Les maladies chez le cheval : définitions, origines et facteurs d'apparition

Niveau de technicité : niveau de technicité

Auteurs : Cathy Menard, Bénédicte Ferry

MàJ Juillet 2016

Afin d'appréhender d'une façon globale les maladies chez le cheval, il est intéressant de connaître leurs origines, les différentes catégories et types ainsi que leur mode de transmission. Cette fiche précise les définitions des principaux termes employés dans le domaine de la médecine vétérinaire et de l'épidémiologie.

Définitions

Définition de la santé

Avant de définir ce qu’est une maladie, il convient de définir ce qu’est la santé.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), définition inchangée depuis 1946, la santé est « un état de bien-être physique, mental et social et non pas seulement une absence de maladie ou d’infirmité ».

Au niveau des animaux, donc des équidés, on considère qu’il s’agit d’un état de bien-être physique et d’équilibre avec son milieu. La santé traduit un état d’adaptation parfaite de l’individu à lui-même et à son milieu.

Mais pour pouvoir affirmer qu’un animal est en bonne santé, il faudra également prendre en compte des critères sanitaires, techniques et zootechniques.

Les maladies apparaissent lors de déséquilibres entre ces différents facteurs.

Définition de la maladie

Une maladie est une altération de l’état de santé, c’est-à-dire un déséquilibre apparaissant à la suite d’une agression soit par action directe de l’agent agresseur, soit par réaction physiologique excessive de l’organisme agressé.

Origines des maladies

 

La maladie peut avoir diverses origines :

  • biologique : virus, bactéries, parasites, champignons… Ce sont les maladies dites infectieuses.
  • alimentaire : carences, excès, intoxication…Ce sont les maladies dites métaboliques.

  • génétique : anomalies…

  • traumatique : comme une chute pouvant entrainer une fracture ou un traumatisme…

  • environnementale : bruit, stress…

  • physique ou chimique : brûlures, ingestion ou contact avec des pesticides, métaux lourds…

L’origine d’une maladie n’est pas forcement unique, on peut donc classer les maladies en deux catégories :

  • les maladies monofactorielles qui ont une cause unique (AIE- anémie infectieuse équine, AVE- artérite virale équine…)
  • les maladies plurifactorielles ou multifactorielles dont l’apparition est liée à l’action combinée de plusieurs facteurs (boiteries, coliques…)

Les catégories de maladies

 

  • les maladies infectieuses

Elles sont causées par des bactéries (Morve, Tétanos…) ou des virus (AVE, AIE, Grippe, Rhinopneumonie…), on parle d’infection.

 

  • les maladies parasitaires

Elles sont dues à la présence de parasites tels que les vers (strongles, ascaris, ténias…), les protozoaires (myéloencéphalite équine, piroplasmose…), on parle d’infestation.

 

  • les maladies nutritionnelles et métaboliques

Elles sont liées à l’alimentation (fourbure, coliques…)

 

  • les maladies à prions

Elles sont dues à la présence de protéines anormales, maladies mises en évidence chez les bovins (Encéphalite Spongiforme Bovine), chez les ovins (tremblante) mais pas chez les équidés.

Transmission des maladies

Deux catégories de maladies peuvent être distinguées :

Les maladies transmissibles

Elles peuvent être transmises par animal atteint à un animal sain. Elles peuvent être biologiques, parasitaires ou génétique.

La contamination peut se faire par contact direct, elle  peut être :

  • Verticale : elle se fait de la mère au fœtus

NB : Les maladies génétiques ou héréditaires se transmettent dans certains cas et selon des règles génétiques, du ou des parents atteints  à leurs descendants. Un individu atteint ne transmet pas sa maladie mais le gène défectueux qui en est responsable. 

  • Horizontale : elle se fait par contact.
    • d’animal à animal 
    • par contact aérien (les animaux étant près les uns des autres).

La contamination peut également se faire par contact indirect, elle se fait alors par l’intermédiaire :

  • D’objets, d’éléments de milieu infectés que l’on appelle vecteurs inanimés, comme l’air, l’eau, le sol, le matériel, les bâtiments…
  • D’organismes vivants que l’on appelle vecteurs vivants ou animés, comme l’homme, les tiques, les hôtes intermédiaires…

Cas particulier de la zoonose :

Les zoonoses sont des maladies qui peuvent se transmettre des animaux vertébrés à l’homme et inversement. Les principales sont d’origine parasitaire (teigne, toxoplasmose…), infectieuse (rage, tétanos, tuberculose…)  ou à prion (ESB Creutzfeld Jakob). 

Les maladies non transmissibles

Par opposition aux précédentes, ces maladies ne se transmettent pas d’un individu à un autre, elles sont non-communicable entre individus et non infectieuses.

Cette catégorie regroupe les maladies métaboliques, nutritionnelles, accidentelles ainsi que les malformations. 

Voies de pénétration des agents pathogènes

  •  Voie cutanée 

La peau, barrière de protection de l’animal, dès lors qu’elle est altérée peu permettre la pénétration des agents pathogènes dans l’organisme.

  • Voie digestive

L’appareil digestif contient des milliards de bactéries essentielles à l’animal. Tout déséquilibre important de cette flore peut entraîner des maladies. Cette voie de pénétration concerne surtout les parasites.

  • Voie respiratoire

Dans ce cas l’entrée des germes se fait par l’air inspiré, d’où l’importance d’une bonne ventilation et du respect de la densité d’animaux afin de garantir un air de bonne qualité.

  • Autres voies 

Oculaires, génitales…

Expression d'une maladie

Une maladie s’exprime différemment selon l’individu ou son mode d’élevage. On distingue donc deux principaux facteurs favorables à l’apparition des maladies :

 

  • Ceux lié à l’animal
  • Ceux liés à la conduite d’élevage

Différentes formes de maladies

  • Forme chronique

La maladie évolue lentement et se manifeste parfois avec intensité (fourbures)

  • Forme subaiguë

La maladie évolue en quelques semaines soit parceque l’animal est résistant, soit parce que l’agent pathogène est peu virulent.

  • Forme aiguë 

La maladie évolue en quelques jours.

  • Forme suraiguë

La maladie évolue en quelques heures et est souvent mortelle.

Les indicateurs en santé animale

Taux de morbidité

 Le taux de morbidité permet de mesurer la fréquence d’une maladie et son impact dans un troupeau.

Taux de morbidité = Nombre d'animaux malade / Effectif total

 

Taux de mortalité

Le taux de mortalité permet de mesurer la gravité d’une maladie dans un troupeau.

Taux de mortalité = Nombre d'animaux morts / Effectif total

 

Taux de létalité

Le taux de létalité permet de mesurer le nombre d’animaux morts par rapport à l’effectif malade.

Taux de létalité = Nombre d'animaux morts / Nombre d'animaux malades

 

Autres définitions

Étiologie : étude des causes de maladies.

Pathologie : étude des maladies.

Pathogénie : étude du développement individuel d’une maladie. Elle envisage la contamination, la multiplication et l’excrétion du germe, le développement éventuel de l’immunité et les possibilités de diagnostic. L’opportunité et les possibilités de lutte en découlent.

Prévalence : Mesure de l’état de santé d’une population à un instant donné, pour une affection donnée.

Incidence : Mesure du risque pour un individu de contracter la maladie pendant une période donnée. Elle permet d’évaluer la fréquence de la pathologie.

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"