Fiche consultée 713 fois.

Partager

Cheval d'attelage : gérer sa carrière sportive

Niveau de technicité : niveau de technicité

Auteur : R. Vinck, A.L. Antonin-Busnel

Décembre 2017

Terminer sur le podium après avoir couru les trois épreuves d’un concours d’attelage est déjà en soi une prouesse. Réitérer cette performance dans le temps nécessite une réflexion sur la gestion de l’effort du cheval à plus long terme. La difficulté est bien ici de rester performant au niveau que l’on s’est fixé tout en préservant l’intégrité physique mais également morale du cheval. Alors, comment fait-on pour rester performant avec son cheval ? Et puis, que veut dire « être performant » ?

Rappel du cadre de la performance sportive

Le sport attelage partage les valeurs communes à tout sport : la déontologie et le fair play. Le meneur réalise son épreuve sportive avec le cheval. Outre le respect des règles, de l’esprit du sport et des adversaires, les meneurs et les personnes qui encadrent cette activité sportive, ont une responsabilité vis-à-vis du cheval. Dès l’instant que le cheval nous est confié et jusqu’à la fin de sa carrière sportive, cette responsabilité porte sur son intégrité physique bien sûr mais également sur son intégrité psychique.

Quel que soit le niveau de compétition, la pratique du sport attelage ne se fait pas au détriment de ces valeurs sportives. La responsabilité qui incombe au meneur dans le fait d’emmener le cheval sur des épreuves sportives qui peuvent être éprouvantes tant physiquement que moralement est bien réelle et est prise en compte dans la planification sportive.

Elaborer sa planification en fonction de ses objectifs sportifs

La finalité est de programmer l’effort sportif dans la durée.

Il convient tout d’abord de clarifier ses objectifs sportifs. Cette thématique a été développée dans la fiche « Le cheval d’attelage : planifier son entraînement ».  Quel est l’objectif ? Viser un podium au championnat de France, participer à des concours internationaux, à un championnat du monde ou courir le championnat régional ?

Les objectifs se définissent quel que soit le niveau de compétition visé à terme, en club, en amateur ou sur des concours internationaux.

La clarification des objectifs induit une temporalité : cet objectif se renouvelle-t-il tous les ans ? Tous les deux ans ? Tous les mois ?

La planification de l’entraînement du cheval prend en compte ces objectifs en incluant une périodicité dans l’année. L’année est ainsi séquencée en périodes :

  • Période préparatoire à la saison de compétitions de décembre à février ;
  • Période compétition généralement de mars à octobre ;
  • Période transitoire qui correspond à la récupération du cheval de sa saison sportive durant l’hiver.

Exemple de planification sportive pour un jeune cheval

Voici un exemple de planification sportive pour un jeune cheval de 6 ans destiné à courir les Championnats du monde. Cet exemple est parfaitement adaptable à tous les niveaux de compétitions, les objectifs de travail restant les mêmes.

L’ensemble des années qui constituent la carrière sportive du cheval sont programmées.

La planification commence par une période de formation du cheval qui s’écoule sur quatre années dont les deux dernières sont davantage orientées vers la compétition. Les objectifs de travail sont clairement identifiés :

  • Construire le cheval d’attelage ;
  • Développer la coopération, positionner et ajuster ;
  • Consolider les apprentissages sportifs, se positionner et consolider.

Lors de ce premier cycle de quatre ans, l’objectif est de former le cheval d’attelage athlète. Le choix des concours permet de positionner le cheval dans ses apprentissages et d’ajuster le travail en conséquence. Les deux dernières années de formation consolident les apprentissages sur des difficultés sportives croissantes.

Passée cette période de formation, la seconde étape de la vie sportive du cheval peut être enclenchée. L’objectif final ici est de performer au niveau mondial. Les cycles s’étalent sur deux ans comprenant à chaque fois un championnat du monde. Lors d’une première participation à ce niveau, les objectifs de travail sont de positionner le cheval pour ensuite renforcer les apprentissages la deuxième année. Lors des cycles suivants, les objectifs sont d’optimiser, de renforcer tout en préservant l’intégrité physique et morale du cheval.

