Fiche consultée 7745 fois.

Partager

Indices génétiques morphologiques - pointage

Niveau de technicité : 

Auteurs : M.Sabbagh, S. Danvy
Mise à jour Juillet 2014

Les indices génétiques morphologiques permettent d'estimer la valeur génétique d'un cheval afin de raisonner la sélection génétique et tendre vers l'amélioration génétique de la race.  Cette fiche vous aidera à utiliser au mieux les indices génétiques, mais aussi à comprendre leur construction, leur expression, leur évolution.

Qu'est-ce qu'un indice génétique morphologique?

Les indices génétiques permettent de résumer par un chiffre la qualité de reproducteur d’un cheval. Ils sont utiles pour :

  • comparer les chevaux les uns par rapport aux autres
  • raisonner les accouplements
  • sélectionner les reproducteurs : approbation des étalons, répartition des dotations, encouragement à l’élevage.


Les indices génétiques morphologiques existent pour 3 races de chevaux de traits : Trait Ardennais, Cobs Normands et Trait Comtois et une race de poney : les Haflingers. Ils se basent sur les pointages effectués en concours de Modèle et Allures (voir le pointage).

Comprendre l'indice génétique

La construction des indices génétiques

Chaque indice génétique est relatif à une race donnée.
Les indices génétiques sont calculés tous les 3 ans en moyenne et prennent en compte toutes les informations sur le cheval lui-même et sur ses apparentés (ascendants, descendants, collatéraux).


L’expression des indices génétiques

Ces indices sont calculés par rapport à un groupe de chevaux de référence, qui permet de définir le niveau zéro. Pour les indices morphologiques, il s’agit de la population pointée pour la race considérée, sur une période donnée.
Comme pour les indices sportifs, chez les Haflingers, plus l’indice est positif, plus il est recherché.

A l’opposé, contrairement aux indices sportifs, pour les chevaux de traits, un cheval avec un indice positif n’est pas toujours statistiquement améliorateur pour le caractère considéré. Il faut se baser sur l’optimum du critère étudié et recherché (matérialisé par le trait vert) par la race pour savoir si un reproducteur est améliorateur ou détériorateur.

Le coefficient de détermination des indices génétiques

Le coefficient de détermination (noté CD) est toujours associé à l’indice. Il indique la précision avec laquelle l’indice génétique a été estimé. Sa valeur est comprise entre 0 et 1 : plus on dispose d’informations, plus le CD se rapproche de 1.

Le coefficient de détermination peut augmenter au cours de la vie du reproducteur, lorsque de nouvelles informations deviennent disponibles.

Suivant la race, il existe un unique CD par cheval (Trait Ardennais et Cobs Normands) ou un CD par critère et par cheval (Trait Comtois et Haflinger).


L’évolution des indices génétiques morphologiques

A chaque remise à jour, l’indice génétique d’un cheval évolue :

  • d’une part, grâce aux nouvelles informations disponibles. Selon les informations, l’évolution de l’indice génétique d’un cheval peut être positive ou négative.

  • d’autre part, du fait de sa comparaison à la base mobile. En effet, dans le temps, la conformation de la population des chevaux augmente grâce à la sélection, ainsi le niveau génétique des reproducteurs à tendance à baisser avec l’âge.


L’indice génétique d’un cheval évolue donc au cours de temps. Seul le dernier indice génétique calculé est publié car il est toujours plus précis donc plus fiable que les précédents (il a le CD le plus élevé).

Utiliser l'indice génétique morphologique

L'indice génétique est, par définition, l'outil le plus performant pour raisonner les accouplements dans un objectif de production de chevaux se rapprochant de l’optimum recherché par la race : c’est la meilleure estimation de la qualité de géniteur d’un cheval, d’après les informations disponibles. Les index (ou indices) sont disponibles pour les étalons agréés.
 
Mais attention : la précision n'est jamais de 100% (valeur du CD=1). Il existe donc une probabilité non nulle que la valeur génétique du cheval soit supérieure ou inférieure à l’indice génétique estimé.

Exemple d’indexation chez un étalon Haflinger

*Ig : valeur de l’indice génétique est représenté en écart à la moyenne de l'ensemble des poneys Haflinger pointés.
**CD : précision de l’indice


Exemple d’indexation chez un étalon Comtois

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Disponibles à la librairie

  • Ouvrage Amélioration génétique des équidés
  • Stud book de races françaises

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"