Fiche consultée 670 fois.

Partager

La filière équine polonaise *

Niveau de technicité : niveau de technicité

Auteurs : Aline Decouty (Idele) et Astrid Engelsen (Ifce) avec l'appui financier du Maaf.

Avril 2017

Données générales

Capitale : Varsovie (1,8 Million d’habitants) 

Principales agglomérations :

  • Cracovie (754 800 hab.)
  • Lodz (740 000 hab.)
  • Wroclaw (632 240 hab.)
  • Poznan (560 000 hab.)

Langue officielle : polonais

Monnaie : Zloty

Indicatif téléphonique +48

Régime politique : République parlementaire

Climat : de type océanique au Nord et à l'Ouest et devient graduellement plus continental en allant vers le Sud et l'Est.

pologne
Principales données

Pologne
France
Superficie
km² - 2012
312 680
549 190

Population

Mhab - 2015
38.5
65.6
Densité
Hab/km² - 2015
123
118
PIB
Md€ - 2014
546
2033
PIB/habitant
 € - 2014
14 379
31 144
Part agriculture dans PIB
% - 2014
3.3
2
Surface arable
Mha - 2012
10.9
33.4
Terres agricoles
Mha - 2012 14.5
52.5
Aides PAC perçues
M€ - 2012
3721
9855
Surface forestière
Mha - 2012 9.4 16
Echanges agroalimentaires
M€ - 2013
Exp
Imp
Solde

20400
14300
6000


57200
48100
9100


Sources : Ministère de l’agriculture, « Alim’agri » relations internationales (BEPI/DGPE) et Eur’activ.fr

Organisation des acteurs de la filière équine

L’Etat finance 22 haras nationaux. Ils sont gérés par un organisme de tutelle appelé Agence du Foncier Agricole. Relativement dynamiques et réputés pour leur élevage de chevaux Pur-sang arabe, ils sont membres de l’organisation européenne ESSA.

La filière n’est pas encore très structurée. Toutefois une trentaine d'associations équines sont répertoriées en Pologne et comptent 21 000 membres. A elle seule, l'Association polonaise des éleveurs de chevaux (PZHK) rassemble 14 000 adhérents. Elle a un rôle important dans l’organisation de la filière, étant en charge de la tenue de livres généalogiques et de l’émission des documents d’identification pour 90% des chevaux polonais.

Réglementation

Un système d'identification centralisé

Depuis 2004, la base de données centralisée est gérée par l’Association Polonaise des éleveurs de chevaux (PZHK). L’existence d’un interlocuteur unique dans le domaine de l’identification est un élément positif pour la traçabilité des chevaux en Pologne et dans l’espoir de renforcer la coopération entre bases centrales européennes.

Un modèle de paris fondé sur le consentement de l'organisme organisateur

La législation polonaise qui encadre le domaine des paris est très similaire au modèle australien. Est ainsi consacré, pour les organisateurs d’événements sportifs et hippiques, un droit de consentir à l’organisation de paris. Ce droit ne s’accompagne pas nécessairement d’une rémunération, mais une redevance est généralement négociée en échange de l’autorisation accordée par l’organisateur. 

Production équine

La Pologne est une nation importante du cheval qui compte une longue tradition d'élevage. Le Pur-sang Arabe fait partie de cette production historique. Au cours des deux derniers siècles, son utilisation militaire a fortement marqué l'évolution du cheptel, quantitative comme qualitative. Avec les progrès des techniques militaires, la fin de la seconde guerre mondiale a vu le développement de l'utilisation des chevaux comme force de traction dans l'agriculture. Le cheptel est alors passé de 2 millions de têtes en 1947 à plus de 2,8 millions en 1960. Depuis, la mécanisation croissante de l'agriculture et des moyens de transport a entraîné la disparition de 90% de la population équine.

En 2012, le cheptel comptait 254 000 têtes, dont les 2/3 de chevaux de trait. Ces derniers sont surtout utilisés dans des exploitations agricoles de type familial. 30% des chevaux étaient  âgés  de  moins  de  3 ans et 98% du cheptel national appartenait au secteur privé. L'Etat, notamment dans les haras gérés par l'Agence du foncier agricole (ANR), détient encore des chevaux mais de moins en moins. L’élevage de Pur sang arabe est très implanté dans ces haras nationaux, ou dans des haras privés historiques de familles nobles.

