équi-vod

Fiche consultée 1140 fois.

Partager

L'infestation par la douve du foie : une maladie sous-estimée ?

Niveau de technicité : niveau de technicité

Auteure : M. Delerue, Ifce

Novembre 2017

La grande douve du foie (ou Fasciola hepatica) est un parasite infestant fréquemment les ruminants à l'origine de pertes économiques importantes. Cette infestation est beaucoup moins fréquente chez le cheval : son impact sur la santé des équidés est encore mal connu.

Qu'est ce que la douve du foie ?

La douve est un parasite du foie : les adultes sont présents dans les canaux biliaires.

On distingue deux types de douves : 

  • la petite douve, ou dicrocoelium lanceolatum : l'infestation par ce parasite est très fréquente et très pathogène chez les petits ruminants (ovins et caprins) . Elle est en revanche rarissime chez le cheval.

  • la grande douve, ou Fasciola hepatica. 

Nous parlerons ici uniquement de la grande douve.

 

Comment le cheval peut-il s'infester ?

La grande douve du foie ainsi que la limnée ont besoin de températures supérieures à 10°C et d'eau pour se développer. 

L'infestation est-elle fréquente chez le cheval ?

Chez les ruminants, l'infestation est très fréquente  : la prévalence (nombre d'animaux infestés sur la population totale) a augmenté ces 20 dernières années. Cette augmentation pourrait être due au changement climatique : étés plus pluvieux et hivers plus doux.  

L'infestation des chevaux par la douve est classiquement considérée comme rare. Cependant, on peut penser que la fréquence d'infestation est sous-estimée chez les équidés du fait d'un diagnostic difficile et de signes cliniques peu évocateurs. 

Une récente étude, menée en Irlande,  a montré une prévalence de 10% chez les équidés, soit un cheval sur 10. 

L'infestation semble être plus fréquente chez l'âne que chez le cheval. 

Quand penser à une infestation par la douve ?

Certains éléments de l'environnement du cheval peuvent favoriser l'infestation par la douve : 

  • le climat : étés pluvieux et hivers doux ;

  • un co-pâturage avec des ruminants ou des ânes ;

  • une proximité avec des animaux sauvages (ragondins, léporidés, cervidés) ; 

  • des pâtures humides.

Chez le cheval les signes cliniques sont la plupart du temps peu importants. L'infestation peut  s'accompagner de  : 

  • baisse de forme, amaigrissement, baisse d'appétit,

  • poil piqué, muqueuses jaunâtres, diarrhée. 

Ces signes cliniques sont peu évocateurs : il est parfois difficile de penser de premier abord à une infestation par la douve. 

Comment diagnostiquer une infestation par la douve ?

Plusieurs tests peuvent être réalisés pour diagnostiquer une infestation par la douve : 

  • la coproscopie avec un liquide de flottation plus dense que celui classiquement utilisé,

  • la recherche d'anticorps sur le sang ou les crottins. 

Cependant, ces tests sont très peu sensibles : il est rare d'obtenir un résultat positif sur des chevaux pourtant infestés.

Quel traitement ?

Deux molécules douvicides peuvent être utilisées chez le cheval :

  • le triclabendazole
  • le closantel 

Ces molécules ne sont cependant pas commercialisées pour les équidés et devront être utilisées hors AMM (Autorisation de Mise sur le Marché). 

Comment prévenir l'infestation ?

Il n'est pas nécessaire de traiter les chevaux de façon préventive avec un douvicide. 
Cependant une vigilance accrue doit être portée aux équidés exposés aux facteurs de risque (prairies très humides, co-pâturage avec des ruminants) . 
Il est conseillé de restreindre l'accès aux zones humides, aux ruisseaux (ou d'entretenir les berges).

Bibliographie

  • Quigley A., Sekiya M., Egan S., Wolfe A., Negredo C., Mulcahy G., Prevalence of liver fluke infection in Irish horses and assessment of a serological test for diagnosis of equine fasciolosis, Equine Veterinary Journal, 49, 183-188, 2017 

  • Williams D.J.L., Hodgkinson J.E., A neglected, re-emerging disease, Equine Veterinary Education, 29, 202-204, 2017

  • Dorchies P., La fasciolose des équidés, une infestation parasitaire inhabituelle, Bulletin des GTV n°57, 2010

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"