Fiche consultée 1173 fois.

Partager

Vendre son cheval sur Internet - Comment bien réussir son annonce ?

Niveau de technicité : niveau de technicité

Auteur : N. Genoux (Ifce)

Avril 2018

 
 

La qualité d’une annonce est déterminante aussi bien pour le succès d’une vente que pour l’achat d’un cheval. Loin d’être évidente à réaliser, elle repose sur le savoir-faire du vendeur et doit être soignée. Synthétique mais précise, claire, honnête et bien « toilettée ». Le but est de donner envie au potentiel client de la lire… puis d’acheter le cheval ! Voici plusieurs règles pour bien réussir son annonce. 

Qu'est-ce qu'une bonne annonce ?


Une bonne annonce est une annonce lue et qui donne envie !


Pour cela, elle doit :

 

 

Bien connaître la clientèle visée


Une bonne annonce est une annonce ciblée !


Etre au clair sur le public visé et ses attentes particulières permet d’orienter l’annonce, donc de capter l’attention des bons clients, et par la suite de vendre le cheval.

Comme tout le monde ne recherche pas la même chose, le registre doit être adapté à la cible visée. A public avisé, informations et vocabulaire techniques et précis. A public amateur, informations plus courantes et vocabulaire vulgarisé. Les origines et les performances sportives du cheval sont par exemple un critère de choix pour la plupart des professionnels et amateurs faisant de la compétition. Les cavaliers de loisir accorderont quant à eux plus d’importance au caractère et à la robe du cheval.

C’est en essayant de se projeter à la place du public visé qu’on a le plus de chances de comprendre ce qu’il attend. Et c’est en connaissant ses attentes qu’on est le plus à même de les satisfaire.

Donner envie aux potentiels lecteurs d'aller voir l'annonce


Une bonne annonce est une annonce attractive !


Nous parlons ici de l’aperçu de l’annonce sur le site. Il comprend souvent un titre et une ou plusieurs photo(s) du cheval. A ce stade, le but est de capter l’attention du potentiel client, lui donner envie de s’intéresser au cheval et de cliquer sur l’annonce pour en savoir plus. Le futur acheteur a en général une idée bien précise sur ce qu’il veut. Il survole les listes d’annonces en diagonale, jusqu’à être interpellé par un élément qui retient son attention. Accroché par une photo ou un titre, il décide ensuite (ou non) de prendre le temps d’étudier l’annonce en détail.

Un titre accrocheur

Trop souvent négligé, le titre est pourtant un élément clé pour la réussite d’une annonce. Ce dernier doit être accrocheur pour susciter la curiosité/l’intérêt du lecteur. L’astuce ? En dire assez pour aimanter le lecteur, mais pas trop pour l’inciter à lire l’annonce. Le meilleur titre est celui qui donne une description du cheval courte et parlante, mettant en valeur ses points forts et/ou une (des) caractéristique(s) qui le rend(ent) unique.

Exemples :

Bien évidemment, les critères de recherche sont très subjectifs d’un acheteur à l’autre. Certains sont plus orientés sport, d’autres génétique, âge ou encore caractère… Mieux vaut un titre discriminant qui retiendra l’attention de quelques potentiels acheteurs qu’un titre vague qui n’intéressera personne.

Une photo attrayante

La photo principale de l’annonce est celle qui ressort sur l’aperçu, au milieu des autres annonces. C’est l’occasion ou jamais de démarquer votre cheval des autres et d’attirer l’œil du potentiel acheteur. Choisissez une photo attrayante, parlante (donnant une idée du type de cheval - exemple : une photo sur un obstacle de cross pour un cheval de CCE) et mettant votre cheval en valeur.

Donner envie au potentiel acheteur d'acheter le cheval


Une bonne annonce est une annonce honnête et réaliste !


Le potentiel acheteur a cliqué sur votre annonce, il va maintenant aller chercher des informations plus précises afin de voir si le cheval correspond (ou non) à ses attentes. L’annonce est réussie quand le client arrive à se faire une idée du cheval avant même de l’avoir vu/essayé.

Photos et vidéos : les incontournables

Pourquoi ?

Les statistiques parlent : une annonce sans photos ni vidéos est bien moins visitée qu’une annonce illustrée, elle ne présente donc aucun intérêt. Les médias rendent l’annonce beaucoup moins abstraite que si elle ne comportait que du texte. Plus que nécessaire, il est fondamental d’illustrer son annonce au maximum. Rien ne parle plus qu’une belle photo ou une vidéo de qualité.

Quoi ?

Tout dépend de la discipline/de l’utilisation à laquelle l’équidé est destiné et de ce que l’on veut montrer. En général, plusieurs prises de vue (sous différents angles, postures…) sont nécessaires pour permettre à l’acheteur de se faire une idée précise du cheval. En voici une liste :

Comment ?

