A télécharger :

Fiche consultée 1901 fois.

Partager

Vermifugation des poulains

Niveau de technicité : 

Auteurs : M. Delerue, Ifce

Avril 2017

 

 

Les poulains naissent sans parasites dans leurs intestins mais y sont exposés dès leurs premiers jours de vie. Ils sont beaucoup plus sensibles aux parasites intestinaux que les adultes puisque l'immunité vis à vis de ces parasites se met en place progressivement.

Quels sont les principaux parasites du poulain ?

Strongyloïdes westeri

Le premier parasite affectant les poulains à la naissance est Strongyloïdes westeri. L'infestation est variable selon les exploitations.  Elle est relativement fréquente en Normandie (5 à 11% des poulains de moins de 6 mois). Cette infestation est souvent sub-clinique chez le poulain. En cas d'infestation massive, on peut observer une diarrhée vers 10 à 14 jours de vie. Les poulains se contaminent principalement par ingestion de larves infestantes présentes dans le lait de leur mère. Une immunité spécifique se met rapidement en place : vers 4 mois d'âge les poulains sont résistants à S. westeri. Les chevaux adultes sont donc porteurs asymptomatiques. Cependant, les poulinières peuvent héberger des stades larvaires, activés lors de la mise bas et qui migrent dans les glandes mammaires puis le lait. 

Parascaris equorum

Le second parasite affectant les poulains est un ascaris, appelé Parascaris equorum. C'est le parasite le plus dangereux pour la santé du poulain : en cas d'infestation massive, des coliques mortelles, par exemple par rupture intestinale, sont possibles. L'infestation par les ascaris est très fréquente (31% des poulains âgés de 3 à 9 mois en Normandie) avec un pic d'infestation en automne. Les poulains s'infestent en ingérant des œufs larvés, émis par les poulains présents sur les pâtures les années précédentes : les œufs d'ascaris sont en effet très résistants et peuvent persister dans l'environnement pendant plusieurs années. Les poulains acquièrent tardivement une immunité face aux ascaris : entre 6 mois et 2 ans. 

Petits strongles ou cyathostomes

Voir fiche "Petits strongles ou cyathostomes"

Plus tardivement, les poulains s'infestent avec des petits strongles (39% des poulains entre 3 et 9 mois en Normandie), responsables de diarrhée et d'amaigrissement.

 

 

Les ténias

Les ténias sont les derniers parasites affectant les poulains (2% des poulains de 2 à 6 mois, 26% entre 6 mois et 2 ans). Un traitement est préconisé en automne.

 

Protocoles de vermifugation et de coproscopie chez le poulain

Avant 2 mois

S. westeri ne représente pas une menace importante dans l'élevage équin : dans la plupart des exploitations, il n'est donc pas nécessaire de traiter de façon systématique les poulains et leurs mères contre ce parasite. Cependant, on pourra être amené à vermifuger, à l'aide d'une molécule larvicide :

  • le poulain, en cas d'épisode diarrhéique lié à la présence de S. westeri (fenbendazole à dose spécifique : 1 seringue de 24g pour un poulain de 90 kg),

  • la mère, avant le poulinage, en cas de problèmes récurrents à S. westeri dans l'exploitation (à l'aide d'une lactone macrocyclique).

Entre 2 et 6 mois

Entre 2 et 6 mois, les ascaris constituent la principale cible de la vermifugation. Il est conseillé de vermifuger les poulains à partir de 2 mois puis tous les 2/3 mois à l'aide d'un vermifuge efficace contre les ascaris et pour lequel ils n'ont pas développé de résistances.

Une alternance entre le pyrantel et le fenbendazole est conseillée. Du fait de l'observation de résistances des ascaris aux lactones macrocycliques, il est préférable de ne pas utiliser ces molécules avant l'âge de 6 mois.

Une coproscopie à l'âge de 6 mois

La coprocopie permet de mettre en évidence l'infestation des poulains par les ascaris et les petits strongles. Elle est intéressante vers l'âge de 6 mois : en effet, avant 6 mois, les poulains sont principalement parasités par des ascaris mais à partir de 6 mois ils sont également infestés par les petits strongles. L'analyse coproscopique permet donc de connaître l'importance de l'infestation par Parascaris equorum et/ou les petits strongles afin de choisir, pour les traiter, la molécule la plus adaptée. En effet, du fait de l'existence de résistances des parasites aux anti-parasitaires, les vermifuges efficaces contres les ascaris ne le sont pas toujours contre les petits strongles et vice-versa. 

