Fiche consultée 18375 fois.

Partager

L'âne de Provence

Niveau de technicité :

Auteur : Association française de l'âne de Provence

Mise à jour : Juillet 2014

Origine

Les écrits les plus anciens montrant l’importance des ânes dans le système d’élevage ovin datent du XVè siècle. Ce système était basé sur la transhumance entre la Basse-Provence et les alpages de Haute-Provence, des Alpes et du Dauphiné.

Durant près de 5 siècles, ils ont été les acteurs essentiels de la transhumance des moutons en portant, grâce à des bats adaptés, le matériel, la nourriture des bergers, le sel pour les brebis et même les agneaux nés en chemin.

Les bergers ont ainsi sélectionné un âne disposant d’une ossature solide pour porter les lourdes charges, d’un tempérament docile avec de bons membres pour parcourir les drailles.

 

L’utilisation du chemin de fer puis des camions a réduit considérablement leur rôle. De ce fait, l’effectif asin agricole recensé dans les départements provençaux (Bouches-du-Rhône, Var, Vaucluse, Alpes de Haute-Provence) qui s’élevait à environ 13 000 têtes à la fin du XIXè siècle est passé à 2 000 en 1 956 puis seulement à 330 en 1993.

Morphologie

Âne rustique, solide, à ossature forte, calme et patient, il est facile à dresser.

La taille à l’âge de 3 ans varie entre 120 cm et 135 cm pour un mâle, 117 cm et 130 cm pour une femelle.

 

La robe la plus typique est de type “gris tourterelle" (reflet rosé) et peut varier des teintes très claires aux teintes foncées, avec sur le dos une raie de mulet et une bande scapulaire formant la croix de St André bien marquée, toujours présente.

Ces différentes teintes de gris sont toujours uniformes. Toutes les autres robes sont exclues.

 

La tête plutôt forte, le chanfrein large est rectiligne parfois marqué par un bout de nez fuyant.

Les yeux en amandes sont cerclés de noir et le tour des yeux est souvent éclairci. Le front, les oreilles et le bord des yeux sont presque toujours teintés de roux. Le bout du nez est généralement éclairci. Les oreilles sont plantées au sommet du crane, l’encolure est épaisse et de longueur moyenne.

Les membres solides, à ossature forte, peuvent être marqués par le dessin de zébrures plus ou moins nombreuses. Souvent on notera au moins une zébrure dessinée en diagonale sur les antérieurs, au niveau des avant-bras.

 

Le sabot plutôt large pour celui d’un âne, est bien adapté à la marche et à la charge.

 

Le dos est fort et droit, le rein court et musclé et la croupe est épaisse et ronde.

Zone d'élevage

 

 

Les efforts menés au cours de ces dernières années, et plus particulièrement depuis 1994, conjointement par le Haras d’Uzès et les membres de l’association de l’âne de Provence ont permis de recenser et d’évaluer au sein de cet effectif asin, environ 1500 sujets détenus par une centaine d’éleveurs dont quelques bergers provençaux transhumants chez qui il y a toujours eu des ânes.

 

 

 

Les enquêtes et les rassemblements d'ânes de Provence ont permis également de vérifier une exacte superposition de la zone où se déroule le système d’élevage ovin transhumant avec l’aire d’origine des animaux reconnus comme appartenant à la race, c'est à dire la Provence, les Alpes du sud et du nord (Dauphiné et Savoie) ainsi que le sud des Cévennes (Ardèche provençale).

 

Les effectifs

 

L’élevage en France (Données SIRE à la date du 16/06/2014)

32
immatriculations enregistrées en 2013 (73 en 2012)
89
ânesses âne de Provence saillies en 2013 (98 en 2012)
26
baudets âne de Provence en activité en 2013 (30 en 2012)
30
élevages en 2013 (39 en 2012)

 

A consulter pour en savoir plus : Statistiques sur la filière équine

   

L'utilisation


Âne rustique, il est promis à un bel avenir pour ...


- Randonner : son caractère, son pied sûr, sa conformation en font un excellent randonneur, même en terrain accidenté.


- Débrousailler : bien adapté en terrains secs, c’est un débroussailleur assidu, qui peut entretenir des pare-feu...


- Travailler : facile à dresser au bât, à l’attelage, à la monte ... il est encore présent aux côtés de quelques bergers pour accompagner les transhumances.

 

 

 

Contact

Association de l’Âne de Provence
480 Impasse de la Colombe
26750 Montmiral
Tél: 04 75 02 78 83
bignon.da(at)wanadoo.fr

www.anedeprovence.org

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Stats & cartes

  • Statistiques sur la filière équine

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"