Fiche consultée 34620 fois.

Partager
Share |

Thérapies pour le traitement des tendinites chez le cheval

Niveau de technicité :

Auteur : M. Cousty (Clinique équine de Livet - 14)
 

Les tendinites, fréquentes chez les chevaux de course et de sport, ont des conséquences importantes sur leurs carrières et donc un impact financier non négligeable. Cette page vous présente les nouvelles approches thérapeutiques qui sont tentées depuis quelques années.

Introduction

Les affections des tendons sont fréquemment rencontrées chez les chevaux de course et de sport, qui sont particulièrement sujets à ces atteintes de surcharge en raison de l'hyperextension de l'articulation du boulet durant la phase d'appui (Genovese, Rantanen et al. 1990).

L’arrêt de l’exploitation sportive du cheval peut aller de 9 à 15 mois mais peut être prolongé ou définitif en cas de récidive. Eviter celle-ci est donc un des objectifs des traitements.

Après une tendinite, le tendon est en général plus rigide qu’à l’origine ce qui le prédispose à une nouvelle blessure.

Depuis quelques années, de nouvelles approches thérapeutiques, provenant entre autres de la médecine régénérative ont été développées visant à obtenir un tissu et une fonctionnalité semblable à ce qui existait avant l’accident.

De nombreux traitements ont été proposés. Certains sont relativement empiriques. D'un point de vue scientifique, pour qu'un traitement soit accepté, il est nécessaire que plusieurs types d'études soient disponibles. En effet, des études expérimentales in vitro (sur un tendon isolé), des études expérimentales in vivo (sur des lésions créées expérimentalement sur des chevaux vivants) et des études cliniques permettent d'affirmer qu'un traitement est efficace.

©V.Niquin/IFCE

Principes de base

Examen échographique

Un examen échographique entre 3 et 10 jours après l'accident doit être réalisé pour objectiver le tendon atteint ainsi que l'étendue de la lésion, puis ensuite pour voir l’évolution de celle-ci. Cela permet de définir les traitements à réaliser, de définir la convalescence et de donner un pronostic.


Traitement anti-inflammatoire

Une tendinite reste un accident qu'il convient de gérer avec un traitement anti-inflammatoire dès son apparition. De la glace peut également être appliquée durant les premiers jours pour limiter la phase inflammatoire.


Immobilisation

Durant les deux premières semaines suite à un accident tendineux, la lésion s’étend naturellement, le membre atteint doit donc être immobilisé (bandage, pansement Robert-Jones, plâtre ou attelle).


Convalescence

Un programme de convalescence et de réhabilitation progressive doit être proposé. Des études anglaises ont montré qu'un programme de convalescence adapté permettait d'obtenir des résultats meilleurs qu’un repos au champ uniquement (Gillis 1997) et limitait le risque de récidive (Dyson 2004; O'Meara, Bladon et al. 2010). Ces deux études ont montré qu'un cheval mis au pré présentait une récidive dans 75 % des cas et qu'un cheval recevant une convalescence contrôlée présentait une récidive dans 50 % des cas.


Ferrure

Enfin, la ferrure est également à prendre en compte lors de la remise en route du cheval. Le type de ferrure sera différent selon la localisation de la tendinite. Des modifications peuvent être apportées selon la localisation de la lésion et le stade après l'accident. Dans tous les cas, il convient de ferrer les deux antérieurs avec le même fer car l'antérieur sain est prédisposé à développer une lésion durant la convalescence en raison de la surcharge.

Plasma enrichi en plaquettes (PRP = platelet rich plasma)

Définition

Le sang contient plusieurs lignées cellulaires diluées dans du plasma sanguin. L'une de ces lignées, les plaquettes, contient de nombreux facteurs de croissance qui aident à la cicatrisation de plusieurs tissus. Avec des techniques de centrifugation, il est possible d'obtenir de manière instantanée du plasma enrichi en plaquettes.


Résultats

In vitro des résultats positifs du PRP ont été obtenus sur le tendon fléchisseur du doigt et sur le ligament suspenseur du boulet (Schnabel, Mohammed et al. 2007; McCarrel and Fortier 2009).

Les études in vivo sur modèle expérimental ont également montré des effets positifs de l’utilisation du PRP. Comparés aux témoins, les tendons sont plus solides après traitement au PRP (Bosch, van Schie et al. 2010).

L’étude clinique réalisée a confirmé ces résultats obtenus in vivo avec seulement une seule injection de PRP ce qui représente un grand avantage de cette technique (Waselau, Sutter et al. 2008).


Pour résumer, les études expérimentales et cliniques disponibles permettent de recommander l'utilisation du PRP 7 à 10 jours après l’accident pour le traitement des tendinites.

