Fiche consultée 12017 fois.

Partager

L'âne Normand

Niveau de technicité :

Auteur : Association de l'âne Normand

Mise à jour : Juillet 2014

Origine


L'âne Normand était utilisé autrefois pour le transport du lait en Normandie où dominait la production laitière. C’était à l’époque son titre de noblesse.


Dans les petites exploitations agricoles, nombreuses dans le pays au début du XXè siècle , le paysan équipait son âne d’un bât chargé de bidons pour aller traire les vaches dans les champs.


L’âne pouvait porter une charge équivalente à son poids (en moyenne 180 kg). Il était également utilisé pour les travaux de maraîchage et dans les fêtes de village. L’âne était roi.

 

Le pays comptait, fin du XIXè siècle, 400 000 ânes selon des études agricoles de l’époque.

 

L'âne Normand a été reconnu par le Ministère de l’Agriculture le 20 août 1997.

Morphologie

Taille : 1,10 m à 1,25 m au garrot à 4 ans (mâles et femelles).

 

Robe : obligatoirement bai ou bai foncé avec bande cruciale, raie de mulet, avec ou sans zébrures sur les membres. Les robes grises ne sont pas admises.
Queue : identique à la robe.
Ventre : gris blanc, incluant l’ars, l’aine et l’intérieur des cuisses.

 

Tête : rectiligne, bien attachée sur l’encolure, de la couleur de la robe jusqu’à mi-chanfrein, de couleur gris blanc dessous.

 

Oreilles : il est souhaitable que l’intérieur des oreilles soit plus claire que la robe.

 

Bout du nez : de nuance noir ou gris foncé.

 

Oeil : vif, portant lunettes gris-blanc, parfois cerné de roux, arcades bien marquées.

 

Encolure : forte et épaisse à crinière droite ou tombante.

 

Poitrail : ouvert. 

 

Arrière-main : solide.

 

Membres : solides aux aplombs affirmés et aux articulations fortes.

Zone d'élevage

 

 

Le berceau de la race se situe dans les 3 départements de Basse-Normandie : le Calvados, la Manche, et l'Orne qui constituent l’effectif le plus important d’ânes normands reconnus actuellement, les 2 départements de Haute- Normandie : l'Eure et la Seine-Maritime, et 2 départements des Pays de la Loire qui sont la Mayenne et la Sarthe.

Les effectifs

 

 

L’élevage en France (Données SIRE à la date du 16/06/2014)

39 immatriculations enregistrées en 2013 (54 en 2012), soit 6% du total des immatriculations d’ânes
62 ânesses âne normand saillies en 2013 (78 en 2012)
17 baudets âne normand en activité en 2013 (24 en 2012)
25 élevages en 2013 (32 en 2012)

 

A consulter pour en savoir plus : Statistiques sur la filière équine

  

L'utilisation


Plus que jamais compagnon de l’homme
, l’âne Normand est un animal rustique et facile d’entretien.

 

Son utilisation se développe dans le domaine du tourisme, du loisir.

Sa petite taille le prédestine au bât, mais il peut aussi s’avérer être un âne d’attelage intéressant.

 

Les adeptes de randonnées familiales sont de plus en plus nombreux à les utiliser pour le transport de leurs bagages. Les efforts de l'Association de l'Âne Normand visent à sélectionner des animaux au dos fort, au rein musclé et aux applombs corrects pour pouvoir satisfaire au bât ou à l’attelage qui sont sans nul doute l’avenir des utilisations de cet âne.

Contact

Association de l’Âne Normand
Ferme de la Vallée
50810 BERIGNY
www.ane-normand.fr

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Stats & cartes

  • Statistiques sur la filière équine

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"