Fiche consultée 39181 fois.

Partager

Groom

Niveau de technicité :

Auteur : équi-ressources, A.-L. Antonin-Busnel

MàJ : Mai 2016

 

Le groom travaille dans une écurie de compétition. Il est en charge de la préparation des chevaux de sport, des soins, de l'échauffement et de la récupération, du transport, etc. Il se déplace  pour accompagner les chevaux en compétition. L’activité est liée à la saison de concours : les jours sont ceux des compétitions (week-end, jours fériés) et les horaires sont soumis à de grandes amplitudes.

Que fait-il ?

Le métier de groom revêt plusieurs facettes :

  • groom "maison", sédentaire
  • groom "concours"
  • groom "free-lance" qui est à son compte et loue ses services à plusieurs écuries. 

Activités :

Selon la taille et la répartition des rôles dans l'écurie, le groom peut être amené à effectuer :

  • soins quotidiens : pansage, toilettage, tonte des chevaux,
  • pour le cavalier : préparation du cheval (harnachement) et soins après le travail,
  • soins spécifiques (soins vétérinaires, prophylaxie, suivi sanitaire...)
  • entretien du matériel, 
  • échauffement et retour au calme à pied, voire monté. 
  • préparation des chevaux, du matériel et des approvisionnements pour les déplacements,
  • préparation/gestion logistique du transport (formalités administratives, feuille de route...)
  • embarquement et débarquement des chevaux,
  • Le groom peut également assurer le transport des chevaux.


Compétences et qualités requises :

  • Très bonne connaissance des chevaux, et de l'environnement professionnel.
  • Bonne condition physique.
  • Autonomie, adaptation et prise d’initiative.
  • Polyvalence, rigueur, sens de l'organisation et de la logistique.
  • Si déplacements à l’étranger : anglais.
  • Bonne présentation.

 

Comment y parvenir ?

Formation

Aucune formation n'est à ce jour reconnue pour exercer le métier de groom ; certaines voient le jour comme "Groom international" - site de l'ESCE, "Formation groom international"- MFR de Balleroy... Toutefois, un diplôme de la filière équine sera un atout de taille pour apprendre une partie des rudiments du métier.

  • BEPA cavalier soigneur
  • BAC PRO CGEH
  • BTS agricole
  • BP JEPS Mention Activités Equestres
  • CS Education et Travail des jeunes équidés

 

S’il accompagne ou assure le transport des équidés,  le groom doit, de plus, posséder les qualifications et/ou permis nécessaires (en cours de validité) :

 

  • certificat d'aptitude professionnelle au transport des animaux vivants : «CAPTAV» ;
  • permis EB, poids-lourd ou super-lourd selon le véhicule utilisé ;
  • FIMO (formation initiale minimale obligatoire) pour la conduite de véhicules >3,5 t.

Bon à savoir

Salaire : Il varie selon le cavalier groomé, le niveau d'épreuves et de responsabilités. Selon les structures, possibilité d'avantages en nature tels que logement, frais de déplacements, primes diverses.

Volume d'emploi : On considère le métier de groom comme un métier "en tension" du fait de l'inadéquation des compétences des candidats aux offres d'emploi proposées.

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Liens vers d'autres sites Internet

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"