Fiche consultée 4125 fois.

Partager

Le RESPE

Réseau d’Epidémio-Surveillance en Pathologie Équine

Niveau de technicité :

Auteur : RESPE

Mise à jour : novembre 2014

 

Le RESPE est le premier réseau d’épidémio-surveillance en pathologie équine européen fondé sur un réseau de Vétérinaires Sentinelles (VS). Actif depuis 1999, l’intérêt du RESPE est reconnu, tant au niveau local par les vétérinaires praticiens, qu’au niveau régional, national et international pour tous les acteurs de la filière équine et par les responsables en charge de missions sanitaires dans cette espèce.

Présentation générale

Statut : Association loi 1901

 

Date de création : créé au sein de la « Commission Maladie Infectieuse » de l’AVEF en 1999 – Association loi 1901 depuis le 8 avril 2008

 

Adresse du siège social : 6 avenue du Maréchal Montgomery
                                       14000 CAEN
                                       Tél. : 02 31 57 24 88
                                       Fax : 09 70 63 37 93
                                       E-mail : contact(at)respe.net
                                       Site Internet : www.respe.net

 

Reconnaissance institutionnelle de l’activité :
Le RESPE est reconnu par arrêté du 3 mai 2008 comme association loi 1901 avec pour objet :

  •  la coordination des réflexions et actions d’épidémio-surveillance en pathologie équine sur le territoire national,
  •  l’amélioration du suivi sanitaire des équidés dans le cadre de la législation en vigueur relative aux organismes à vocation sanitaire,
  •  l’organisation de réseaux dédiés à des programmes de recherche ou d’études.

 

 

Champ d’application : Santé des équidés, maladies des équidés, épidémiosurveillance, suivi sanitaire, gestion sanitaire et alertes, sensibilisation à la santé équine

Missions

 

Le réseau RESPE fédère l’ensemble de la filière autour d’objectifs communs que sont la coordination des réflexions et actions d’épidémio-surveillance sur le territoire national et l’amélioration du suivi sanitaire des équidés.

 

Le RESPE a ainsi pour objectifs :

  1. Recenser, décrire et étudier les foyers de maladies équines, particulièrement quand elles sont contagieuses, ou entraînent des pertes économiques majeures pour la filière ;
  2. Assurer une veille épidémiologique de certaines affections rares ou émergentes ;
  3. Développer un réseau de compétences pour la collecte et l'analyse des informations épidémiologiques, faire progresser la recherche sur les maladies équines ;
  4. Informer et former l'ensemble de la filière sur le sanitaire: assurer la diffusion d’informations sanitaires avérées, proposer aux professionnels des formations adaptées à leur quotidien ;
  5. Gérer les crises sanitaires (hors maladies réglementées) grâce à un réseau d'alerte et la constitution d'une cellule de crise.
     

 

Financement

 

 

Le RESPE est financé par des fonds privés, publics et parapublics ainsi que par les cotisations de ses membres.

Bilan des activités

 

Le RESPE est un outil au service de la filière équine.

Depuis sa création en tant qu’association, ses activités s’orientent essentiellement vers cinq axes :

  • L’animation du réseau d’épidémiosurveillance : centralisation, analyse et diffusion des informations sanitaires recueillies auprès de la filière; animation du réseau de VS et d’organismes sentinelles ; expertise et encadrement des sous réseaux par un conseil scientifique et technique, suivi des déclarations dans le cadre des sous-réseaux, …

  • les études statistiques et de terrain : récolte des données de terrain au travers des sous-réseaux, mise en place de protocoles et fiches de déclaration adaptés au terrain, réalisation et participation à des projets de recherches scientifiques pour améliorer ou développer les connaissances sur les maladies équines.

  • le développement d’outils innovants, pratiques et interactifs pour les professionnels : création d’un système d’alerte automatisé, déclaration des suspicions en ligne - accessible pour les Vétérinaires Sentinelles (VS), VigiRESPE, cartographie dynamique, applications sur smartphones et tablette.

  • la communication et la valorisation du réseau : fédération de l’ensemble de la filière autour de l’épidémio-surveillance équine, amélioration du service auprès des professionnels, relais d’informations auprès des autorités sanitaires (DGAl, DDPP…), gestion de crise, actualisation du site Interne.

  • la sensibilisation de la filière à la santé équine et au suivi sanitaire : communication auprès de tous les acteurs de la filière, participations à des formations et création de supports.
     

