Fiche consultée 16312 fois.

Partager

Les tarifs des prestations de pensions

Niveau de technicité :

Auteur : C. Vial, (IFCE-INRA Montpellier UMR MOISA)
Article extrait de la revue équ'idée n°75, Eté 2011

 

Un travail de recherche sur les pensions équines, financé par le Comité Scientifique de l'IFCE, a été mené par une équipe de recherche IFCE-INRA basée à Montpellier. Il a entre-autres pour objectif de décrire les différentes prestations proposées par ces professionnels. L’un des résultats apportés par ces recherches consiste en la création de fiches REFErences sur les tarifs des prestations de pensions. Cet article en résume les grandes lignes.

42 entreprises enquêtées en 2010

Les résultats sont issus d’enquêtes menées en 2010 auprès de 42 dirigeants de pensions équines situées au sein de deux zones périurbaines connaissant un développement résidentiel important : 25 pensions sont implantées aux alentours de Montpellier et 17 à proximité de Caen.

Tous les types de structures professionnelles proposant des pensions équines ont été étudiés : 24 centres équestres, 11 écuries de pension (spécialisées dans l’hébergement, le travail des chevaux, les soins ou la reproduction), 5 éleveurs (équins) et 2 agriculteurs (hors secteur équin).

Les tarifs présentés s’entendent toutes taxes comprises.

Forfaits de pension : héberger, oui mais encore …

Différents types de forfaits de pensions ont été observés. Ils comprennent tous une prestation de base « hébergement » qui correspond au logement, à l’alimentation, à la surveillance quotidienne de l’équidé et à la mise à disposition des installations de la structure.

Certains forfaits combinent cet hébergement de base à d’autres prestations : enseignement, travail du cheval, prestations de reproduction ou soins. De plus, la plupart offrent à leurs clients le choix entre plusieurs forfaits, plus ou moins élaborés, ou bien leurs proposent d’acheter des prestations additionnelles à un forfait de base.

Les tarifs, qui s’entendent par mois et par cheval, sont présentés sous forme de fourchettes (figure ci dessous) illustrant la diversité des cas observés ; ces fourchettes sont créées à partir d’un nombre N de structures et ont une médiane M. Ces variations s’expliquent par différents paramètres : type de structure, distance de la ville de référence (ici Caen ou Montpellier), installations, compétences du prestataire…

 

 

  • Les tarifs de pension au pré varient de 120 à 250€ mensuels par cheval, qu’il s’agisse d’un hébergement en paddock individuel (plus fréquent autour de Montpellier) ou en pré collectif (plus fréquent autour de Caen).
    Les animaux sont complémentés en foin et en grain selon les besoins.
    Ce type de forfait a été observé dans tous les types de structures : centres équestres, écuries de pension, éleveurs, agriculteurs.

 

  • Les pensions en box correspondent à des tarifs plus élevés, allant de 250 à 400€. Il s’agit d’un hébergement sur paille, avec le plus souvent deux repas de foin et trois repas de grain par jour, et pouvant ou non être associé à une sortie quotidienne au paddock. Ce forfait est également proposé dans tous les types de structures mais avec des variations de tarifs : les centres équestres et écuries de pension sont représentés dans toute la fourchette de prix alors que les éleveurs et agriculteurs se situent dans le bas de la fourchette.

    La pension en box peut également être associée à un enseignement, avoisinant pour exemple des tarifs de 300 à 500€ pour un cours par semaine. Ces forfaits ont uniquement été observés dans certains centres équestres et écuries de pension.

    Téléchargez la fiche REFErences Tarifs de pension n°2 : Les tarifs de pension hébergement en zone périurbaine.
  • Les tarifs des pensions-travail varient selon la nature et la régularité du travail du cheval. Il s’agit en général d’une pension en box associée ou non à une sortie quotidienne au paddock. Ces prestations sont proposées par certains centres équestres et écuries de pension. Les tarifs observés sont plus élevés autour de Montpellier.

    Téléchargez la fiche REFErences Tarifs de pension n°3 : Les tarifs de pension travail en zone périurbaine.
  • Les services de reproduction vont de la détection des chaleurs au sevrage du poulain. Certains prestataires ne proposent que la prise en charge de certaines étapes, alors que d’autres s’occupent de la jument durant la totalité du processus. Nous avons observé ces forfaits uniquement autour de Caen, dans des élevages ou écuries de pension.