Cellules souches

Définition

Les cellules souches, dont l’origine est embryonnaire ou mésenchymateuse, sont des cellules capables de se différencier en différentes lignées cellulaires. Chez le cheval, les études ont principalement été réalisées sur des cellules souches d'origine mésenchymateuse provenant de la moelle osseuse, de la graisse et de la veine ombilicale (prélevé sur le fœtus dès sa naissance).

Dans l'état actuel des connaissances, il semble raisonnable d'utiliser préférentiellement les cellules souches préparées à partir de la moelle osseuse car la majorité des études réalisées porte sur la moelle osseuse. Après le prélèvement de moelle osseuse, un délai de 3 semaines est nécessaire pour la culture des cellules souches au laboratoire.


Résultats

In vitro, des cellules souches injectées dans des sections de tendon survivent, prolifèrent et migrent dans la matrice pour exprimer plusieurs gènes de matrice extracellulaire (Richardson, Dudhia et al. 2007; Richardson, Starborg et al. 2007; Stewart, Byron et al. 2007).

In vivo, des cellules souches mésenchymateuses provenant de la moelle osseuse sont capables de survivre dans le tendon jusqu'à quatre mois après l'implantation (Guest, Smith et al. 2008) et ont montré des améliorations significatives sur la cicatrisation du tendon (Nixon, Dahlgren et al. 2008; Schnabel, Lynch et al. 2009).

Dans une étude anglaise récente sur 141 chevaux (Godwin, Young et al. 2012), le taux de récidive après un traitement aux cellules souches était significativement plus faible qu'avec un traitement conservateur seul (27,4 % contre 50 %).


Pour résumer, les études expérimentales et cliniques disponibles permettent de recommander l'utilisation des cellules souches pour le traitement des tendinites dans les 6 semaines qui suivent l’accident. Par contre, il faudra présenter deux fois le cheval au vétérinaire pour faire le prélèvement de moelle osseuse la première fois et injecter les cellules souches la deuxième fois.

Moelle osseuse et concentré de moelle osseuse

Définition

La moelle osseuse permet de produire la majorité des cellules sanguines. Elle contient aussi, mais en très faible quantité, des cellules souches capables de se différencier en différentes lignées cellulaires ainsi que de nombreux facteurs de croissance. Pour cette raison, la moelle osseuse à des propriétés intéressantes pour la cicatrisation de plusieurs tissus.

Chez le cheval non anesthésié, il est possible de prélever de la moelle osseuse sur le sternum ainsi que sur le bassin et, après centrifugation, d'obtenir du concentré qui contient les cellules souches (15%).


Résultats

Une étude clinique a été réalisée sur l'utilisation du PRP et de concentré de moelle osseuse pour le traitement des tendinites et desmites du tendon fléchisseur superficiel du doigt et du ligament suspenseur du boulet chez 13 chevaux de sport. Après une convalescence contrôlée, 85% des chevaux sont retournés en compétition (Torricelli, Fini et al. 2011).


Pour résumer, les études expérimentales et cliniques disponibles permettent de recommander l'utilisation, en une seule séance, du concentré de moelle osseuse, qui peut être couplé avec une administration de PRP, pour le traitement des tendinites. L'utilisation de moelle osseuse sans préparation est maintenant plus sujette à controverse notamment en raison du risque d’apparition d’une minéralisation.

IRAP (ACS)

La mise en culture de sang prélevé à l'aide de seringues contenant des billes de verre commercialisé par les sociétés Orthokine et Arthrex permet d'obtenir un sérum enrichi en IRAP, une protéine aux propriétés anti-inflammatoires.


Des études expérimentales et cliniques soutiennent son utilisation pour le traitement de nombreux problèmes articulaires, mais pour le moment, il n’est pas recommandé de l’utiliser pour le traitement des tendinites par manque de données.

Ondes de choc

Les ondes de choc sont notamment utilisées sur les insertions tendineuses et ligamentaires avec des effets cliniques intéressants. Son utilisation sur le tendon seul est plus sujet à controverse. En effet, une étude expérimentale a montré des effets défavorables sur la réparation tendineuse à moyen terme (Bosch, Lin et al. 2007).

Dans l’état actuel des connaissances, il n’est donc pas recommandé de les utiliser.

« Médecine nucléaire »

Des appareils de « médecine nucléaire » (aussi appelée « médecine magnétique ») sont actuellement disponibles et vendus pour avoir des propriétés intéressantes pour le traitement des tendinites. Aucune étude n'a été réalisée pour vérifier cela.

