Retour à l'accueil
Mon panier : 0 article

Espace personnalisé

Rechercher

AideAide ContactContact

Fiche consultée 4794 fois.

L'Auxois

Niveau de technicité :

Auteur : Centre de promotion de la race du cheval de trait auxois

Décembre 2010

© Pauline Agoutin, National 2005.

Sommaire

Origine

©attelage magazine


Fortement apparenté au type ardennais, l’Auxois résulte du croisement d’une jumenterie locale de chevaux « bourguignons » et d’étalons ardennais, et surtout de trait du nord, avec également quelques infusions de percheron et de boulonnais au XIXè siècle.

Le gros Ardennais, le Trait du nord et bien entendu la race indigène l’Auxois sont depuis le début du siècle les seuls utilisés.

Morphologie

© Attelage magazine.

L’Auxois est d'une taille plus élevée que l'Ardennais : 1,60 à 1,70 m au garrot.

La robe est baie ou rouanne, éventuellement aubère ou alezane.

La tête est courte, le front large, les oreilles petites et mobiles. L’encolure est brève, musclée, bien greffée.

Le corps est massif, avec un garrot sorti, un poitrail large, un dos et des reins larges et courts, une arrière main longue, à la croupe fortement musclée ; la queue est portée bas.

L’épaule est inclinée, bras et avant-bras sont bien musclés, avec des genoux larges et des jarrets puissants sur des canons courts et nets.

Les membres sont robustes, aux poils peu fournis.

Les allures sont amples et souples malgré la masse.

 

Zone d'élevage

Carte des poulinières par région en 2011 selon leur lieu de stationnement.


La région de l’Auxois dans le secteur du haras de Cluny, comprenant toute la partie sud-ouest de la Côte d'Or avec une extension sur les départements de l'Yonne, de la Saône et Loire ainsi que le nord de la Nièvre, est le berceau d’élevage de la race. Région légèrement vallonnée, fertile, aux pâturages riches, l’auxois a contribué à l’évolution de cette race vers un type de cheval plutôt grand de taille et de format.


Le syndicat se dote en 2005 / 2006 d’un centre d’élevage réunissant 3 activités spécifiques à la race concernant l’étalonnage (partenariat Haras nationaux), la mise-bas et l’exploitation du lait de jument (partenariat lycée agricole Semur-Châtillon 21).

 

Les effectifs

Evolution des naissances.

 

L’élevage en France (Données SIRE à la date du 05/05/2012)
 
120 immatriculations enregistrées en 2011 (128 en 2010), soit 1% du total des immatriculations de chevaux de trait
275 juments  auxoises saillies en 2011 (284 en 2010)
260 juments saillies pour produire de l’auxois  en 2011 (260 en 2010)
26 étalons auxois en activité en 2011 (29 en 2010)
121 éleveurs* en 2011 (120 en 2010)

 

* Éleveur : personne ayant au moins une jument mise à la reproduction pour produire dans la race.

L'utilisation

© Attelage magazine.


Cheval à l'origine exclusivement agricole, le trait auxois retrouve son utilité en agriculture spécialisée : la vigne, le débardage, l’agriculture bio, le maraîchage… et développe de nouvelles pratiques de l’attelage adaptées au monde contemporain et à la société de loisirs.


Réputé pour sa rusticité et son caractère facile, alliant force et souplesse, c’est le compagnon idéal du retour à la vie rurale d’urbains las de la civilisation urbaine et adeptes du tourisme attelé.


Crée dès 1998, le Centre de promotion du cheval de trait auxois est, en synergie avec le Syndicat, l’outil dédié à la valorisation et à la promotion de la race et propose une palette de services liés à son utilisation à l'attelage, à la monte et à la formation.

 

© Attelage magazine.

Contact

Centre de promotion de la race du cheval de trait auxois
Chemin de Courcelle
21390 Bière les Semurs
Tél/fax : 03 80 64 49 11
centrepromotion(at)traitauxois.com


Syndicat du cheval de trait auxois
Direction des services vétérinaires
4, rue Hoche
21000 Dijon
Tél : 03 80 59 67 17
www.traitauxois.com

Voir aussi