Fiche consultée 14800 fois.

Partager
Share |

Fertilité de l'étalon

Niveau de technicité :

Auteurs : A. Margat, P. Doligez

Mise à jour : Juin 2013

Vidéo : Journée d'information sur les actualités en élevage équin 2016

 

La fertilité conditionne la productivité de l'élevage et sa bonne santé économique. Elle doit être évaluée rigoureusement au niveau de l'étalon et de la jument, mais aussi à l'échelle de la jumenterie et de l'élevage pour induire des choix de gestion pertinents de la part de l'éleveur.

Comment l'améliorer?

Le spermogramme met en évidence la qualité de la semence d'un étalon.

 

Le spermogramme (analyse de la semence) permet de suivre, de l'achat jusqu'à la réforme, l'évolution de la qualité de la semence.



Le mode de reproduction est choisi en fonction des impératifs de la race et du spermogramme.

 

 

Il existe 6 grandes méthodes de reproduction :

  • monte en liberté, 90% de juments pleines en fin de saison, 
  • monte en main, fertilité par chaleur normale de 55 %, 
  • lA de sperme frais, immédiatement après la récolte : fertilité par chaleur normale de 55%, 
  • IA de sperme réfrigéré dans la journée, transporté ou non : fertilité par chaleur d'environ 50 %, 
  • lA de sperme congelé : fertilité par chaleur de l'ordre de 45 %, 
  • lA de semence réfrigérée, transportée et utilisée 24 heures après la récolte : fertilité par chaleur de 30 %. (grandes variations entre étalons).

 

L'éleveur, lorsqu'il en a la possibilité, devra toujours orienter son choix vers la technique la plus fertile.

Les techniques modernes d'insémination permettant le transport de la semence sont plus pratiques pour l'éleveur mais moins fertiles ... de plus tous les étalons ne sont pas utilisables.

A VOUS DE FAIRE VOTRE CHOIX ! 

 

 

Méthodes de calcul et signification

La fertilité de l'étalon dépend de la qualité de sa semence, mais aussi du mode de reproduction employé. (©FG/IFCE)

Pour l'étalonnier

Le meilleur indicateur de sa fertilité pour un étalon est le calcul de la fertilité par chaleur : elle représente le pourcentage de chance qu'il possède de fertiliser une jument à chaque cycle utilisé.


On la calcule comme suit :


nombre de chaleurs fécondées*
                                                     x 100 =
 nombre total de chaleurs**


 

*Le nombre de chaleurs fécondées correspond au nombre de chaleurs qui ont été suivi d'une gestation, y compris les gestations précoces suivies d'un perte embryonnaire précoce.
** le nombre de chaleurs total est le cumul de toutes les chaleurs exploitées (saillies ou inséminations réalisées) de toutes les juments affectées à l'étalon.

 

 

Pour l'étalon, la fertilité par chaleur varie principalement en fonction :

  • de la qualité de la semence 
  • du mode de reproduction utilisé.

 

 

Exemple :

Un étalon est exploité en IA de sperme frais, sa semence est disponible sur place, dans le centre de collecte et également dans toute la France.

Sa fertilité par chaleur est de : 

  • En moyenne, 50 % sur l'ensemble des juments inséminées au centre de collecte (une chance sur 2 que la jument soit fécondée sur une chaleur) 
  • En moyenne, 33 % sur l'ensemble des juments inséminées pour lesquelles la semence a été conservée et transportée (une chance sur 3 que la jument soit fécondée sur une chaleur).

 


ATTENTION : la fertilité par chaleur n'est fiable que si elle est calculée sur au moins 20 chaleurs renseignées. 


Exemple : Un étalon a réalisé 10 chaleurs positives (gestations précoces), 1 chaleur ayant donnée lieu à une résorption précoce et 17 chaleurs négatives (diagnostic de gestation négatif). De plus, on ne connaît pas le résultat de 5 chaleurs encore en cours (sans renseignement).
 

La fertilité par chaleur est de : (10+1)/28x100= 39,3%

Pour l'éleveur

L'éleveur dispose d'indicateurs pertinents pour évaluer la fertilité de son troupeau. (©FG/IFCE)

 

Le meilleur indicateur de la fertilité pour l'éleveur est le calcul du taux de poulains déclarés par étalon. C'est la fertilité apparente par étalon publiée par SIRE. 

 

 

Elle est calculée comme suit :
 

nb  de naissances déclarées + nb d'avortements déclarés
                                                                                                   x 100 =
                               nb de juments saillies.




Ce chiffre varie en fonction :

  • de la fertilité fin de saison
  • du taux de pertes durant la gestation (9 % de pertes embryonnaires précoces et 9 % d'avortement en moyenne), 
  • du taux de mortalité des poulains (12 % entre 0 et 3 mois en moyenne). 

 

Exemple 1: 

Compte tenu des pertes mentionnées ci-dessus,  un étalon ayant une fertilité fin de saison de 85 % aura : 

  • 70 % de juments à terme,
  • une fertilité apparente d'environ 62 %.

Exemple 2 : Un étalon a obtenu  35 naissances et 3 avortements déclarés en 2013 en ayant sailli 60 juments en 2012, sa fertilité apparente est de (35+3)/60x100 = 63,4% 

Voir aussi

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"