Conclusion

Les nouvelles thérapies basées sur la médecine régénérative semblent donner des résultats satisfaisants pour le traitement des tendinites chez le cheval. En revanche, il convient de ne pas négliger les principes de base du traitement des tendinites telles que l'immobilisation et la convalescence. Il convient égaler de garder un esprit critique par rapport aux traitements proposés car certains n’ont aucune efficacité prouvée.

Pour ce qui est des résultats, les données actuelles permettent d'affirmer qu'un cheval mis au pré présente une récidive dans 75 % des cas, qu'un cheval recevant une convalescence contrôlée présente une récidive dans 50 % des cas et qu'un cheval recevant un traitement validé (PRP, cellules souches ou concentré de moelle osseuse) ainsi qu'une convalescence contrôlée présente une récidive dans 25 % des cas.

En conclusion, les nouvelles thérapies ont permis d'améliorer le pronostic suite à une tendinite mais malheureusement, les traitements ne sont pas encore efficaces dans tous les cas.

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Références bibliographiques

Bosch, G., Y. L. Lin, et al. (2007). "Effect of extracorporeal shock wave therapy on the biochemical composition and metabolic activity of tenocytes in normal tendinous structures in ponies." Equine Vet J 39(3): 226-231.

Bosch, G., H. T. van Schie, et al. (2010). "Effects of platelet-rich plasma on the quality of repair of mechanically induced core lesions in equine superficial digital flexor tendons: A placebo-controlled experimental study." J Orthop Res 28(2): 211-217.

Dyson, S. J. (2004). "Medical management of superficial digital flexor tendonitis: a comparative study in 219 horses (1992-2000)." Equine Vet J 36(5): 415-419.

Genovese, R. L., N. W. Rantanen, et al. (1990). "Clinical experience with quantitative analysis of superficial digital flexor tendon injuries in Thoroughbred and Standardbred racehorses." Vet Clin North Am Equine Pract 6(1): 129-145.

Gillis, C. (1997). Rehabilitation of tendon and ligament injuries. AAEP.

Godwin, E. E., N. J. Young, et al.
(2012). "Implantation of bone marrow-derived mesenchymal stem cells demonstrates improved outcome in horses with overstrain injury of the superficial digital flexor tendon." Equine Vet J 44(1): 25-32.

Guest, D. J., M. R. Smith, et al. (2008). "Monitoring the fate of autologous and allogeneic mesenchymal progenitor cells injected into the superficial digital flexor tendon of horses: preliminary study." Equine Vet J 40(2): 178-181.

McCarrel, T. and L. Fortier (2009). "Temporal growth factor release from platelet-rich plasma, trehalose lyophilized platelets, and bone marrow aspirate and their effect on tendon and ligament gene expression." J Orthop Res 27(8): 1033-1042.

Nixon, A. J., L. A. Dahlgren, et al. (2008). "Effect of adipose-derived nucleated cell fractions on tendon repair in horses with collagenase-induced tendinitis." Am J Vet Res 69(7): 928-937.

O'Meara, B., B. Bladon, et al.
(2010). "An investigation of the relationship between race performance and superficial digital flexor tendonitis in the Thoroughbred racehorse." Equine Vet J 42(4): 322-326.

Richardson, L. E., J. Dudhia, et al.
(2007). "Stem cells in veterinary medicine--attempts at regenerating equine tendon after injury." Trends Biotechnol 25(9): 409-416.

Richardson, S. H., T. Starborg, et al. (2007). "Tendon development requires regulation of cell condensation and cell shape via cadherin-11-mediated cell-cell junctions." Mol Cell Biol 27(17): 6218-6228.

Schnabel, L. V., M. E. Lynch, et al. (2009). "Mesenchymal stem cells and insulin-like growth factor-I gene-enhanced mesenchymal stem cells improve structural aspects of healing in equine flexor digitorum superficialis tendons." J Orthop Res 27(10): 1392-1398.

Schnabel, L. V., H. O. Mohammed, et al.
(2007). "Platelet rich plasma (PRP) enhances anabolic gene expression patterns in flexor digitorum superficialis tendons." J Orthop Res 25(2): 230-240.

Stewart, A. A., C. R. Byron, et al. (2007). "Effect of fibroblast growth factor-2 on equine mesenchymal stem cell monolayer expansion and chondrogenesis." Am J Vet Res 68(9): 941-945.

Torricelli, P., M. Fini, et al.
(2011). "Regenerative medicine for the treatment of musculoskeletal overuse injuries in competition horses." Int Orthop 35(10): 1569-1576.

Waselau, M., W. W. Sutter, et al. (2008). "Intralesional injection of platelet-rich plasma followed by controlled exercise for treatment of midbody suspensory ligament desmitis in Standardbred racehorses." J Am Vet Med Assoc 232(10): 1515-1520.


Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"