Fiche consultée 6558 fois.

Partager

Le Pointage

Niveau de technicité : niveau de technicité

Auteurs : M. Sabbagh, B. Dumont Saint Priest, Ifce


MàJ : Janvier 2017

 

Largement utilisé pour caractériser la morphologie dans les autres espèces d'élevage et notamment chez les bovins, le pointage se développe chez de nombreuses races d'équidés. Il permet de caractériser les animaux de façon objective suivant une grille définie par les associations nationales de race.

Principe

 

Le pointage est une méthode objective de description d'un individu.  Il peut s’effectuer lors de rassemblement (concours d’élevage, mais aussi compétition sportive) ou en élevage.

 
Il s'agit de noter les critères définis par la race sur une échelle allant de 1 à 9 sans notions de bonne ou de mauvaise note, contrairement à la notation utilisée lors du jugement. Il n'y a pas de comparaison entre les animaux présentés. La notation est effectuée en se référant au guide de pointage.

 

 

Les notes de 1 et 9 correspondent aux extrémités du critère noté. Pour chaque critère, deux qualificatifs opposés sont associés aux notes 1 et 9. Par exemple, pour les aplombs, on attribuera une note 1 à un cheval cagneux, une note 9 à un cheval panard et une note 5 à un cheval ayant des aplombs rectilignes. 

 
Les valeurs d'optimum des différents critères sont définies par les associations nationales de race.

Exemples de valeurs d'optimum définies par des races

Race Développement musculaire : optimum
Anglo-Arabe 9
Cob Normand 6
Trait Ardennais 7
Trait Comtois 9

 

Il est toujours difficile de noter un critère de façon objective. Ainsi, les pointeurs (personne effectuant le pointage) sont formés régulièrement et peuvent se référer à un guide de pointage détaillé et illustré qui existe pour chaque race.
Pour plus de précision et plus de répétabilité, on essaie autant que possible de remplacer certaines évaluations par des mesures (hauteur au garrot, largeur de canon, hauteur sous-sternale...)

 

 

Les techniques de morphométrie (notamment en 3D) sont une alternative au pointage, mais l'opération est beaucoup plus lourde à mettre en oeuvre et n'est donc pas pratiquée en routine. Voir "Morphométrie 3D".

 

 

Restitution

A l’issue du pointage, une fiche de restitution est remise à l’éleveur.  Celui-ci trouve sur la fiche l’ensemble des notes de son cheval qui sont situées par rapport à l’optimum recherché par la race. Cela permet à l’éleveur de situer rapidement les défauts et les qualités de son cheval par rapport au standard de la race.

Outre la fiche de restitution phénotypique (ce que l'on voit en observant le cheval lui-même), certaines races procèdent au calcul d'indices génétiques morphologiques (ce que l'on peut déduire de la prise en compte de tous les apparentés du cheval). Ces calculs débouchent sur la fiche "indices génétiques" du cheval qui fait la synthèse des informations morphologiques repérées non seulement sur le cheval lui-même, mais aussi sur chacun de ses apparentés. (voir indices génétiques morphologiques)

Voir l'exemple Internet proposé sur Infos Chevaux (onglet morphologie) ou les extraits ci-après :

Pour obtenir des informations concernant la grille de pointage, se référer aux associations de race.

Certaines races sont allées plus loin et ont mis en place des indices génétiques de morphologie et d’allures.

 

 

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Disponibles à la librairie