Dans les gros élevage, des tests de résistance peuvent également être réalisés pour déterminer :

  • l'efficacité des lactones macrocycliques vis à vis des ascaris
  • l'efficacité du fenbendazole et du pyrantel vis à vis des petits strongles.

Entre 6 mois et 12 mois

A partir de 6 mois, les petits strongles deviennent les principales cibles de la vermifugation.  Une vermifugation tous les 3 mois à partir de 6 mois est conseillée. La vermifugation des poulinières "fortes excrétrices" permet également de limiter la contamination de l'environnement et donc l'infestation des poulains.  

Du fait de l'existence de résistances fréquentes des petits strongles au fenbendazole, une alternance pyrantel et lactones macrocycliques (ivermectine ou moxidectine est conseillée). Attention, la moxidectine ne peut être utilisée avant l'âge de 4 mois. 

Un traitement en automne contre les ténias pour les poulains de plus de 6 mois est également conseillée. 

En début de printemps, une coproscopie peut être intéressante pour choisir le vermifuge le plus adapté.

Exemple de protocole

Les protocoles de vermifugation varient selon la date de naissance du poulain. Le protocole ci-dessous est donné à titre d’exemple et peut varier en fonction des caractéristiques de l’exploitation et des pratiques d’élevage : consultez votre vétérinaire.

Exemple de protocole pour un poulain né le 15 avril :

Période

Cibles parasitaires

Coproscopie

Exemple de molécule

15 juin (2 mois)

ascaris

 

fenbendazole

15 août (4 mois)

ascaris

 

pyrantel

15 octobre (6 mois)

petits strongles, ténias, +/- ascaris, gastérophiles

Si possible

A décider selon résultat coproscopie. Si absence de coproscopie : moxidectine + praziquantel

15 janvier (9 mois)

+/- ascaris, petits strongles

 

A décider selon le risque parasitaire dans l'exploitation

15 avril (12 mois)

Petits strongles +/ - ascaris

Si possible

ivermectine

Protocoles de vermifugation et de coproscopie chez la poulinière

Les  poulinières peuvent être vermifugées selon les mêmes principes que les autres chevaux adultes. (voir : "Vermifugation des chevaux âgés de plus d'un an"). Un vermifuge au printemps permet de limiter l’infestation précoce des poulains.

Mesures sanitaires dans l'environnement du poulain

Les poulains sont particulièrement sensibles aux infestations parasitaires. De plus, les œufs d'ascaris sont très résistants dans l'environnement. Certaines mesures peuvent être prises dans les pâtures et les boxes afin de limiter la pression parasitaire à laquelle les poulains sont soumis :

  • Nettoyer à l'eau chaude (> 60°C) sous pression et désinfecter régulièrement les boxes de poulinage ;

  • Ramasser les crottins : 1 fois/jour dans les boxes, 1 fois/semaine dans les paddocks ;

  • Utiliser les pâtures les plus saines pour les poulains : prairies de fauche, prairies mises au repos pendant plusieurs mois, pâtures en alternance avec des bovins ;

  • Ne pas utiliser la même pâture chaque année pour les poulains (accumulation d’œufs d’ascaris, très résistants, d'année en année).

Ce qu'il faut retenir

  • Les 2 principaux parasites du poulain sont les ascaris et les petits strongles.

  • Du fait de leur sensibilité accrue aux parasites, les poulains doivent être vermifugés de façon systématique.

  • Les œufs d'ascaris étant très résistants, des mesures spécifiques doivent être prises pour limiter la contamination du milieu extérieur.

Bibliographie

C. Laugier, C. Sevin, S. Ménard, K. Maillard, Prevalence of Parascaris equorum infection in foals on French stud farms and first report of ivermectin-resistant P. equorum populations in France, Veterinary Parasitology, 188, 185– 189, 2012.   

Nielsen M.K., Mittel L., Grice A., Erskine M., Graves M. et coll. , AAEP Parasite Control Guidelines, revised 2013

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Disponibles à la librairie

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"