive. Voir fiche "Tests de tempérament complets ou standardisés"

Le niveau du cavalier doit orienter vers le choix d’une race ou d’un type d’équidé ainsi que vers l’âge de l’animal. Un proverbe plein de bon sens dit « à jeune cavalier, vieux cheval et jeune cheval à vieux cavalier ». Au-delà de l’âge réel du cavalier ou de l’animal, c’est surtout de l’expérience dont il est question. Il sera plus aisé de choisir un cheval expérimenté pour un cavalier qui ne l’est pas et vice versa.

 

La(les) discipline(s) pratiquée(s)

A chaque orientation, correspond un type de cheval. Certaines races sont plus adaptées à certaines activités. Les chevaux de territoire, rustiques, sont souvent adaptés à une activité de randonnées par exemple. Le selle-français est, la plupart du temps, sélectionné et élevé pour une activité sportive.

 

Les circuits de commercialisation

Les marchands professionnels offrent un choix important de chevaux et peuvent orienter l’acheteur vers un type d’animal le plus adapté à sa future pratique.
Les enseignants d’équitation peuvent faire fonctionner leurs réseaux de connaissances pour trouver un équidé correspondant à la discipline et au niveau du cavalier. Un suivi et des conseils pourront être proposés après la vente.
L’éleveur professionnel vend, directement ses propres chevaux qu’il connaît bien. Il pourra alors fournir de précieux conseils lors de la vente. Néanmoins, le choix d’animaux est moins important que chez des marchands par exemple.
Les particuliers peuvent proposer des chevaux à la vente. Par contre, il n’existe aucun recours juridique possible en cas de problème. Il faut des compétences élevées pour choisir et limiter la prise de risque.
Il existe aussi des ventes aux enchères où les animaux subissent généralement une sélection avant de passer sur le ring. La sélection peut être génétique et/ou sur performances et les prix sont fréquemment plus élevés que dans les ventes directes.
Enfin, les professionnels des courses, qu’ils soient éleveurs, entraineurs ou autres proposent des chevaux réformés. Le prix est souvent faible mais ces chevaux nécessitent un cavalier expérimenté ou un très bon encadrement.

 

Repérer son cheval 

D’après les enquêtes réalisées en 2011 par l’OESC, Internet et les petites annonces sont les moyens les plus fréquents pour repérer son futur cheval (entre 26 et 42% en fonction de l’utilisation future du cheval). Viennent ensuite le réseau et les connaissances de l’acheteur (entre 24 et 28%).
D’autres moyens sont à disposition comme :

  • Les sites internet : Chambre syndicale du commerce des chevaux de France,
  • Les revues et sites internet spécialisés,
  • Les associations régionales d’éleveurs, les associations nationales de races,
  • Les conseils des chevaux…

Essai du cheval

Il ne faut pas hésiter à se déplacer pour voir l’équidé et demander à essayer le cheval sur une ou plusieurs séances. Il faut essayer, tant que faire se peut, dans les conditions réelles d’utilisation du cheval. Un cheval de randonnées doit pouvoir être essayé en extérieur pour évaluer les réactions de l’animal dans un milieu ouvert qu’il ne connaît pas.

 
Il est parfois réclamé par le futur acheteur de prendre le cheval à l’essai pendant une période donnée. C’est une condition qui n’est pas toujours acceptée par le vendeur qui prend alors le risque de récupérer son cheval dans un état de santé et/ou de dressage dégradé. 

Quels budgets lors de l’achat ?

Le budget d’achat

Une étape très importante lors de l’achat de son cheval est la détermination du budget d’achat. 

Voir aussi le tableau de synthèse "Prix d'achat selon utilisation" sur Stats et cartes.

D’après les enquêtes réalisées dans le cadre de l’OESC, pour l’année 2015 :
Utilisation Prix moyen (€) Prix minimum (€) Prix maximum (€)
Sport – Loisir – Travail 3 964 100 80 000
Instruction avec compétition 3 706 400 17 000
Uniquement en compétition 8 248 100 80 000
Autre activité de sport-loisir sans compétition 1 705 200 9 500
Aucune utilisation 678 100 5 000

Le budget d’entretien

Au budget d’achat de l’animal, va s’ajouter un budget d’entretien. Le premier poste à prendre en compte est l’hébergement. Le cheval sera-t-il au pré, au box, ou un mix des deux ? Sera-t-il en pension ou chez soi ? 