L’élevage est régionalisé. Un bassin d'élevage équin se dessine en Pologne dans sa moitié Est. Près de la moitié du cheptel est rassemblée dans les trois régions de Mazovie (16%), Lublin (11%) et Petite-Pologne (9%). La densité nationale est de 1,6 cheval / 100 ha de SAU (8 fois moins qu'en 1970)  avec des disparités régionales marquées. Les plus fortes concentrations s'observent en Petite-Pologne et à Sainte-Croix (respectivement 3,3 et 2,5 chevaux / ha de SAU).

 

Les races élevées en Pologne sont au nombre de 9 :

Sang-froid polonais (polski koń zimnokrwisty) : cheval le plus répandu en Pologne (deux-tiers du cheptel), surtout présent dans le nord, le nord-est et le centre du pays, issu des races de trait Ardennais et Belge, 5 500 juments inscrites au stud-book, traditionnellement utilisé comme animal de trait et de boucherie, il est de plus en plus employé dans des activités d'agrotourisme et comme cheval de loisir (selle) ;

Cheval de Petite-Pologne (małopolski) : tradition ancienne d'élevage dans le pays, race issue du croisement de chevaux Arabes et Pur-sang Anglais avec des lignées Austro-Hongroises (shagya, gidran, przedświt et furioso), 1 500 juments inscrites au stud book, cheval très présent dans le sud-est du pays, utilisé pour le sport (surtout concours complet, mais aussi saut d'obstacles et courses d'endurance) et accessoirement pour la boucherie ;

Cheval de Grande-Pologne (wielkopolski) : cheval de selle le plus élevé en Pologne, issu du croisement de chevaux Trakehner et Prussiens Orientaux avec du Hanovrien, 2 700 juments inscrites au stud-book, cheval très présent dans l'ouest du pays, utilisé pour le sport (surtout saut d'obstacles et dressage, mais aussi concours complet) et comme cheval de loisir et accessoirement pour la boucherie ;

Demi-sang Polonais (polski koń szlachetny pół krwi) : race dont le développement en Pologne est le plus dynamique, créée par croisement de races polonaises (surtout chevaux de Grande-Pologne et de Petite-Pologne) avec des étalons étrangers (surtout Hanovrien) pour une utilisation comme cheval de sport (saut d'obstacle et dressage), 3 000 juments inscrites au stud book, présent dans tout le pays ;

Cheval Silésien (koń śląski) : cheval polonais le plus lourd, très présent dans le sud-ouest du pays, issu du croisement de juments de la région de Silésie avec des étalons de races Oldenbourg et Frison Oriental, 1 100 juments inscrites au studbook, demi-sang anglais utilisé pour le trait mais aussi pour le sport (attelage et selle), en fonction du degré de sang Pur-sang anglais ;

Konik polonais (konik polski) : petit cheval (130 – 140 cm) descendant du cheval sauvage Tarpan avec présence de sang Arabe, 550 juments inscrites au stud book, autrefois cheval de trait utilisé aujourd'hui pour le loisir (équitation pour enfants, agrotourisme) et l'hippothérapie (technique de réhabilitation qui utilise le mouvement du cheval comme moyen de thérapie. Il est différent de l’équithérapie) ;

Cheval Hucuł (koń huculski) : petit cheval montagnard (132 – 145 cm) également descendant du cheval sauvage Tarpan avec présence de sang Arabe, 890 juments inscrites au stud-book, présent dans le sud-est du pays, autrefois cheval de trait utilisé aujourd'hui pour le loisir (équitation pour enfants, agrotourisme) et l'hippothérapie ;

Pur-sang Anglais : sont testés et sélectionnés pour la reproduction lors des courses organisées à Varsovie, Wrocław et Sopot. 65 étalons sont recensés en 2014, 403 poulinières et 263 foals soit 0,3% de l’effectif mondial (Source FIAH, Annual report 2014)

