Fiche consultée 15599 fois.

Partager
Share |

Examen, mesures des testicules et corrélations avec la production

Niveau de technicité : 

Auteurs : I. Barrier, F. Grosbois, B. Jehanne

Mise à jour : Mai 2013

 

Pour estimer le potentiel reproducteur d’un candidat étalon, l’examen de l’appareil génital externe et de la semence sont indispensables. Lieu d’élaboration des spermatozoïdes et de la sécrétion des hormones stéroïdes, les testicules sont examinés pour déceler une éventuelle anomalie. De plus, ils sont mesurés car il existe une corrélation entre le poids testiculaire et la production quotidienne de spermatozoïdes. 

Techniques d'examen

L’étalon, calme, est tenu à la tête. L’examinateur se place le long du flanc gauche du cheval.


Nota : il faut réaliser ces examens en l’absence de juments environnantes. Cela peut être plus facile après une récolte de semence, lorsque l’étalon est détendu.

Observation

On regarde le volume des bourses, la présence des 2 testicules dans le scrotum et leur symétrie.

 

Vue de côté et de l’arrière de testicules. On observe une dissymétrie entre le gauche et le droit. (©IFCE)

Palpation

Interprétation

La palpation permet d’apprécier les enveloppes du testicule (finesse, accumulation éventuelle de liquide), la consistance, la régularité de la surface, le volume, la consistance et la sensibilité du testicule, la mobilité des testicules par rapport au scrotum et aux autres enveloppes, ainsi que la position de la queue de l’épididyme.


Elle permet de dépister une chaleur anormale. Une consistance dure peut indiquer une fibrose. Une consistance molle peut indiquer une dégénérescence structurelle lorsqu’elle est associée à une atrophie.

Avantages

Facile dans sa mise en œuvre. A associer à une technique de mesure de la taille testiculaire. Lors de suspicion d’anomalie, consulter un vétérinaire, qui pourra choisir de pratiquer une échographie.

 

Inconvénients

Il faut une certaine sensibilité et de la pratique pour interpréter la palpation.

Nota : dans le cas de torsion testiculaire à 180°, la queue de l’épididyme ne se trouve plus à l’arrière du testicule mais à l’avant. Cela peut ou non être cause de gêne pour l’étalon.


Lors de coliques sur un cheval entier, il est indispensable d’examiner le scrotum avant toute chose : la hernie inguinale (augmentation du volume des bourses, avec chaleur voire douleur)  nécessite une intervention vétérinaire en urgence.

Echographie

Il faut un oeil expérimenté pour lire une échographie (©IFCE)

 

L’échographie est réalisée sur l’étalon placé dans une barre en le reculant, ou au box.  Toujours rester à gauche de l’animal, même pour l’examen du testicule droit.


Le scrotum est humidifié à l’eau tiède (pour faciliter la conduction des ultrasons, puis la sonde, recouverte de gel échographique, est placée sur la peau selon différents axes.

 

Interprétation

Appréciation de l’épaisseur des différents tissus, mise en évidence et localisation de liquides pathologiques.
Pour connaître le volume testiculaire (en cm3), on mesure la largeur, hauteur et longueur de chacun d’eux, puis ces mesures sont replacées dans l’opération suivante :

Positionnement de la sonde pour la prise des mesures.

                    

Avantages

L’échographie offre des informations précises sur les tissus profonds. Elle est un bon complément des autres techniques d’examen.

Inconvénients

Assez délicate dans sa mise en œuvre (contention), son interprétation nécessite l’expérience du manipulateur. A réserver aux chevaux calmes.

 

 

 

 

Mesures testiculaires

Appareils de mesure

Fiabilité des corrélations « technique de mesure du poids et production »


Compas

Compas. (©FG/IFCE)

Avec un compas d’épaisseur, on mesure la largeur des deux testicules à la fois (largeur bi-scrotale). Il faut procéder à 3 mesures successives.

Interprétation

Très utilisé en Amérique du Nord où pour être jugé apte à la reproduction, un étalon de sang doit avoir une largeur bi-scrotale au moins égale à 8 cm.

Avantages

Mise en œuvre facile.

Inconvénients

Estimation peu précise de la production journalière de spermatozoïdes. La forme et les dimensions du compas permettent également de mesurer la longueur de chaque testicule, mais pas la largeur individuelle ni la hauteur.

Il faut que les testicules soient bien relâchés dans le scrotum pour avoir des mesures fiables.

Orchimètre. (©IFCE)

Orchimètre

Sorte de « boulier », réalisé avec des formes en bois, ellipsoïdales, de tailles décroissantes. Il permet d’estimer le volume du testicule, une main le tenant et l’autre cherchant sa comparaison sur ce chapelet.

 

Interprétation

9 formes représentent un volume connu : 140, 180, 200, 240, 270, 290, 320, 360 ou 420 ml.

 

Avantages

Facile de mise en œuvre. Relativement fiable.

 

Inconvénients

Il faut une certaine expérience de cette pratique avant de parvenir à une justesse des mesures.

Echographie

Avantages

Permet de mesurer les 3 dimensions de chaque testicule : hauteur, largeur, longueur.

 

Inconvénients

Nécessite un échographe !

Nécessite une certaine expérience pour placer la sonde correctement et éviter la variabilité des mesures entre manipulateurs.

Taille testiculaire

Chez le cheval les testicules sont ovoïdes et mesurent environ :

     . 9 à 12 cm de long

     . 4 à 6 cm de large

     . 4 à 7 cm de haut.

 

Elles pèsent environ 200 à 300 grammes (de 150 à 400 g). 

L’âge, la race, la saison sont des facteurs de variations du poids testiculaire. 

Nota : Un étalon de trait a une taille testiculaire légèrement supérieure à un étalon de sang mais la différence est moins marquée que la différence de poids corporel. 
Une atrophie testiculaire peut être observée à partir de l’âge de 15 ans environ.

Estimation de la production journalière de spermatozoïdes

Corrélations et formules de calcul

 

Il existe une corrélation entre la quantité journalière de spermatozoïdes produite et le poids des testicules.



Les mesures de taille permettent d’estimer le poids testiculaire. Sachant que le rendement est d’environ 20 millions de spermatozoïdes (de 16 à 21 millions) par gramme de parenchyme testiculaire, il est possible d’estimer la production potentielle journalière de spermatozoïdes.


Ainsi, par exemple, 400 g de parenchyme testiculaire devraient produire 8 milliards de spermatozoïdes jour.

Comment estimer la production journalière?

 

 - A partir du  volume testiculaire, obtenu par mesures échographiques exprimées en cm :

            Vol (cm3) = 4/3 π (Largeur / 2 x longueur /2 x hauteur /2)

            N (millions spz / j) = 0,024 x (Vol Gauche + Vol Droit) – 1,26

            (Formule de Love (New Bolton Center, USA, 1991)).




 - A partir de la largeur moyenne des 2 testicules :

            Largeur (cm) = [Largeur Gauche (cm) + Largeur Droit (cm)] / 2

            N (millions spz/j) = 2,21 x Larg - 6,4

            (Formule de Plongère (Institut du cheval, France, 1998)).



Par exemple, un étalon dont les deux testicules mesurent chacun 5 cm de large, 5 cm de haut et 9 cm de long, aurait une production de 4,4 à 4,6 milliards de spermatozoïdes par jour.

Nota : Ces formules ne sont pas valables pour les étalons de races miniatures.

 

Si la production de spermatozoïdes observée est très inférieure ou très supérieure (doublée) par rapport à la prédiction, on peut suspecter une anomalie.

Voir aussi

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"