Lors de cette phase compétition, la notion de performance entre pleinement en compte.

Quel que soit le niveau de compétition, la période de formation du futur cheval d’attelage athlète est primordiale car elle conditionne les performances à venir ainsi que la longévité de la carrière sportive du cheval.

Gérer l'intensité de la charge de l'effort

300Gérer la carrière sportive de son cheval d’attelage suppose de gérer l’intensité et la charge de l’effort. Certaines années peuvent être plus intensives en termes d’effort alors que d’autres le seront moins avec une priorité au bien-être animal, à la préparation et à la récupération.

Les cycles sont ainsi planifiés pour s’adapter à l’objectif visé.

Un suivi médical rigoureux est assuré dès le début de la carrière sportive du cheval à titre préventif. Dans tous les cas, une écoute attentive du cheval par l’ensemble de l’équipe qui l'entoure et la prévention mise en place impactent durablement la longévité de sa carrière. 

Adapter les moyens

La constitution d’une équipe pluridisciplinaire s’avère indispensable pour accompagner le couple meneur/cheval dans leur carrière sportive. La mise en commun des compétences spécifiques des différents professionnels allant du groom assurant le bien-être du cheval, au vétérinaire en passant par le cavalier et le maréchal permet d’avoir une vision globale du cheval et d’anticiper les éventuels soucis de santé et baisse de moral.

La mise en place d’un suivi médical régulier dès le début du travail du cheval est un gage de longévité de sa carrière sportive  car il permet de prévenir au lieu de soigner.

La disponibilité des infrastructures est également à prendre en compte dans le travail planifié, notamment la qualité des sols en hiver et en période sèche.

L’investissement financier dans l’activité attelage peut différer selon le niveau de compétition pratiqué (distances des concours, engagement, professionnels gravitant autour du cheval...). En outre, le temps disponible réservé au sport attelage doit être estimé afin d’adapter les moyens mis en œuvre.

Etre performant... tout le temps ?

Que veut dire être performant ? Et faut-il être performant tout le temps ?

Etre performant, c’est....

Dans le choix des compétitions, le déclassement est formateur pour le cheval et contribue à sa longévité sportive. Faire le choix de concourir dans une épreuve d’un niveau inférieur représente un enjeu autre que la performance. Déclasser son cheval sur une épreuve ne constitue pas un frein à sa carrière sportive, bien au contraire, car cette action volontaire permet de consolider un apprentissage sans engendrer une fatigue excessive.

La contre-performance fait partie de la vie sportive. Quand elle est mesurée et encadrée, elle est bénéfique. Un temps de réflexion est nécessaire pour analyser les causes. Si elle se renouvelle, le questionnement se pose davantage sur l’objectif visé, l’adaptation de la planification sportive et de l’adéquation des moyens mis en œuvre.

Ce qu'il faut retenir

  • Respecter le cheval dans son intégralité dans l’approche sportive et son entraînement au quotidien ;

  • Elaborer la planification en fonction des objectifs ;

  • Gérer l’intensité et la charge de l’effort ;

  • Etre à l’écoute et s’adapter ;

  • Programmer dans le temps pour une montée en performances du cheval.

Voir aussi

Liens vers des pages sur un thème proche

Disponible à la librairie

Lettre d'information "Avoir un cheval"

 

Inscrivez-vous et recevez la lettre chaque mois par email 


Grâce à cette lettre mensuelle, restez informé de nos derniers articles publiés, des fiches encyclopédiques et des vidéos en ligne sur les sujets qui vous concernent : alimentation, santé, reproduction, génétique, comportement, infos réglementaires... et bien d'autres!

 

Je souhaite recevoir la lettre d'information gratuite "Avoir un cheval"