Fiche consultée 365 fois.

Partager

Utilisation de la génétique mâle en Selle français

Niveau de technicité : niveau de technicité

Auteurs : X. Dornier, C. Geyl (Ifce-Oesc)

Juin 2018

L’élevage équin a été marqué au cours des 3 dernières décennies par la diversification des techniques de reproduction. Récemment, l’arrêt de l’étalonnage public, la crise économique mondiale de 2008, les changements de taux de TVA par exemple, ont pu avoir pour effet une baisse de production de chevaux de sport loisir et des évolutions importantes de pratiques des éleveurs et des étalonniers.  
 
Dans ce contexte, quelle est la diversité des prix de saillies pratiqués actuellement ? Quel est le chiffre d’affaires généré par la vente de saillies et comment se répartit-il entre les différents acteurs ? Ces indicateurs ont-ils évolué au cours des 10 dernières années ? L’analyse, ci-dessous, s’intéresse uniquement à la race Selle Français. 

Une production de chevaux selle français en net recul

La production de chevaux Selle Français, avec 5900 naissances en 2016, implique cette même année un cheptel d’environ 650 étalons et 9000 juments différentes. Depuis 2005, la production dans cette race a fortement diminué (-22%), en lien avec une baisse du nombre de reproducteurs et en particulier du nombre de juments mises à la reproduction.

Des étalons sélectionnés plutôt âgés et à haute valeur génétique

Chaque étalon réalise en moyenne 15,7 saillies pour produire en Selle Français en 2015. Ce chiffre diminue légèrement sur la période, de 1,2 saillies par étalon. Il masque cependant une grande disparité d’activité avec une forte concentration sur peu d’étalons. Une majorité des étalons réalise ainsi moins de 10 saillies pour produire dans cette race et 2% seulement en réalisent plus de 100. Les étalons de 16 ans et plus assurent désormais 50% des saillies contre seulement 35% en 2005. L’âge des juments a, quant à lui, très peu évolué.

 
De plus, 85% des saillies réalisées en 2015 ont concerné des étalons ayant un BLUP saut d’obstacles (BSO) supérieur à 10. Les étalons ayant un BSO supérieur à 20 assurent près de la moitié des saillies. Chez les juments, la valeur génétique est beaucoup plus variable.

Facteurs influençant le prix de saillies

Le prix de saillies augmente avec l’âge des étalons

Les étalons plus âgés ont des prix de saillies plus élevés. En moyenne, les étalons de 4 à 6 ans sont 300 à 400€ moins chers que les étalons de 16ans et plus.

Des prix liés à la technique de monte

Les étalons proposés en monte en main ont des tarifs moins élevés que ceux proposés en IA et particulièrement en IA congelé.

Le prix augmente avec la valeur génétique de l’étalon

Le prix moyen augmente avec le BSO des étalons : les étalons ayant un BSO supérieur à 20 sont en moyenne 430€ plus chers que ceux ayant un BSO inférieur à 10.

Des acteurs moins nombreux

Sur la période, l’effectif d’éleveurs et d’étalonniers a connu des évolutions similaires. Le nombre d’éleveurs (propriétaire de la jument saillie) a fortement diminué tout comme le nombre d’étalonniers (propriétaire du carnet de saillie assurant la distribution de l’étalon).


Le marché est très concentré : sur les 300 étalonniers en activité en 2015, moins de 1/5 assurent plus de 20 saillies. Les 90% des étalonniers les moins actifs réalisent 20% des saillies, les 10% les plus actifs en font 80%. 

Plus de 8 millions d’euros de chiffre d’affaires

Le prix moyen d’une saillie en 2015 est d’environ 1 300€ HT : la moitié des saillies se situe entre 750€ et 1 650€ HT, la saillie la plus chère étant à 6 600€ HT. Le prix moyen a augmenté de 9% entre 2005 et 2015.

 

Les modalités de paiement ont par ailleurs sensiblement évolué entre 2005 et 2010 avec le développement important de la part liée à la réservation. La réservation, payée lors de la signature du contrat, représente près du quart du coût global de la saillie en 2015 contre seulement 6% en 2005. En tenant compte de la fertilité, le coût ramené à la naissance a ainsi augmenté entre 2005 et 2015 d’environ 230€/naissance soit une hausse de 20%.

 
En tenant compte du nombre total de saillies déclarées en SF, le chiffre d’affaires lié à l’achat de génétique mâle apparaît supérieur à 8 millions d’euros en 2015 dont 70% revenant aux 10 étalonniers les plus importants. La baisse du chiffre d’affaires entre 2010 et 2015 est liée à la baisse de production. Il était auparavant supérieur à 10 millions d’euros (en 2005 et 2010).
 

Facteurs pouvant influer le choix de l’éleveur

Augmentation du prix des saillies avec la valeur génétique de la jument

Plus la valeur génétique de la jument est élevée plus le prix de la saillie est élevé.

Les éleveurs avec un cheptel important utilisent des étalons plus chers

Les éleveurs ayant des cheptels plus importants utilisent en moyenne des saillies plus onéreuses. Sur la période, l’écart de prix moyen des saillies utilisées selon la taille du cheptel s’atténue : par exemple entre les éleveurs d’une jument et ceux de plus de 10 juments, il est passé de 500€ en 2005 à 200€ en 2015.

A retenir

 

Le marché de la génétique mâle en race Selle Français a connu ces dernières années une baisse d’activité et une utilisation plus importante des étalons âgés, déjà testés. Il repose principalement sur un nombre restreint d’étalonniers et d’étalons. Malgré une hausse mesurée du prix moyen des saillies, les modifications tarifaires ont eu un impact important sur le coût de production d’un poulain.
 
La clientèle se compose à la fois d’éleveurs professionnels dont la production vise des chevaux à haute valeur génétique, et d’une large base de « petits » éleveurs qui assure toutefois une part importante de l’activité.

Sources

La base de données SIRE a permis de connaitre la liste des saillies pour produire en SF avec notamment des données sur la génétique des parents, leurs valeurs génétiques (BSO), le type de monte, les acteurs impliqués (éleveurs et étalonniers) et le résultat de la saillie : avec ou sans naissance.
Par ailleurs, à partir des annuaires de l’Eperon et d’autres catalogues d’étalons, environ 90% des prix de saillies ont été collectés, pour les années de monte 2005, 2010 et 2015. 

Voir aussi

A consulter pour en savoir plus

Liens vers des pages sur un thème proche

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"