Fonctionnement

 

Le fonctionnement du réseau sur le terrain est assuré par plus de 500 VS (Vétérinaires sentinelles) qui sont des vétérinaires praticiens, bénévoles et volontaires, répartis dans 92 départements.

Leur rôle principal au quotidien est de remonter, vers le RESPE, les suspicions de maladies suivies par l'un des sous-réseaux rencontrées sur le terrain, ainsi que les situations épidémiologiques anormales.

Lors de suspicion de maladie sur un équidé, le VS effectue les prélèvements requis, définis dans le protocole du sous réseau concerné par cette maladie. Ceux-ci sont adressés à un laboratoire partenaire avec une fiche d’accompagnement spécifique.

Les résultats des analyses parviennent au RESPE ainsi qu'au VS; en cas de positif, le RESPE est prévenu dans les meilleurs délais par téléphone ou par mail. Le réseau diffuse alors une alerte anonymée à l'ensemble de la filière via ses contacts pour informer, appeler à la vigilance et éventuellement préconiser certaines mesures sanitaires.

Lors d'épizootie, le RESPE assure alors un suivi renforcé du ou des foyers, informe régulièrement la filière, peut mener des enquêtes sur le terrain et déclenche dans les cas extrêmes, une cellule de crise qui coordonne l'ensemble des mesures.

Le RESPE est également une plateforme relayant les informations sur les maladies réglementées et est, à ce titre, le relais officiel de la DGAl et des services de l’Etat.

Vétérinaires sentinelles (VS)

 

Les VS du RESPE sont la pierre angulaire du dispositif de surveillance du réseau. Ils se répartissent sur l’ensemble du territoire français, aussi bien en métropole que dans les DOM TOM et remontent les suspicions cliniques qu’ils rencontrent sur le terrain. La synthèse de ces déclarations permet de repérer les situations épidémiologiques anormales et d’alerter l’ensemble de la filière voire de constituer une cellule de crise en cas de besoin.

 

Les sous réseaux du RESPE

 

Pour assurer ses principaux objectifs (veille sanitaire, alerte, développement des compétences vétérinaires et gestion des crises sanitaires), le RESPE a mis en place sept sous-réseaux.

 

Syndrome Respiratoire Aigu (S.R.A.)

 

Ce sous-réseau suit les maladies virales respiratoires aigües (Grippe, Herpès virus 1 et 4 et Artérite virale) ainsi que la Gourme.

 

Syndrome Nerveux (S.N.)

 

L’objectif général de ce sous-réseau est la surveillance des syndromes nerveux chez les équidés, en particulier l’herpèsvirose de type 1 dans sa forme neurologique et la fièvre de West Nile.

 

 

Avortement

 

Né en 2009, l’objectif général de ce sous-réseau est la surveillance des avortements infectieux contagieux de la jument.

 

 

Myopathie Atypique (M.A.)

 

Depuis les premiers cas français en 2002, le RESPE collecte et centralise les informations cliniques, épidémiologiques ainsi que des prélèvements lors de suspicions de myopathie atypique. Il travaille en étroite collaboration avec l’Université de Liège et le réseau européen sur cette maladie, l’AMAG.

 

 

Syndrome « Piro-Like » (S.P.L.)

 

Le syndrome « Piro-Like », décrit en France depuis 2004, touche l’ensemble des équidés. Le diagnostic différentiel de ce syndrome inclut cinq maladies : les piroplasmoses, l’anaplasmose et l’anémie infectieuse équine.

 

 

Anomalies Génétiques (A.G.)

 

L’objectif général de ce sous-réseau est la surveillance des anomalies chez les équidés. Sa mise en place au sein du RESPE, en partenariat avec l’Observatoire National d'Anomalies Equines existant à l’IFCE, a pour but d’optimiser la déclaration de ces cas par les vétérinaires sentinelles (VS).

 

 

Diarrhée du Poulain (D.P.)

 

Ce sous-réseau « Diarrhée du poulain » a pour objectif de récolter des informations épidémiologiques et cliniques sur les cas de diarrhée chez les poulains  et de suivre leur évolution au cours du temps et de l’espace avec une approche syndromique.

 

 

Prévention sanitaire

 

Ce collège transversal, créé suite à l’épidémie d’artérite virale de 2007 en Normandie a pour mission principale l’aide à la gestion de situations sanitaires problématiques pour la filière équine jusqu’à la mise en place de la cellule de crise du RESPE lorsque la situation le nécessite. Ce collège participe également à la sensibilisation de la filière sur la gestion et le suivi sanitaires.

 

 

Voir aussi

Consultez

Liens vers des pages sur un thème proche

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"