Fiche consultée 34184 fois.

Partager

Sellerie - les différentes parties d'un harnais

Niveau de technicité : 

Auteurs : F. Grosbois, J.L. Peyre

Màj Janvier 2011 

Le menage est un art. La liaison et la cohésion entre la voiture, le cheval et la main de l’homme se font par l’intermédiaire des cuirs. Le harnais est globalement conçu de la même manière quelle que soit l’utilisation qui en est faite.

Objectifs

Quatre grandes notions sont importantes dans l’art du menage puisque le harnais a pour fonction de permettre « la direction » de l’ensemble de l’équipage, de « porter » les brancards et ainsi de « tracter »  ou « reculer » avec la voiture.

 
La qualité de fabrication, l’entretien et la solidité  des cuirs leur confèrent une sécurité dans l’utilisation.

Les différentes parties du harnais par fonction

La direction

Les éléments du harnais permettant d’assurer la direction et le contrôle des différentes allures sont : la bride, l’embouchure et les guides.


Le portage

Les éléments du harnais permettant de porter les brancards et de maintenir ceux-ci en liaison avec le cheval sont : la sellette, la dossière, les bracelets de brancards, le mantelet, les porte-brancards, la sangle et la sous ventrière.


Certains de ces éléments font partie du harnais en rapport avec le type d’attelage (à un, en paire, à 4 ou plus) et du type de voiture.


La traction

Les éléments du harnais permettant d’assurer la traction sont : la bricole ou le collier, les traits.


Le reculement

Les éléments du harnais permettant d’assurer le reculement sont : la croupière, le culeron, l’avaloir, les courroies de retraite (ou de reculement).

La direction

C’est la sécurité première de l’attelage. L’ensemble, porte-mors de bride, de guides et les guides, doivent donc être en parfait état et en cuir de premier choix.

Le pourquoi et le comment des choses

Pour régler les œillères, l’œil doit se trouver au tiers supérieur de celles ci. L’œillère bombée est préférable à une œillère plate frottant sans cesse l’arcade sourcilière des chevaux.


La poire frontale a un effet décoratif, et en cas d’attelage multiple, permet de camoufler les listes des chevaux.


Les mains de guides sont de couleur fauve, parce que les cuirs clairs sont ceux de meilleure qualité.

 

Le portage

Permettant de porter la voiture ou les brancards, sur un attelage à un cheval, la dossière doit être irréprochable de fiabilité donc de qualité.

Le pourquoi et le comment des choses

La sellette ou le mantelet doivent être suffisamment dégarrottés  pour s’ajuster et ne pas engendrer de blessures au garrot et doivent se placer là où le cavalier serait assis.


Le crochet d’enrênement n’a plus qu’un but décoratif, les chevaux n’étant plus enrênés.


Sur une voiture à 4 roues, la sellette est équipée de porte-brancards ; et sur un véhicule à 2 roues de bracelets de brancards.

La traction

Éléments permettant de tracter les véhicules : collier ou bricole ?


> L’intérêt du collier est de mieux répartir la surface de traction sur les épaules des chevaux, surtout pour les travaux longs, demandant un effort important (débardage, labour, maraîchage …). L’inconvénient est qu’un collier ne convient pas forcément à tous les chevaux et peut de ce fait provoquer des blessures.


> L’intérêt de la bricole est de s’adapter à toutes les morphologies de chevaux.


Le pourquoi et le comment des choses

Une bricole doit être suffisamment large pour absorber les chocs et répartir la traction.


Les traits servent à relier la bricole ou le collier à la voiture. Ils peuvent être en corde ou en cuir.

 

Le reculement

Le cheval doit pouvoir de par le harnachement être suffisamment solidaire de la voiture afin pouvoir assurer les différentes transitions descendantes et retenir la voiture dans les pentes.


Le pourquoi et le comment des choses

L’avaloir doit être suffisamment large pour ne pas « scier » l’arrière de la cuisse du cheval lors de la tension de cette pièce.


La croupière maintient l’ensemble du harnais (barre de fesse, reculement, culeron).


Les courroies de retraites doivent être de très haute qualité. Si elles cèdent, la voiture n’est plus retenue et rentre dans l’arrière main des chevaux.

 

Les différentes parties du harnais placées sur le cheval

Ici, pour exemple le harnais n’est pas ajusté : la bricole est un peu haute et l’avaloir beaucoup trop bas.
De ce fait, la locomotion serait entravée.

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"