Fiche consultée 52116 fois.

Partager
Share |

Les prix des chevaux en France

Niveau de technicité : 

Auteur : IFCE - OESC

Septembre 2013

 
 

Le prix d'un cheval est extrêmement variable, selon le type d’activité pour lequel il est acheté, son potentiel (niveau), son âge, son expérience, ses origines, etc...
Les ventes aux enchères constituent une source d’informations sur les prix des chevaux. Des enquêtes sont par ailleurs menées par le réseau REFErences sur le marché du cheval de sport-loisir pour permettre de mieux cerner ce marché.

Quelles données sur les prix de chevaux ?


Les ventes aux enchères publiques de chevaux sont des sources d’informations sur les prix du marché. Ce circuit est bien plus développé dans le secteur des courses (6500 chevaux vendus par an) qu’en sport (400 chevaux). Elles concernent ainsi environ 20% d’une génération de Pur sang, 10% en Trotteurs et moins de 5% en Selle français. Les prix publiés servent d’indicateurs du marché des jeunes chevaux.

Le marché du cheval de selle concerne néanmoins bien d’autres types d’équidés (graphe) : la compétition concerne seulement 1/3 de l’effectif commercialisé chaque année, et en CSO, 90% des équidés achetés sont destinés aux compétitions de niveaux club-amateur..
Des repères sur les prix de vente des chevaux destinés à d’autres utilisations, qui sont principalement achetés de gré à gré, sont cependant disponibles grâce à des enquêtes, menées dans le cadre du réseau REFErences. Depuis 2011, des enquêtes sont régulièrement conduites auprès d’acheteurs via Internet (4 000 données de prix relevés chaque année).

Destination des chevaux de selle

Chevaux de courses : les prix se démarquent en galop

Les ventes aux enchères de chevaux de courses concernent essentiellement des yearlings (surtout en galop) et des chevaux à l’entraînement. Le prix moyen d’un yearling Pur sang avoisine les 50 000€ lors des ventes de l’Agence Arqana contre moitié moins pour un Trotteur du même âge.

En galop, les chevaux actifs à l’entraînement, bien que plus âgés, sont en moyenne moins chers (près de 35 000€) que les yearlings. C’est l’inverse en trot puisque ces trotteurs à l’entraînement (environ 18 000€) ont déjà réussi la rigoureuse sélection des qualifications.

Ces prix moyens en ventes organisées par ARQANA masquent néanmoins la disparité des prix observés lors d’autres ventes moins renommées, traduisant un degré de sélection des chevaux - et donc une qualité de l’offre - plus ou moins élevé : lors de ventes renommées, les chevaux sont achetés environ 5 fois plus chers que lors d’autres ventes.

Chevaux de selle : les chevaux de compétition plus chers

Des prix très variables pour une utilisation en compétition

Le prix d’un cheval de sport, au sens de « acheté dans un objectif de compétition », varie sensiblement en particulier selon son âge, son degré de préparation, son potentiel en compétition (niveau).


Les ventes aux enchères concernent essentiellement des chevaux de 3 ans (70% des chevaux de sport vendus aux enchères). En 2012, ils se sont adjugés en moyenne à 9 000€, hormis les produits « élite » dont le prix moyen est bien plus élevé (près de 30 000€ lors des ventes FENCES) et illustre la rigoureuse sélection de l’offre sur origines et aptitudes. Toutefois le circuit des enchères ne concerne qu’une petite part sélectionnée de la production.


Les prix observés par enquêtes sur l’ensemble du marché affichent une forte dispersion, en particulier en chevaux de type selle (Figure) où les 2/3 des chevaux sont achetés entre 3000 et 15000€. Les prix varient selon les origines (ONC ou cheval de race), l’âge du cheval et le niveau de compétition potentiel ou déjà atteint (de moins de 5 000€ en niveau club à 20 000€ et plus en niveau professionnel). La moitié des poneys sont achetés moins de 3000€, de même que 70% des Pur sang et Trotteur achetés pour faire de la compétition.

 

Répartition des prix d’achat des équidés destinés à la compétition, selon le type de race (source : enquête, 2011)

Des prix modestes en loisir, hormis quelques races

©ACG/IFCE

 

Les prix moyens observés pour les chevaux destinés à une utilisation de loisir (enseignement de l’équitation, extérieur) sont très en deçà des prix des chevaux de sport : ils se situent entre 2 300€ et 3 000€ pour un cheval de race de selle (1300€ à 1700€ pour un poney) contre moins de 1800€ pour un cheval ONC (moins de 900€ pour un poney), tandis que le Trotteur français est la principale race de chevaux achetée pour pratiquer l’équitation d’extérieur, à 1000€ en moyenne. En loisir, quelques races étrangères de chevaux se démarquent toutefois, avec des prix moyens à plus de 5 000 € (Lusitanien, Pure Race Espagnol, Frison, Appaloosa, Paint et Quarter Horse).

Des prix bas pour les équidés d’agrément

©AG/IFCE


L’équidé d’agrément correspond à un cheval ou un poney acheté sans autre objectif d’utilisation que celui d’entretenir une parcelle et/ou lui offrir une retraite à l’herbe et/ou tenir compagnie à d’autres équidés.

Les chevaux de ce type sont souvent plutôt âgés ou sinon plus en capacité physique d’être utilisés sous la selle. De fait, ils sont généralement achetés à très bas prix (moins de 700€ en moyenne). Ces prix bas sont proches des valeurs « planchers » que constituent les cotations à l’abattoir, dernière alternative pour éconduire un équidé non vendu pour d’autres usages, parfois en raison de la dangerosité de l’animal.

Source de données : des enquêtes sur les prix des chevaux
Les données sur les prix du marché sport-loisir sont issues d'enquêtes nominatives réalisées depuis 2010, par Internet, auprès de personnes ayant mis à jour une carte de propriété. Environ 2000 questionnaires sont collectés chaque semestre.
Les indicateurs de prix présentés dans les différents tableaux de l’outil Stats&Cartes (ICI) sont : le prix moyen, le prix minimum, le 1er quartile Q1 (correspond au prix au-dessous duquel se situent 25 % des achats), le prix médian, le 3e quartile Q3 (correspond au prix au-dessus duquel se situent 25 % des achats) et le prix maximum.
Les prix présentés dans les tableaux de bord sont analysés selon différentes variables (selon le nombre de réponses disponibles) : l’utilisation principale prévue par l'acheteur (élevage, courses, sport-loisir…), l’activité en sport-loisir (compétition, promenade…), l'âge du cheval au moment de l'achat, le type de races (course, selle, poney…) voire la race de l’équidé, la discipline et le niveau de compétition.

Voir aussi

A consulter pour en savoir plus

Les publications

  • L’ouvrage "Panorama économique de la filière équine" (ICI)

  • Les publications du réseau REFErences sur le marché du cheval (ICI) : en particulier "Le marché du cheval de sport-loisir en 2010" (ICI)

  • Les supports d’interventions sur les prix des chevaux, présentés lors des journées REFErences (ICI)

 

Stats & Cartes

  • Les prix des ventes aux enchères (ICI) (puis Tableau de bord -> Commerce et valorisation)

  • Les prix de marché obtenus par enquêtes : (ICI) (puis Tableau de bord -> Commerce et valorisation -> Prix d’achat)

 

 

 

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"