Fiche consultée 11901 fois.

Partager

Synchronisation des chaleurs

Niveau de technicité : niveau de technicité

Auteurs : A. Margat, I. Barrier, P. Doligez, Ifce

Mise à jour : Août 2017

 

Le principe de la synchronisation des chaleurs consiste à réaliser un traitement hormonal afin de programmer simultanément des saillies ou inséminations, des diagnostics de gestation voire un transfert d'embryon pour un groupe de juments.
La synchronisation permet d'optimiser le déplacement des juments ou de l'inséminateur et des traitements vétérinaires qui seront groupés.

Principe

Les inséminations des juments  sont réalisées à dates prédéterminées suite à des traitements de synchronisation des chaleurs (8 jours de progestagènes + prostaglandine (PG) le dernier jour de traitement); la détection des chaleurs et le suivi gynécologique pendant la chaleur peuvent être supprimés.

On parle alors de vagues d'inséminations qui correspondent à la période des inséminations pour un même groupe de juments.

Avant la première vague, un traitement de synchronisation associe plusieurs effets :

  • L'inhibition de la croissance folliculaire (8 jours de progestagènes),

  • La levée de cette inhibition par l'arrêt du traitement de progestagènes et l'injection de prostaglandine qui détruit le corps jaune chez les juments en phase lutéale,

  • L'induction de l'ovulation (injection d'hCG)

Ce traitement, fait en aveugle, synchronise les juments dans 80% des cas. Il était pratiqué dans le cas des tournées de juments de trait dans les Haras nationaux.

Organisation et produits utilisés

 

Un programme était remis à l’éleveur avec les dates de traitement, d’inséminations et de diagnostic de gestation du groupe de juments. Les juments vides et les juments suitées  intégraient un même programme de synchronisation (voir plus loin, ci-dessous).

L’éleveur devait alors s’organiser avec son vétérinaire qui prescrivait et réalisait les traitements hormonaux. Dans la mise en œuvre du traitement de synchronisation, une bonne entente entre l’éleveur et son vétérinaire est nécessaire, afin d’escompter des résultats optimum.

NB : Les ordonnances doivent être consignées dans le registre d'élevage.

Produits utilisés

  • Les progestagènes inhibent la croissance folliculaire : Le REGUMATE ® EQUINE est commercialisé depuis mars 2005. 

  • Les prostaglandines induisent la destruction d'un éventuel corps jaune.
     
  • La gonadotrophine chorionique humaine hCG induit l'ovulation : le CHORULON (ND).
- no title specified
 

Progestagène

Prostaglandine

hCG

 

Nom déposé

REGUMATE® Equin 2,2 mg/ml

Exemple du PROSOLVIN

CHORULON

 

Dose journalière

1 ml pour 50 kg soit, par jour

5 ml pour une ponette de 250 kg 10 ml pour une jument de 500 kg  15 ml pour une jument de 750 kg 18 ml pour une jument de 900 kg

Moins de 300 kg : 0,5ml

>300 kg et + : 1 ml

< 500 kg : 1.000 UI >500Kg et + :1 500 UI

 

Voie d’administration

Voie orale

(dans la ration ou sur un morceau de pain)

Injection Intramusculaire

Injection Intraveineuse

 

Durée du traitement

8 jours

1 injection

1 injection / cycle

 

Délai d’attente

21 jours

1 jour

0 jour

 

Quantité moyenne à prévoir par jument et par saison

150 ml de REGUMATE®  Equin existe en bouteille

De 150 ml ou 1 litre

1,2 injection

1,6 injection

 
         
         
 
 

Synchronisation du 1er cycle

Schéma 1 : Principe de la synchronisation des chaleurs

La technique de synchronisation n'est efficace que sur des juments cyclées. Ainsi le début du traitement peut être réalisé lorsque l'on est assuré de la sortie de l'inactivité ovarienne des juments. 