  • Les prestations de soins correspondent à une pension hébergement en box ou au pré (environ 300€) à laquelle s’ajoute la prise en charge de la convalescence du cheval. Les tarifs sont alors très variables, en fonction des soins effectués et du temps passé. Par exemple, un pansement peut être facturé 15€, des soins de thalassothérapie peuvent s’élever à plus de 35€ par jour. Nous avons observé ces services uniquement dans des élevages ou écuries de pension.

    Téléchargez la fiche REFErences Tarifs de pension n°4 : Les tarifs de pension soins et reproduction en zone périurbaine.

Les prestations additionnelles

Il s’agit de services que la structure facture en supplément du forfait de pension (figure ci-dessous).

 

  • La prestation « enseignement » a été observée uniquement dans des centres équestres et écuries de pension. Il peut s’agir de cours collectifs, dont les tarifs varient de 7 à 20€ de l’heure, ou de cours particuliers avec des tarifs compris entre 10 et 30€ de l’heure. Certains professionnels proposent des réductions allant de -5% à -30% sur les tarifs précédents pour des leçons achetées sous forme de cartes de 10 séances.

  • Les prestations de « valorisation » ont été observées dans des centres équestres et écuries de pension. Dans les structures enquêtées, la séance de travail du cheval est facturée entre 10 et 40€. Comme nous l’avons vu, ces prestations peuvent aussi être proposées dans un forfait de pension ou encore sous forme d’une facturation mensuelle spécifique (exemple : 150€/mois pour 2 séances/semaine). Certains prestataires proposent de sortir le cheval en compétition, par exemple pour un tarif allant de 10 à 40€ pour un tour de CSO, le transport et l’engagement restant à la charge du propriétaire.Le coaching du couple cavalier-cheval se facture entre 10 et 40€ pour un tour de CSO ou entre 25 et 55€ pour un concours complet. Il comprend l’accompagnement au cours de la reconnaissance et de la détente. Nous avons constaté des tarifs plus élevés autour de Montpellier

    Le transport du cheval est facturé entre 0,5 et 1,5€/km/cheval dans les structures rencontrées.

    Enfin, les professionnels se proposant comme intermédiaires pour la vente ou l’achat d’un cheval prélèvent le plus souvent une commission de 10% sur le prix de l’animal.

 

  • Les services liés au « bien-être » du cheval sont assez divers. Il peut s’agir de sa sortie au paddock. Elle est facturée entre 3 et 5€ pour une sortie ponctuelle mais peut aussi être proposée sous forme d’une facturation mensuelle, par exemple : 40 à 90€/mois pour une sortie quotidienne. Ce type de prestation a été observée uniquement dans des centres équestres et écuries de pension.

    Les tarifs de tonte, qui vont de 15 à 70€ dépendent du type de tonte. Une location de tondeuse peut aussi être proposée pour un tarif de l’ordre de 25€. Ces services liés à la tonte ne sont proposés que dans des centres équestres et écuries de pension.

    Le vermifuge peut être acheté par le propriétaire ou par le prestataire (qui le refacture alors au propriétaire). Il est distribué par le propriétaire ou par le prestataire (le plus souvent gratuitement). La gestion de la couverture du cheval peut être comprise dans les forfaits de pension mais certains prestataires facturent ce service supplémentaire 10 à 30€ par mois pour enlever et remettre sa couverture au cheval selon les besoins. Le pansage du cheval n’est proposé que dans certaines écuries de pensions, pour 5 à 10€. De même, la coupe de la crinière peut être effectuée pour un tarif de 5 à 9€.

    Le plus souvent, lorsque le propriétaire souhaite que son cheval reçoive une alimentation spécifique, il l’achète, et le prestataire la distribue gratuitement, mais peut proposer de prendre en charge la commande et la distribution de la nourriture pour 15€/mois (+ prix de l’aliment). Enfin, la litière de copeaux peut être une solution proposée ou imposée dans un forfait de pension ou bien facturée en supplément : 20 à 50€/mois dans les structures enquêtées.

Diversité de tarifs, diversité de services

Il est important de remarquer la diversité des services proposés, de leur association ou non dans des forfaits, et de leurs tarifs pour une même prestation sur un type de territoire donné. Ceci reflète l’importance de la récolte de références sur les tarifs de pensions, en fonction des caractéristiques de la structure et du territoire sur lequel elle se situe.

De plus, ces résultats mériteraient d’être mis en parallèle avec des données sur le temps de travail nécessaire pour accomplir chaque service, afin d’être en mesure de raisonner les tarifs selon le coût de la main d’oeuvre.

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Disponibles à la librairie

  • Annuaire ECUS
  • Panorama économique de la filière équine

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"