Fiche consultée 6026 fois.

Partager

Utilisation du colotest

Niveau de technicité :

Auteurs : P. Doligez, J.M. Baradeau, E. Provost

Mise à jour : Mai 2016

 

Attention seul le colotest des Haras nationaux vous permet une lecture directe de la qualité du colostrum, sans risque d'erreur et avec une très grande simplicité d'utilisation.

Description de l'appareil

Etalonnage de l'appareil

 

A faire à chaque début de saison de poulinage

Pointer l’extrémité avant du colotest en direction de la lumière, coller l’œil sur l’oculaire et mettre au point avec la bague (5) jusqu’à visualisation nette de la graduation de mesure.

 

Modèle 1999 Modèle 2005
Solution d’étalonnage : eau sucrée 122.05 g/l de sucre de cuisine dans de l’eau du robinet Solution d’étalonnage : eau déminéralisée
Soulever le couvercle (2) et verser une à deux gouttes d’eau sucrée sur le prisme (1), rabattre le couvercle et ajuster le niveau sur « 0 » à l’aide du tournevis fourni et de la vis (3) située sur le dessus de l’appareil Soulever le couvercle (2) et verser une à deux gouttes d’eau sur le prisme (1), rabattre le couvercle et ajuster le niveau sur « eau » à l’aide du tournevis fourni et de la vis (3) située sur le dessus de l’appareil

Utilisation

Comment procéder?

 

1/ Soulever le couvercle (2). Essuyer délicatement la surface du prisme avec du papier absorbant.

2/ Après avoir trait du colostrum de la  jument sur 1 des deux mamelles, dans un petit réceptacle propre, prélever du colostrum (1 à 2 ml) à l’aide d’une seringue à usage unique.

3/ Verser 1 ou 2 gouttes du colostrum à tester sur la surface du prisme.

4/ Abaisser le couvercle et le presser légèrement. Le colostrum doit couvrir toute la surface du prisme.

5/ Orienter le prisme vers une source de lumière et lire dans l’oculaire sur l’échelle correspondante le taux d’IgG en g/l du colostrum

6/ Après chaque mesure, nettoyer tout le liquide adhérant à la surface du prisme et sur le couvercle avec du papier absorbant humecté d’eau déminéralisée.

Attention

Il s’agit d’un instrument d’optique de précision, à manipuler doucement. Éviter les chocs, surtout en cas de transport.

 

L’appareil permet une mesure fiable à une température comprise entre 10 et 30°C.

Ne pas laver à grandes eaux l’instrument de manière à éviter toute entrée d’eau dans le tube de l’instrument. Ne pas plonger l’appareil dans un liquide.

Ne pas toucher, ni rayer les surfaces optiques.

Le conserver dans sa boite et dans un endroit sec à plus de 10°C.

Conduite à tenir

 

Tester le colostrum juste après (voire avant) la mise-bas et avant la première tétée.


Lorsque le colostrum est de bonne qualité, il est possible d’en congeler une partie.


La constitution d’une banque de colostrum permettra de supplémenter ou compléter l’apport d’un colostrum de faible qualité pour un autre poulain. Il s'agit en outre d'une solution simple et peu onéreuse.

Colostrum de très bonne qualité : (> 60 g d’IgG/l)

On peut prélever 250 ml de colostrum  à la jument par traite d’une des 2 mamelles. Le colostrum est d’abord filtré dans une gaze et conditionné dans un  flacon propre (ou mieux stérilisé au préalable). Il est alors congelé à  -18°C dans un congélateur normal. Bien étiqueter le colostrum (nom de jument, date, quantité et qualité).


Il pourra être conservé maximum un an.


Colostrum de qualité intermédiaire (entre 40 et 60 g d’IgG/l)

Il est préférable de laisser le poulain boire tout le colostrum de sa mère.

Colostrum de qualité insuffisante (< 40 g IgG/l)

Il est souhaitable de complémenter le poulain avec du bon colostrum (>60 g d’IgG/l) à raison de 500 ml (si la qualité du colostrum est comprise entre 30 et 40 g d’IgG/l) à 1 litre (si la qualité est inférieure à 30 g d ’IgG/l)

 

Calculer la dose de complément de colostrum nécessaire sachant que le poulain doit absorber dans les 12 heures au moins 1g d’IgG/Kg de poids vif, soit 50 à 60 g d’IgG pour un poulain de sang. Décongeler du colostrum dans une eau supportable au toucher (bain-marie à 35°C environ)

Attention : l’ébullition ou le micro-onde détruisent les immunoglobulines.

 

Vérifier que le poulain présente le réflexe de succion en plaçant votre doigt propre dans sa bouche. Faire la supplémentation avant la première tétée (sinon risque de refus de la tétine). Administrer au biberon 500 ml en 2 prises à 1 heure d’intervalle selon l’appétit du poulain puis laisser le poulain boire naturellement le colostrum maternel.


En cas d’absence totale de colostrum, il faut supplémenter le poulain avec un litre de bon colostrum (>60g d’IgG/l).

Attention!

Le colostrum des juments dont le poulain a développé un ictère hémolytique doit impérativement être détruit. C’est pourquoi il est indispensable d’étiqueter TOUS les flacons de colostrum conservés. Il est nécessaire de rester en contact avec les éleveurs ayant fourni du colostrum afin de suivre l’état de santé et le devenir de leur propre poulain.

 

Le colotest n’est pas un outil de dépistage de l’ictère hémolytique.

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Disponibles à la librairie

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"