Fiche consultée 270 fois.

Partager

La filière équine danoise *

Niveau de technicité : niveau de technicité

Auteurs : Aline Decouty (Idele) et Astrid Engelsen (Ifce) avec l'appui financier du Maaf.

Juin 2017

Données générales

Capitale : Copenhague (1,2 Million d’habitants) 

Principales agglomérations :

  • Aarhus (252 200 hab)
  • Odense (169 000 hab)
  • Aalborg (126 500 hab)

Langue officielle : danois 

Monnaie : la couronne danoise (krone - DKK)

Indicatif téléphonique +45

Régime politique : Monarchie constitutionnelle

Climat : Le climat est tempéré avec des étés doux et des hivers frais

danemark
Principales données

Danemark
France
Superficie
km² - 2011
43 090
549 190

Population

Mhab - 2016
5.6
65.6
Densité
Hab/km² - 2015
126
118
PIB
Md€ - 2014
258
2033
PIB/habitant
 € - 2012
45825
31 144
Part agriculture dans PIB
% - 2014
1.4
2
Surface arable
Mha - 2011
2.4
18.4
Terres agricoles
Mha - 2012 2.6
29.1
Aides PAC perçues
M€ - 2013
1106
9855
Surface forestière
Mha - 2013 0.6 16
Exportations agricoles vers l'autre pays
M€ - 2015
441
D vers F

477
F vers D


Sources : Ministère de l’agriculture, « Alim’agri » relations internationales (BEPI/DGPE) et Eur’activ.fr

Organisation des acteurs de la filière équine

Chaque secteur de la filière est cloisonné, les trois fédérations principales sont celles du trot, du galop et du sport :

 

Dansk Galop est en charge des courses de galopeurs. Cet organisme est à la fois le jockey club danois, l’organisme régulateur des courses et une agence de vente aux enchères. 

 

 

Dansk Hestevaeddelob est l’organisme en charge des courses de trot.

 

 

Dansk Ride Forbund (DRF) est la fédération équestre danoise.

 

Une base de données centralisée existe au Danemark. Elle est gérée par SEGES, qui est la section d’enregistrement des équidés de Landbrug & Fødevarer F.m.b.A (Ministère de l’agriculture). SEGES enregistre et édite les passeports des chevaux pour 24 associations de race présentes sur le territoire. Cette centralisation permet ensuite de partager les données avec la Fédération équestre danoise et les services vétérinaires. Les données enregistrées sont la base qui sert aux stud-books pour le calcul des indices génétiques de leur race (Source SEGES, https://www.seges.dk/fagomraader/heste)  SEGES sert aussi d’appui à la mise en œuvre de la législation sur le bien-être équin. Depuis 2008 le secteur équin a connu une forte pression pour l’amélioration du logement des équidés, du transport et de la médication.

 

L’industrie équine pèse 8,5 milliards de DKK (soit 1,1 milliard d’euros) dont 32% proviennent des biens et services. Ce secteur est composé des ventes de matériel, d’assurance, de services liés aux équidés (maréchalerie, vétérinaire…).  L’agriculture est le 2e secteur de plus représenté avec 24%. Au Danemark 100 000 hectares sont dédiés aux équins : 93 000 hectares sont nécessaires pour l’alimentation des chevaux (pâturage/fourrage) et 7000 hectares sont des zones construites : hippodromes, infrastructures sportives, boxes et stabulations.

Le nombre d’emplois dans la filière équine danoise est estimé à 20 849 ETP en 2010 (Source : Rapport Hestesektoren, 2010)  dont 8133 emplois directs.

Réglementation

Une fiscalité unifiée dans tous les secteurs d’activités.

Le Danemark est réputé pour avoir une des fiscalités les plus élevées au monde. Cette affirmation peut être nuancée lorsqu’on examine le détail du système fiscal danois : si les prélèvements sur les particuliers (impôt sur le revenu et TVA) sont très lourds, le taux d’impôt sur les entreprises est un des plus bas d’Europe. Le modèle danois se caractérise surtout par une grande transparence et une imposition très unifiée, sans niches fiscales ni régimes particuliers. 

Ainsi, le taux normal de TVA est fixé à 25% (le taux le plus élevé des dix pays étudiés, à égalité avec la Suède), et il n’existe aucun taux réduit. Sur le même principe, les agriculteurs ne bénéficient pas de régime fiscal particulier. 

Une forte protection normative du bien-être des équidés.

Depuis le 1er janvier 2008, une loi sur la détention des équidés est applicable au Danemark. Elle définit des obligations très précises pour tous les détenteurs d’équidés (particuliers ou professionnels) concernant notamment une superficie minimale des boxes, une obligation de sortie quotidienne et des exigences en termes de formation et de qualification des personnes qui transportent des équidés. La mise en œuvre concrète de cette loi a engendré des coûts pour les professionnels de la filière équine, en particulier pour la mise aux normes de leurs installations. Cette loi a été révisée à l’automne 2016, pour inclure un peu plus de pragmatisme et faciliter son application sur le terrain.