A partir du mois de mai, le traitement doit être décalé de 1 ou 2 jours afin de raccourcir l'intervalle fin de traitement – 1ère insémination. La durée du traitement est toujours de 8 jours.

Gestion des cycles retour

 

Le diagnostic de gestation est réalisé par échographie à J21, qui peut correspondre éventuellement au 1er jour d’insémination de la vague suivante si la ou les juments ne sont pas gestantes.

Si le diagnostic de gestation est négatif et le col de l'utérus est ouvert Si le diagnostic de gestation est négatif et le col de l'utérus est fermé Si le diagnostic de gestation est positif
- insémination les jours J21, J23 et J25, qui sont les J0, J2 et J4 de la vague 2 - pas d'insémination sur la vague 2 - confirmation de la gestation 21 jours plus tard
  - recommencer le traitement complet (8 jours de progestagènes et prostaglandine) ou gérer la jument autrement  

Gestion des juments suitées dans les programmes de synchronisation

 

Les juments qui poulinent en cours de saison peuvent être intégrées dans un programme de synchronisation à dates fixes. Les juments après poulinage seront introduites dans la vague avec ou sans traitement de progestagènes selon l'intervalle entre la date du poulinage et la date de la première IA prévue . Les poulinières devront être examinées par le vétérinaire pour diagnostiquer l'état d'involution utérine. Il décidera pour chaque jument suitée du traitement et du jour d'intégration dans la vague de synchronisation.

Exemple de calendrier

 

Cas particulier de s juments suitées : 3 solutions

  • Si le poulinage a eu lieu 10 à 14 jours avant l'IA programmée, la jument reçoit des progestagènes tous les jours du soir du poulinage jusqu'à la fin du traitement prévue par le calendrier. Ne pas réaliser d'injection de prostaglandine (car il n'y a pas d'ovulation donc pas de corps jaune). Elle est inséminée sur la vague.

  • Si poulinage a lieu 7, 8 ou 9 jours avant l'IA programmée, pas de traitement, la jument est inséminée sur la vague.

  • Si la jument pouline 6 jours ou moins avant l'IA programmée, la jument est traitée et inséminée sur la vague suivante.

Traitement de synchronisation dans le cadre du transfert d'embryon

Dans le cadre du transfert d'embryon frais, la donneuse d'embryon et la (ou) les receveuse(s) doivent être synchrones, afin de transférer d'une jument à l'autre l'embryon sans changer d'environnement utérin.  

Degré de synchronisation entre le stade physiologique de la donneuse et de la receveuse dans le cadre d’un transfert d'embryon frais :

- no title specified

     

     
 

Stade physiologique de la DONNEUSE

Stade physiologique de la RECEVEUSE

Taux de réussite du transfert

Jour de la récolte et du transfert

J6 ou J7 ou J8

Après l'ovulation

J3 ou J4

 < 40%

J5 ou J6 ou J7

> 50%

J8 ou J9

< 40%


     

     
 
 

Exemple de synchronisation des ovulations de la donneuse et de receveuses dans le cadre du transfert d'embryon en frais :

Commentaire du schéma : 

Un troupeau de receveuses est le plus souvent utilisé dans le cadre du transfert d'embryon frais afin de choisir la ou les receveuses les plus synchrones avec la donneuse. Si le troupeau de receveuses est assez important (plus de 20 juments), il est possible d'avoir le choix entre plusieurs stades physiologiques de receveuses. Le suivi ovarien dispense du traitement avec les progestagènes.
 
Le suivi échographique de la donneuse et des receveuses est pratiqué tous les jours. Lorsque l'on s'approche de l'ovulation de la donneuse, on pourra induire l'ovulation de receveuses le jour même de l'induction de la donneuse (receveuse 1), le lendemain (receveuse 2) ou le surlendemain (receveuse 3). Toute jument est induite lorsqu'elle présente un follicule en croissance de plus de 35 mm, un utérus infiltré et des signes de chaleurs.

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Disponibles à la librairie

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"