Pur-sang Arabe "polonais" : tradition d'élevage depuis le XVIème siècle ( source : http://www.arabianhorses.org/education/education_bloodlines_polish.asp ) , l'une des meilleures génétiques mondiales, 3 haras de renommée internationale (Janów Podlaski, Michałów et Białka), vente annuelle organisée à Janów début août (source : http://www.janow.arabians.pl/en/auctions/ ) Principal élevage de pur-sang arabes d’Europe, sa renommée se fait très au-delà des frontières polonaises. Il attire des acheteurs des pays du Golfe et des célébrités américaines fortunées. Les lignées traditionnelles polonaises sont régulièrement primées dans les Championnats du Monde de Show. Les ventes aux enchères sont la vitrine de cet élevage national haut de gamme. La plus prisée d’entre-elle est la « Pride of Poland » organisée lors du Festival du cheval polonais. Son chiffre d’affaire atteignait les 1,4 million d’euro en 2015. Des concours internationaux sont aussi organisés comme le National Arab Show. Le marché du cheval arabe est international et très excédentaire.

Utilisation des équidés

Filière course

Des courses hippiques sont organisées sur les hippodromes de Varsovie, de Wrocław et occasionnellement sur celui de Sopot. 90 réunions et 586 courses annuelles, dont 40 en obstacles, sont recensées. 820 chevaux sont enregistrés à l’entraînement. La moyenne des gains par course est de 3923€ (Source : FIAH Annual report 2014) . Le nombre de spectateurs et de parieurs est estimé à 80 000 par an. Les enjeux représentent 3,2 millions d’euros dont 27,5% sont prélevés par l’Etat.

Filière viande

La filière viande est relativement développée même si les échanges avec la France ont considérablement diminué sur les cinq dernières années. Quatre régions rassemblent les 2/3 de l'élevage, de la commercialisation et des abattages de chevaux de boucherie : la Mazovie (21%), Lublin (16%), la Petite-Pologne (15%) et la Podlachie (14%). En 2012, la Pologne a produit 60 000 chevaux de boucherie (34 000 t PV), ce qui représentait 0,6% de la production polonaise d'animaux de boucherie. Ces animaux sont produits en premier lieu pour l’autoconsommation, puis pour l’exportation à destination principale de la Belgique.

Filière sport

Le pays compte 160 000 propriétaires (Source : Ambassade de France en Pologne, Service Economique Régional, Pôle Agriculture et Alimentation) de chevaux, la majorité élevant des chevaux à sang froid à la ferme. 45 000 possèdent uniquement des chevaux de selle ou des reproducteurs, leur nombre augmentant rapidement avec le niveau de vie des polonais et l'attrait pour le cheval de sport et de loisir. Le pays compte près de 1 500 centres hippiques et 6 000 élevages. 

On estime à près de 100 000 le nombre de polonais pratiquant régulièrement l'équitation (3% de la population). 5% seulement d'entre eux seraient titulaires d'une licence sportive, la majorité étant des cavaliers de loisir. Cette attirance pour l'équitation est en constante progression, ce qui se traduit par l'augmentation du nombre de cavaliers inscrits dans les écoles d'équitation qui avoisine 14 000 par an. Il y a très peu de cavaliers professionnels en Pologne, moins d’une centaine.

Au total, 700 événements équestres locaux, régionaux, nationaux et internationaux sont organisés chaque année en Pologne, rassemblant près de 120 000 spectateurs. Les compétitions majeures comme Computerland Toyota World Cup ou le Poznan Indoor Show attirent plus de 10 000 personnes chacune.

Les équins sont très liés au tourisme. Plus d'un millier de fermes auberges ayant développé une démarche agrotouristique proposent des activités équestres. 

Du point de vue de l'emploi, l'industrie du cheval fournit du travail, direct et indirect, à plus de 51 000 personnes dont 20 000 grooms et personnels d'écuries, 16 500 employés de l'industrie alimentaire, 7 000 employés temporaires pour les rassemblements hippiques, 3 000 artisans, 2 400 propriétaires de centres hippiques, 1 200 entraineurs et instructeurs et 150 vétérinaires spécialisés (Source : Source Ambassade de France en Pologne, Service Economique Régional, Pôle Agriculture et Alimentation)

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Disponibles à la librairie

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"