Fiche consultée 2335 fois.

Partager

Hygiènisation du fumier de cheval au cours du compostage

Niveau de technicité :

Auteurs : P. Doligez

Mars 2015

 

Le compostage du fumier de cheval est une technique de valorisation des déjections utilisable aujourd'hui en routine par les entreprises équines. L'itinéraire technique et le suivi du processus de compostage nécessitent des connaissances et un bon pilotage (voir le compostage : mode d'emploi et le compostage : suivi des transformations). Cependant la manipulation et l'utilisation de produits issus de déjections animales ne doivent pas engendrer de risques infectieux pour l'homme ou pour l'animal par la contamination d'agents pathogènes qui seraient disséminés dans l'environnement agricole. Lors du compostage, la température est généralement considérée comme le facteur principal d'assainissement bien que le processus aboutissant à l'inactivation des pathogènes soit complexe.
Une étude de l'Institut de Pathologie de Dozulé a été menée en 2009 sur l'hygiénisation du fumier de cheval en reproduisant les conditions du compostage en laboratoire. L'objectif est de déterminer le couple temps-température permettant d'assurer la sécurité sanitaire du compost de fumier de cheval par la destruction des pathogènes par la chaleur. 

Etude de 2 agents pathogènes au cours du compostage

Les deux agents pathogènes choisis dans cette étude, Rhodococcus equi et les œufs de Parascaris equorum sont reconnues comme étant très résistants dans l'environnement. Ils sont présents dans le cycle oro-fécal du jeune cheval et jouent un rôle prépondérant dans la contamination des sols des exploitations équines.  Ces pathogènes peuvent rester infectieux pendant des années dans les pâtures et le fumier.

  • Rhodococcus equi est une bactérie pathogène considérée comme une des causes majeures de mortalité des poulains de moins de 6 mois dans les élevages. L'infection a lieu lors de l'inhalation de bactéries en suspension dans l'air issues d'un sol contaminé par des fèces équins. R. equi est capable de survivre et de se multiplier dans le sol et le tractus gastro-intestinal. (voir Rhodococcose du poulain)
  • Parascaris equorum est un parasite digestif prépondérant chez le poulain avant ou après le sevrage provoquant une perte d'appétit, un jetage nasal et un poil piqué. La principale voix d'infection est l'ingestion d'oeufs embryonnés provenant de l'environnement (pâtures contaminées). Les vers adultes entraînent un retard de croissance et éventuellement des coliques et obstructions de l'intestin grêle. Les chevaux adultes sont généralement immunisés. (voir les parasites digestifs)

   

Reproduction du processus du compostage en laboratoire

 

Durant le processus de compostage au champ, la montée en température est provoquée par l'activité microbienne du fumier (voir le compostage : suivi des transformations).


Au cours de cette expérience, la survie de Rhodococcus equi et des œufs de Parascaris a été testée in vitro dans un milieu de culture humide à différentes températures  37, 45, 50, 55 et 60 °C durant 14 jours.

Survie de Rhodococcus equi

La viabilité de R. equi n’est pas altérée après 6 jours d’incubation à 37 °C (température contrôle) alors qu’à 45, 50, 55, et 60 °C la quantité de R. equi passe sous les seuils de détection après respectivement : 6, 3, 1 jour(s) et 8 h.


Effet des hautes températures sur la survie de Rhodococcus equi au cours du temps. (Hébert et al 2009)

 

 

Ainsi Rhodococcus equi est détruit en 6 jours à 45°C, en 3 jours à 50°C, en 24h à 55°C.

Survie de Parascaris equorum

L'évolution de la viabilité des œufs de P. equorum au cours du temps est comparable à la suite d’une incubation à 45 et à 50 °C.  Par contre, à 55 et 60 °C, il faut moins de 2 h pour atteindre une réduction totale du nombre d'oeufs.


Effet des hautes températures sur la viabilité des œufs de P. equorum au cours du temps. (Hébert et al 2009)

 

Ainsi les œufs de Parascaris sont détruits  en 24 h à 45 ou 50 °C, en 2 heures à 55 ou 60°C.

En pratique :

Pour éviter la contamination des pâtures, il est important d’appliquer de bonnes pratiques de compostage et de ne pas sous-estimer les températures à atteindre lors des processus d’inactivation thermique.


Ainsi la mesure de la température de l'andain à l'aide d'une sonde thermique insérée au coeur de l'andain après passage de la composteuse (les quelques jours suivants) est indispensable pour contrôler l'assainissement de la matière.


Une température au coeur de l'andain  atteignant au moins 45°C pendant 6 jours consécutifs permet de détruire Rhodococcus equi et Parascaris equorum et donc l'obtention d'un compost biologiquement assaini.
 
Plusieurs retournements des andains sont indispensables pour que toute la matière soit traitée à des températures hautes d'au moins 45°C.

Références

  • Hébert L. , Cauchard J , Doligez P., Quitard L. , Laugier C., Petry S. 2009- Etude de la viabilité de Rhodococcus equi et des œufs de Parascaris equorum exposés à de hautes températures. AVEF 2009.
  • Doligez P., 2007. Le compostage du fumier de cheval en élevage. Guide pratique- Edition Les Haras nationaux.

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Equ'idée

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"