 

Production équine

Le nombre d’équidés recensés est de 175 000 en 2014, ce qui fait du Danemark le 13e pays européen en termes de cheptel équin (Source : Dansk Landbrugsrådgivning http://www.rideforbund.dk/da (service agricole danois). Le nombre de propriétaires enregistrés est de 78 000. Ces derniers vivent majoritairement en milieu rural, dont 60% dans le Jutland, péninsule continentale du Danemark. 

70 000 de ces équidés sont recensés dans des exploitations agricoles soit 40% du cheptel, les centres équestres étaient considérés comme des entreprises agricoles au sens du recensement fait par le cabinet agricole Dansk Landbrugsradgivning en 2007.

Le Danemark a une forte population de poneys, ils représentent 51% du cheptel total soit près de 90 000 têtes. Les principales races de poneys élevées sont :

  • le Fjord
  • l’Islandais
  • le Haflinger
  • le Gotlands
  • le Poney de sport danois
  • le Connemara
  • le New Forest
  • le Dartmoor
  • le Shetland
  • le Miniature

Le cheptel trotteur est connu précisément. Il ne représente qu’une petite partie de l’effectif national de chevaux et sa production est en décroissance (-33%) depuis 5 ans.  En 2015 le nombre de foals enregistrés était de 400 foals, pour 85 étalons et 500 poulinières présentes sur le territoire. Cet effectif représente 2% du cheptel de trotteurs européens à l’élevage (56% en France). Le nombre d’éleveurs est lui aussi en diminution avec 251 éleveurs en 2015.

La production de galopeurs est elle aussi connue précisément. En 2015, ce sont 14 étalons, 160 poulinières et 101 foals qui étaient recensés, soit 0.11% du cheptel mondial (5.3% France) (Source FIAH Annual report 2015). Chaque année Dansk Galop organise une vente aux enchères de yearling à Horsholm où plus de la moitié de la production danoise est inscrite. En 2015, 96 lots ont été présentés dont 62 vendus pour un chiffre d’affaire de 7,1 Millions de couronnes danoises (soit environ 958 000 euros).

Utilisation des équidés

Courses hippiques

Comme tous les pays européens nordiques, les courses hippiques font la part belle au secteur du trot.

Les courses de trot disputées sont au nombre de 2175 et affichent une augmentation de +4,8% entre 2011 et 2015. Elles se disputent sur 8 hippodromes différents. Le nombre de chevaux à l’entraînement en 2015 est de 2537, soit une baisse de 5% de l’effectif par rapport à 2014. Ils sont répartis chez 67 entraîneurs. Le nombre de chevaux par propriétaire est de 1,6 chevaux, avec 1586 propriétaires recensés en 2015.

Le montant des allocations par course est faible avec 2811€ en moyenne (contre 22 646€ en France). 

Une récession sur les paris hippiques de l’ordre de -17% a été enregistrée sur les 5 dernières années. Le montant des enjeux étant de 62M€ en 2015.

Les courses de trot sont très populaires au Danemark. A tel point que même des courses de poneys attelés sont organisées pour les enfants par Dansk Hestevaeddelob. 

Les courses de galop disputées sur le territoire sont au nombre de 256 et uniquement en plat. La moyenne des gains distribués par course est de 7078€.

Filière sport-loisirs

La pratique de l’équitation est populaire au Danemark et en pleine expansion (+60% en 15 ans). Le nombre de cavaliers ayant une licence est de 95 000 (Source Rapport Hestesektoren, 2010), soit un cavalier pour 17 habitants. Le profil des cavaliers est à 88,5% féminin, soit plus encore que dans les autres pays de l’Union européenne. 63% des licenciés sont des enfants ; les seniors sont minoritaires mais restent une cible de recrutement privilégiée par la Fédération (Source DRF, Ambition 2020).

Le coût d’une licence annuelle varie selon s’il s’agit d’un renouvellement ou d’une première adhésion. Dans ce cas, le prix est de 87€ pour les enfants et 100€ pour les adultes. Les années suivantes et afin de fidéliser les cavaliers à la pratique de ce sport, le prix diminue à 67€ pour les enfants et 80€ pour les adultes (Source : Dansk Ride Forbund 2016). Seule la voltige à un coût de licence spécifique à 40€ par an. 

Le profil des centres équestres est aussi connu par la Fédération (DRF) car ils doivent y être affiliés. Parmi eux, 85% touchent une subvention de la municipalité dont ils dépendent. 70% indiquent que l’organisation de concours est une part importante du chiffre d’affaire de leur structure avec en moyenne 5 concours organisés par an. 64% sont locataires de leurs installations (Source DRF, Ambition 2020). 80% des clubs proposent des cours particuliers aux cavaliers et plus de la moitié dispensent des disciplines autres que du CSO ou du dressage. 

L’équitation figure parmi les sports les plus pratiqués après les sports nautiques et le golf (Source France Diplomatie www.diplomatie.gouv.fr). Outre les principales disciplines olympiques, les danois ont de fortes affinités avec l’équitation de loisirs et de pleine nature. L’environnement plat et boisé s’y prête particulièrement. A noter que pendant plusieurs siècles, l’utilisation du cheval a été principalement militaire. Des traces de ce passé sont encore perceptibles avec des épreuves sportives spécifiques réservés aux militaires.

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Disponibles à la librairie

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"