Fiche consultée 8455 fois.

Partager

SFET- Société française des Equidés de Travail

Niveau de technicité :

Auteur : Société française des Equidés de Travail
Mars 2014

 

 

 

La SFET est l'interlocuteur des instances nationales pour l'élevage, la formation, la valorisation et la commercialisation des races françaises d'équidés de travail.

Structure

 

Elle rassemble 24 races françaises d'équidés regroupées en 3 fédérations dédiées aux équidés de travail au sein desquelles sont représentés les éleveurs des berceaux de race et des zones d'élevage du territoire national :

 

 

 

  • France Trait : représentant les  9 races de trait (Ardennais, Auxois, Boulonnais, Breton, Cob Normand, Comtois, Percheron,Trait du Nord, Trait Poitevin Mulassier)



  • France Anes et Mulets représentant les 7 races d'ânes (Âne Bourbonnais, Âne du Cotentin, Âne Grand Noir du Berry, Âne Normand, Âne de Provence, Âne des Pyrénées, Baudet du Poitou)

 

 

  • Fédération des chevaux de territoire (FCT) représentant les 8 races de poneys et chevaux de territoire (Auvergne, Camargue, Castillonnais, Cavallu Corsu, Henson, Mérens, Poney Landais, Pottok)

Mission de la société-mère SFET

 

Elle a pour objectif d'être l'interlocuteur des instances nationales pour l'élevage, la formation, la valorisation et la commercialisation des races françaises d'équidés de travail : chevaux de trait, chevaux et poneys de territoire, ânes et mulets et d'encourager l'utilisation, en partenariat avec les opérateurs de la filière.
Comme société mère des races françaises d'équidés de travail, ses missions consistent, en accord avec le Ministère de l'Agriculture, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du Territoire, à proposer une politique globale d'encouragement et de promotion de l'élevage visant à l'amélioration des produits issus de ces races en adéquation avec le marché.

 

 

Activités

 

Développement :

Elle s'assure de la reconnaissance et de la place faite aux équidés de travail dans l'agriculture française,

  • elle participe à la structuration de la filière équine dans le cadre de la Politique Agricole Commune,

  • elle assure les relations avec l'interprofession de la Viande, INTERBEVÉquin,

  • elle veille et contribue à ce que les Associations Nationales de Races (ANR) qui constituent les 3 fédérations aient les moyens d'assurer les missions qui leur incombent,

  • elle veille et participe aux actions de promotion, de communication, de commercialisation de recherche et de développement concernant les équidés de travail,

  • elle aide à organiser la reproduction dans chaque race sur le territoire national,

  • elle participe, en partenariat avec le SIRE et les ANR, à l'enregistrement des naissances, à l'identification et à la gestion des effectifs,

  • elle propose une politique de l'élevage, de mise en valeur et de conservation des races françaises d'équidés de travail incluant la politique de répartition des encouragements et sa coordination,

  • elle élabore les règlements des épreuves de modèles et allures, d'attelage et d'utilisation réservées aux équidés de travail,

  • elle assure ou délègue l'organisation des concours d'élevage des équidés de travail. Elle en propose les règlements, les programmes et les calendriers,

  • elle assure ou délègue les engagements à ces concours d'élevage,

  • elle désigne et forme les juges des diverses épreuves relevant de sa compétence,

  • elle veille au bon déroulement et enregistre les résultats des épreuves d'élevage et les transmet à l'Institut Français du Cheval et de l'Équitation (IFCE) notamment pour l'élaboration des critères et outils d'amélioration génétique.

 

Organisation et gestion :

 

  • Elle assure, en partenariat avec la Fédération nationale des Conseils des chevaux, le maillage du territoire et le ciblage des actions,

 

  • Elle participe, en partenariat avec la Fédération nationale des Conseils des chevaux, l'IFCE, l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture, et l'Institut National de la Recherche Agronomique, aux actions de recherche et développement concernant la filière ainsi qu'à la gestion d'un observatoire du cheval de travail destiné à cerner sa place dans l'économie, son emprise et son rôle sur la gestion des territoires agricoles.

 

Place dans la filière équine nationale

 

Les fédérations membres de la Société Française des Équidés de Travail ont enregistré 13 793 immatriculations en 2010.

Avec 225 000 animaux (qui représentent le quart de la population nationale d'équidés) ses éleveurs et utilisateurs exploitent et entretiennent plus d' 1 000000 d'hectares de prairies, dont une part importante en zones fragiles.

Contact


4 boulevard Beauregard – 21600 LONGVIC

tél. 03 80 67 65 52


Adresse mail: contact(at)sfet.net


Site internet : www.sfet.net

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Disponibles à la librairie

  • Annuaire ECUS
  • Panorama économique de la filière équine

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"