Fiche consultée 16030 fois.

Partager

Inséminateur

Niveau de technicité :

Auteur : équi-ressources, P. Doligez

MàJ : Mars 2016

 

Maîtrisant les techniques modernes de reproduction, l’inséminateur assure l’insémination des juments, en sperme frais, réfrigéré ou congelé. Il s’agit d’un métier saisonnier (de février à juillet) qui nécessite souvent d’avoir une activité complémentaire hors période de reproduction. L’inséminateur peut intervenir dans un centre d’insémination ou en itinérance, chez les éleveurs.

Que fait-il ?

Fonctions :

  • Collecte la semence des étalons.
  • Traite la semence pour confectionner des doses d’insémination artificielle en laboratoire.
  • Réalise l’insémination des juments en sperme frais, réfrigéré ou congelé, sur place ou dans les élevages.


Compétences et qualités requises :

  • Connaissances en zootechnie (sciences animales) et notamment en physiologie de la reproduction.
  • Maîtrise des règles d’hygiène des techniques de laboratoire.
  • Maîtrise des règles de sécurité des hommes et des animaux.
  • Sens de l’organisation.
  • Bonnes connaissances de la réglementation de la monte publique (aspects zootechniques et sanitaires).


Evolutions possibles :

Comment y parvenir ?

Formation

  • Certificat d’aptitude à réaliser des inséminations artificielles sur équin délivré après succès à l'examen de la formation dispensée par l'Ecole Nationale Professionnelle des Haras (Jumenterie du Pin, IFCE).


Expérience :

  • Très souvent les inséminateurs sont déjà des professionnels (vétérinaire, éleveur, assistant d’élevage) et leurs compétences nouvelles viennent compléter leur savoir-faire. (A noter que les docteurs vétérinaires sont inséminateurs d'office).

Bon à savoir

Formation : accessible aux titulaires d'un Bac Pro CGEA, BTA ou BTS PA ou d'un certificat d'aptitude aux fonctions d'inséminateur dans une autre espèce animale.

La formation est aussi accessible aux professionnels justifiant d'au moins 5 ans d'activité agricole en élevage équin. Ils devront alors passer un contrôle de connaissances préalable à l'entrée en formation.

Volume d'emploi : environ 700 postes, mais de nombreux emplois saisonniers et à temps partiel.

Salaire : le salaire est très variable en fonction des employeurs.

Convention collective : convention collective des exploitations agricoles de polyculture, d’élevage, d’élevages spécialisés, du 4 juin 1996.

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Liens vers d'autres sites Internet

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"