Quel que soit son type, le support doit mettre en avant les points forts du cheval, sans cacher ses éventuels points faibles. Comme nous l’avons déjà dit plus haut, pensez à réaliser des photos/vidéos dans un contexte approprié, suivant la discipline du cheval (exemple : poney monté par un enfant, photo sur un appuyer pour un cheval de dressage…).

Les photos/vidéos doivent être de qualité : nettes, cadrées, assez zoomées et apporter quelque chose.
Proscrire les photos/vidéos floues, pas cadrées, pas assez zoomées et/ou sans intérêt particulier (selfies, cheval endormi ou couché, photo prise sous un mauvais angle…). Attention ! La qualité d’une photo n’assure pas la pertinence de cette dernière dans le contexte d’une annonce.

Il n’est pas forcément nécessaire de s’équiper d’un appareil dernier cri, la plupart des smartphones font très bien l’affaire. Tout est une question de savoir-faire : application, coup d’œil, rigueur, logique et patience.

  • Pensez à vous caller et à effectuer une mise au point (netteté de la photo) avant d’appuyer sur le bouton déclencheur, même sur smartphone !

  • Comme il est difficile de prendre une belle photo d'équitation au bon moment, pensez à utiliser un mode "rafale" prenant des photos en série. Il ne vous restera qu'à choisir le meilleur cliché.

  • Soignez la présentation : cheval toiletté, à la lumière naturelle (évitez les photos prises au box ou dans un manège trop sombre) et dans une belle attitude (attentif, éveillé, en équilibre, relâché/décontracté versus endormi, regard vide, dos creux, sur les épaules, plaqué/encolure renversée avec les oreilles couchées…). Le tout dans un cadre approprié, propre et rangé.


Proscrivez les photos d'un cheval en surpoids/maigre, sale, avec l'air inquiet, ne se tenant pas bien... qui font très mauvais effet.

Attention aux photos/vidéos d’un cheval monté avec des enrênements… Elles peuvent traduire l’existence de problèmes non résolus et donner une impression de « cache-misère ».

Un texte descriptif réaliste et transparent

Pourquoi ?

Le texte sert à compléter les autres contenus de l’annonce et à donner des informations supplémentaires. Il est toujours intéressant de pouvoir comparer la vision qu’on se fait du cheval à celle qu’en a le propriétaire.

Quoi ?

Tout ce qui caractérise le cheval - pas uniquement au travail, mais aussi au quotidien. Qu’est-ce qui vous marque en lui ? Comment le décririez-vous ? Les photos/vidéos en disent déjà long, mais le texte est l’occasion de faire ressortir des détails pas forcément visibles sur les fichiers numériques, qui vous tiennent à cœur ou qui pourraient échapper à l’œil de l’acheteur. La description du cheval considéré doit être fidèle, réaliste et honnête.


Décrivez votre cheval avec votre cœur et votre ressenti. Le client intéressé doit pouvoir s’identifier dans la description de l’animal. La dimension affective a aussi son importance et ne doit pas être négligée. On achète un être vivant, pas une mobylette… Pensez-y !

Comment ?

Inutile de répéter les informations de base déjà présentes dans les champs de l’annonce (âge, sexe, robe, race, taille, prix…). Cela permet de gagner de la place pour parler de ce que les photos/vidéos ne permettent pas de voir ou pour insister sur une caractéristique particulière du cheval.


Ne décrivez pas le cheval tel que vous voudriez qu’il soit, mais tel qu’il est vraiment ! Votre annonce doit être une garantie de confiance (transparence des informations) et de proximité avec le client. Elle reflète votre sérieux. C’est votre crédibilité et votre réputation qui sont en jeu.


Concision mais précision
 ⇒ évitez les longues phrases, les termes vagues ou ambigus. Attention aux termes génériques, très couramment utilisés (comme le « respect » à l’obstacle) qui veulent à la fois tout et rien dire. Votre cheval est respectueux, OK, mais est-il efficace sur son saut ? Ne pas toucher la barre est un point, le faire en s’économisant un maximum en est un autre… C’est là toute la différence.

Rendre l'annonce facile à trouver


Une bonne annonce est une annonce facilement/rapidement trouvable. Pour les sites ayant un outil de recherche, les potentiels acheteurs renseignent leurs critères de sélection pour trouver rapidement les annonces les plus proches de leurs attentes. Ainsi, plus les champs de description proposés par le site sont renseignés, plus efficace est la recherche des acheteurs. Cela facilite leur démarche et leur fait gagner du temps.

A retenir


Faire envie au potentiel acheteur, c’est bien décrire son cheval. Et bien décrire son cheval, c’est avant tout bien le connaître, pour le mettre en valeur tout en restant objectif.

La forme de l’annonce a autant d’importance que son contenu.

La meilleure annonce est celle qui ne se fond pas dans la masse.

Accordez une importance toute particulière aux petits détails, ce sont souvent eux qui font la différence. Cela permet d’éviter les déceptions, dans un sens comme dans l’autre.

Si vous n’êtes pas sûr, décrivez votre cheval avec vos propres termes plutôt que d’utiliser des termes techniques que vous maîtrisez mal.

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"