Voir aussi : "Prix de pensions au box : quels tarifs pour quelles prestations ?"

Types de pensions Prix moyens observés (analyse en cours)
Pré 50 à 480€                          moyenne : 200€
Box 100€ à 1000€                   moyenne : 330€
Autres prestations Sorties paddock, marcheur, couverture… tarifs à ajouter la plupart du temps

A ces frais, s’ajoutent : l’alimentation si le cheval est à domicile, le vétérinaire, l’ostéopathe, le maréchal, l’équipement (selle, filet…).

Voir aussi les coûts d'entretien selon le mode de détention.

La visite vétérinaire

Avant l’achat du cheval, une visite vétérinaire peut être nécessaire. Le praticien va vérifier l’intégrité physique et la santé de l’animal. Un examen général (yeux, cœur, identification) est réalisé, ainsi que l’examen de la locomotion sur sol dur et mou, en ligne droite et cercle. Des radiographies des membres ou d’autres parties peuvent être effectuées en plus. Le prix varie en fonction des examens réalisés. Il est de 84€ TTC en moyenne pour l’examen de base (Caractéristiques des cabinets vétérinaires équins en France – IFCE – OESC). 

Quelles démarches légales ?

Le contrat de vente

La vente est un acte juridique courant qui oblige chaque partie à agir avec honnêteté et de tenir ses engagements. Elle peut être soumise à des conditions : elle aura lieu à condition qu’un événement advienne ou elle aura lieu sauf si telle chose se produit. C’est un acte volontaire qui nécessite le consentement des deux parties. L’acheteur sait à quoi il s’engage. Il est donc majeur ou mineur émancipé avec ses pleines capacités.
Voir fiches équipaedia sur la réglementation de : 

Un contrat de vente doit être rédigé par écrit, non pas pour qu’il soit valide, mais pour qu’il y ait preuve et encadrement des situations. Il peut permettre de prouver que l’animal ne convient pas : par exemple il boite alors qu’il était destiné à la compétition. On parle de destination de l’équidé. C’est une clause importante au sein du contrat. Chaque partie a un exemplaire co-signé du contrat. Un langage clair et sans notion juridique suffit : il permettra au juge de comprendre ce que les parties ont vraiment voulu au moment de la vente en cas de litige. 

Les démarches SIRE

Depuis le 1er Janvier 2008, l’identification des chevaux est obligatoire. Tout équidé présent sur le territoire français doit être identifié avec : un transpondeur électronique, un document d’identification avec les marques de signalement, un numéro SIRE et une carte d’immatriculation.

Il est très important d’obtenir les documents d’identification de l’animal : la carte d’immatriculation et le document d’identification (Plus d'information sur le site de l'Ifce) . A noter : la carte d’immatriculation peut être gardée par le vendeur jusqu’à paiement complet. Ce n’est pas le cas pour le document d’identification qui doit être donné avec le cheval.


L’enregistrement dans le fichier central SIRE de l’équidé et de son propriétaire doit être réalisé obligatoirement dans un délai de 1 mois. Cet enregistrement est automatique lors de la première identification du cheval. Dans les autres cas, la démarche doit être faite par le propriétaire à chaque changement de ce dernier. 

La responsabilité civile (RC)

Lors d’un accident causé par un équidé à un tiers, la responsabilité civile du détenteur permet de réparer le préjudice de la victime. Le responsable de l’animal n’est pas forcément son propriétaire mais plus exactement le gardien. Elle peut être prise en plus de la licence FFE ou auprès de son assureur avec l’assurance habitation.

 

L’annulation de la vente

L’annulation de la vente ou sa résiliation sont possibles dans certains cas, notamment lorsque le vendeur est considéré comme un professionnel. La garantie de conformité, les vices cachés, les vices rédhibitoires et les vices du consentement sont autant de points de réglementation qui peuvent être soulevés. 

Pour plus d'information, voir les fiches équipaedia sur :

Pour réussir ce premier achat, il faut donc bien identifier ses besoins, définir un budget d’achat et s’assurer de ses possibilités pour subvenir à l’entretien de l’équidé, puis trouver le bon interlocuteur. Il faut ensuite essayer le cheval. S’il convient et que la vente est conclue, il reste à établir le contrat, obtenir les documents d’identification et enregistrer l’achat dans la base centrale SIRE.

Voir aussi

Liens vers un thème proche

Disponibles à la librairie

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"